La STEG ne lésine pas sur l’investissement : 632 MD par année!

La STEG ne lésine pas sur l’investissement : 632 MD par année!

par -

Le directeur général de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG), Moncef Harrabi, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 18 mai 2017 à Bizerte que la société investit 632 millions de dinars (MD) chaque année pour la maintenance et l’installation des stations de production et de transport de l’électricité.

Il a, en outre, affirmé que la STEG a multiplié ses efforts et a préparé un plan d’action qui a pour objectif de garantir la continuité des services des stations de production à travers le renforcement des opérations de maintenance et des travaux qui prendront fin vers mi-juin 2017.

Il a indiqué que le pic de demande de l’électricité pour cette saison estivale atteindra les 3900 MW, précisant que la capacité globale de l’électricité disponible est de l’ordre de 4100 MW.

Sur un autre volet, Moncef Harrabi a appelé les citoyens à rationaliser la consommation de l’électricité et de l’énergie durant l’été et de limiter l’utilisation des équipements électroménagers entre 11h et 15h aux besoins indispensables.

Attention, les impayés peuvent tuer la STEG

La société s’est lancée depuis des années dans une stratégie de sensibilisation en vue de mettre en garde les citoyens contre les risques induits par la grosse ardoise des factures impayées et afin d’assurer la pérennité de cette entreprise nationale, surtout avec l’augmentation de la consommation électrique.

On rappelle que le directeur général de la STEG a déclaré, dans une récente interview accordée à Africanmanager, que les impayés auprès de la STEG menace la stabilité financière et l’avenir de cette institution publique.

Il a précisé que le montant des sommes dues à la STEG atteint actuellement 1000 Millions de dinars dont 50% sont des factures impayées par les citoyens.

Il a, de même, ajouté que la société entend recouvrer ses dettes auprès des gros clients tels que les sociétés et les hôtels mais aussi auprès des citoyens, en vue de sauvegarder ses équilibres financiers.

Et de préciser que si la crise actuelle de la société persiste, notamment avec la hausse des prix du pétrole, le déficit de la STEG atteindra les 2000 Millions de dinars en 2019.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire