« Pas encore de décision concernant la prochaine année scolaire « , selon le...

« Pas encore de décision concernant la prochaine année scolaire « , selon le ministre Khalbous

par -

« Aucune décision n’a encore été prise pour l’année scolaire prochaine (2017-2018) « , a souligné vendredi Slim Khalbous, ministre de l’Education par intérim.
« Tout a été remis sur la table pour discussion et tout le monde a accepté de reprendre les négociations pour qu’on puisse prendre de nouvelles décisions pour la rentrée prochaine « , a-t-il insisté dans une déclaration à l’agence TAP en réponse à une question sur les nouveautés de l’année prochaine dont le calendrier scolaire et l’enseignement du français en deuxième année et l’anglais en quatrième année primaire.
Le ministre a fait part de son souhait de voir les discussions aboutir très vite à un consensus pour pouvoir annoncer dans les plus brefs délais les décisions urgentes.
Slim Khalbous a indiqué qu’il existe actuellement trois priorités au niveau du ministère de l’éducation pour les trois prochains mois.
 » D’abord la réussite des examens nationaux et en particulier le bac, les préparatifs pour la nouvelle rentrée scolaire 2017-2018 et le rapprochement entre les réformes de l’éducation et de l’enseignement supérieur « , a-t-il précisé.
Pour ce qui est des préparatifs pour les examens nationaux, le ministre a souligné qu’ils ont atteint un taux d’avancement de 85%.
 » Aujourd’hui tout est prêt. Les copies des examens et le réseau des commissions régionales sont en place et une parfaite coordination sera assurée entre les ministères de l’Education, de l’Intérieur et de la Défense pour garantir le dispositif de sécurité « , a-t-il signalé.
S’agissant de la prochaine rentrée scolaire, le ministre a fait remarquer qu’une équipe travaille actuellement sur ce sujet qui comprend plusieurs axes comme la répartition du nombre d’élèves sur les établissements scolaires, le remplissage des écoles et surtout le décalage entre le calendrier scolaire primaire et secondaire et le calendrier universitaire.
 » L’objectif étant de recréer cette harmonie qui existait déjà « , a-t-il noté.
Concernant le rapprochement entre la réforme de l’éducation et la réforme de l’enseignement supérieur, le ministre a souligné que le ministère de l’éducation a repris le contact avec tous les acteurs et notamment les syndicats.
 » Aujourd’hui l’ambiance est sereine et on va pouvoir reprendre les discussions « , a-t-il ajouté.
A noter que l’ancien ministre de l’éducation Néji Jalloul avait annoncé au mois d’avril dernier une série de nouveautés prévues pour la rentrée scolaire 2017-2018 comme la création d’une classe préparatoire obligatoire et gratuite pour tous les élèves, l’enseignement de la langue française commencera à partir de la deuxième année primaire, l’enseignement de la langue anglaise à partir de la quatrième année primaire et le changement de la date des vacances d’hiver pour qu’elles correspondent à celles de l’enseignement supérieur.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire