La justice libanaise donne raison à l’Etat tunisien contre Leila Ben Ali

La justice libanaise donne raison à l’Etat tunisien contre Leila Ben Ali

par -

Lazahar Jouili, chargé des contentieux, a révélé mardi le 14 mars 2017 que le tribunal de Beirut  a refusé le 9 mars 2017 une plainte portée par Leila Ben Ali, l’épouse du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, en convenant à rendre 28 millions de dollars à l’Etat tunisien, rapporte la RTCI.

En effet, la somme se trouvait dans l’un des comptes ouverts de Leila Ben Ali. En 2013, la justice libanaise a rendu son verdict qui appuyait la décision de la justice tunisienne de confisquer la somme et la rendre à l’État tunisien, indique la même source.

Leila Ben Ali a tenté de bloquer la procédure en portant plainte contre la banque libanaise, cela a retardé l’opération de récupérer les 28 millions de dollars.

Notons que le Liban est le premier pays dans le monde, duquel les autorités tunisiennes ont pu reprendre des fonds volés par les symboles de l’ancien régime. Il est suivi par la Suisse.

Dans ce contexte, Jouili a souligné le souci du gouvernement d’unité nationale de récupérer les fonds acquis illégalement et déposés dans des banques à l’étranger tout en rappelant les efforts déployés par le Ministère des domaines de l’État pour accélérer les procédures dans le cadre de la justice transitionnelle.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire