120 postes de plus pour les médecins résidents

120 postes de plus pour les médecins résidents

par -

La ministre de la Santé, Samira Merai, a annoncé, lors d’une séance plénière tenue, mercredi à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), la création de 120 postes fonctionnels supplémentaires pour les médecins qui passeront en septembre prochain le concours de résidanat.
« Cette mesure s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement de la médecine de spécialité dans les régions, lancé par le ministère depuis cinq mois », a indiqué Merai en réponse à une question orale posée par le député Adel Awled Jebril, ajoutant que 95 médecins spécialistes ont déjà été recrutés dans les régions.
« Il est probable que ce nombre augmentera puisque les médecins qui auront passé le concours de résidanat seront répartis sur les régions », a-t-elle ajouté, précisant que cette mesure permettra de remédier au problème de la pénurie des médecins spécialistes dans les régions.
Merai a, par ailleurs, souligné l’existence de nombreuses défaillances dans les hôpitaux régionaux, indiquant que son département œuvre à remédier à cette situation, notamment à travers la réhabilitation de certains hôpitaux et l’accélération des projets programmés.

En réponse à une question concernant la pénurie des médicaments traitant les maladies chroniques dont l’hépatite, la ministre a fait savoir que 3000 personnes atteintes du virus de l’hépatite parmi les 5000 inscrits ont entamé le traitement dont la fabrication est locale.
Elle a ajouté que 2200 personnes parmi ces 3000 personnes ont terminé le traitement qui a donné des résultats satisfaisants (95%) par rapport à l’ancien traitement qui était onéreux (50%).

Interrogée sur la corruption dans le secteur de la santé, notamment dans les Centre d’Etudes Techniques de Maintenance Biomédicale, Merai a fait savoir que son département a effectué jusque là 54 opérations d’inspection financière et administrative dans plusieurs établissements sanitaires.
Nous avons enregistré une évolution notable par rapport à l’année 2015 au cours de laquelle les opérations d’inspection ont atteint 39.
Elle a, dans un contexte, souligné que le rapport de la cour des comptes de 2017 servira de base pour lutter contre la corruption dans ces établissements.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire