RDC: 26 morts dans des affrontements en huit jours

RDC: 26 morts dans des affrontements en huit jours

par -
0

26 personnes ont été tuées en huit jours dans des affrontements entre les forces de sécurité et les partisans d’un chef traditionnel tué en août au centre de la République démocratique du Congo, selon un bilan des autorités provinciales.

« Le bilan depuis le début de l’année 2017 est de 26 pertes en vies humaines dont 4 civils, 9 éléments des forces de l’ordre et 12 miliciens » ainsi que « l’épouse d’un chef de groupement », selon un communiqué dimanche du gouverneur Alex Kande de la province du Kasaï central (centre) parvenu à l’AFP mercredi.

« Le mouvement insurrectionnel de Kamwina Nsapu s’est anarchiquement transformé en guérilla meurtrière », déplore Kande, accusant « les miliciens » d' »enrôlement forcé des mineurs, l’utilisation des enfants et des femmes comme boucliers humains, (…) l’interception des trains, la destruction méchante d’édifices publics ». « Six armes AK47 et 14 fusils de fabrication artisanale », ont été saisis, selon le communiqué.

Lundi, lors de la reprise des enseignements dans des écoles de Kananga, capitale du Kasaï Central, des heurts avaient éclaté entre les forces de sécurité et « les miliciens » qui empêchaient aux enfants de suivre les cours: « trois corps ont été retrouvés près de la rivière Ganza, dans la commune de Ganza », selon un responsable provincial à, l’AFP, sous couvert d’anonymat, corroboré par plusieurs témoignages d’habitants.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire