Authors Posts by African Manager

African Manager

1088 POSTS 0 COMMENTAIRES

par -
0

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui débute ce samedi 14 janvier au Gabon, ce sera assurément la fête sur le terrain et dans les foyers, mais c’est aussi une affaire de gros sous dans les coulisses, notamment autour des droits de diffusion des joutes sportives. Pour cette édition c’est Sportfive, filiale du groupe français Lagardère, qui est aux commandes ; et ça s’est bousculé au portillon pour avoir le précieux sésame qui fait le bonheur de dizaines de millions de téléspectateurs, sur le continent et ailleurs!

Grégoire Ndjaka, directeur général de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR), a eu la délicate mission d’épauler les dernières télévisions publiques qui n’avaient pas encore eu leurs tickets. Il a confié à Jeune Afrique hier vendredi 13 janvier 2017 : « Mercredi, j’ai travaillé jusqu’à minuit pour boucler le dossier burkinabé. Nous ne sommes pas en avance, mais lors de la dernière CAN, certaines avaient signé alors que le premier match était déjà commencé ». Mais les satisfactions sont au rendez-vous cette année après les efforts. « Pour la première fois, grâce à l’accord-cadre arraché le 12 décembre par l’UAR, nos 46 membres ont obtenu une réduction des droits de retransmission des huit compétitions de la Confédération africaine de football (CAN, Chan, etc.) programmées en 2017 et 2018. Nous visions une baisse de 50%, mais nous sommes déjà très satisfaits d’avoir enregistré un recul des droits allant jusqu’à 30% », indique Grégoire Ndjaka.
Même le président du Sénégal, Macky Sall, a mouillé le maillot pour aider l’UAR à décrocher ces remises substantielles.

Les télévisions nationales des pays qualifiés pour la CAN vont décaisser le plus : à peu près 1,3 millions d’euros. La chaîne bissau-Guinéenne fait partie des mieux lotis, avec une facture d’à peine 300 000 euros ; elle a pu faire valoir la taille de son marché, minuscule par rapport aux autres. Mais ce sont assurément les groupes audiovisuels nationaux qui traversent une mauvaise passe qui s’en sortent le mieux, avec une modique somme de 15 000 euros pour avoir les fameux droits. La Centrafrique, le Lesotho, les Comores, l’Érythrée, Sao Tomé et le Swaziland sont logés à cette enseigne. Sportfive table sur une récolte de 30 millions d’euros au total. C’est pas rien. Il est vrai aussi que Lagardère a cassé sa tirelire pour avoir le monopole des droits de diffusion sur 12 ans : 1 milliard de dollars versés à la Confédération africaine de football en 2015…

Pourtant plus d’une dizaines de pays, notamment anglophones, ont zappé la retransmission en direct des matchs, jugeant les droits encore trop couteux malgré la grosse ristourne pour cette édition. Le Kenya, la Zambie, le Rwanda, le Liberia ou l’Éthiopie ont par exemple boudé les compétitions. « C’est inquiétant, la CAN est en train de devenir une compétition francophone. Même l’Angola pourrait renoncer », déclare Grégoire Ndjaka.

par -
0

Le président de la République, Beji Caied Essesbsi, qui s’est rendu à Gafsa ce samedi 14 janvier 2017, dans la matinée, dans le cadre de la célébration du 6è anniversaire de la Révolution tunisienne, a fait une grosse annonce. Il a affirmé qu’un accord sera paraphé, aujourd’hui même, avec les banques, pour subventionner des centaines de projets pouvant générer 3000 emplois, rapporte Shems FM…

Le moins qu’on puisse dire, après la grosse délégation ministérielle à Ben Guerdane, est que l’exécutif tunisien est aux petits soins pour les régions, dont la grogne est montée dernièrement. Reste à savoir si toutes ces annonces suffiront à calmer des protestataires que rien n’a pu amadouer depuis le fameux 14 janvier 2011…

par -
0

Les festivités du sixième anniversaire de la révolution tunisienne, étaient fades à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis, a constaté la correspondante de l’agence TAP.
Contrairement aux premiers anniversaires de la révolution qui ont été marqués par de grandes festivités et une participation massive des citoyens de tous bords brandissant le drapeau national, cette année, seulement, quelques partis politiques et organisations de la société civile étaient présents à l’avenue Habib Bourguiba.
 » Les citoyens semblent démissionnaires et non concernés par cette fête « , a constaté pour sa part un commerçant de la place à l’agence TAP.
 » Ils étaient très nombreux à descendre à l’avenue Habib Bourguiba pour fêter la chute de l’ancien régime et le démarrage d’une nouvelle phase dans l’histoire de la Tunisie « , a-t-il ajouté regrettant  » l’affadissement de cette ferveur « .
Ce 14 janvier 2017, les citoyens rencontrés à l’avenue Habib Bourguiba étaient de simples passants et n’étaient pas concernés par cette fête.
Interrogés par l’agence TAP, certains d’entre eux ont exprimé leur mécontentement de la situation, voire leur déception pour quelques uns. D’autres se sont dit satisfaits par la stabilité, le rétablissement de l’ordre et le climat d’ouverture et de liberté.
 » Je suis déçue qu’après six ans, au lieu d’avancer nous avons reculé « , regrette Samiha accompagnée de ses deux enfants.
 » Je n’ai jamais vu la capitale dans cet état », s’indigne-t-elle critiquant la prolifération du commerce parallèle dans les artères du centre-ville.
Ahmed, un jeune de 34 ans s’est, quant à lui, lamenté de l’augmentation de la corruption dans tous les secteurs.
 » Nous avons fait chuter l’ancien pouvoir principalement pour contrer la corruption et instaurer la justice et l’équité. Mais après six ans on a plus de pauvres qu’avant et surtout plus de corrompus « , a-t-il déploré faisant remarquer qu’il est diplômé de l’université mais il occupe un emploi précaire depuis trois ans.
De son côté, Fadwa, la soixantaine, s’est montrée plus optimiste.  » Cette situation est très normale après une révolution mais je suis sûre que les Tunisiens réussiront à changer leur destin « , a-t-elle souligné estimant que six ans ne représentent rien dans l’histoire d’un pays.
Lazhar, la quarantaine, s’est dit aussi optimiste de  » ce climat d’ouverture et de liberté « .
A l’avenue Habib Bourguiba, les représentants de différents mouvements sociaux ont saisi cette occasion pour rappeler leurs revendications (le droit à l’emploi, la réalité sur la situation des migrants disparus en Europe, la lutte contre la corruption…).
Pour les partis politiques (Ennahdha, Union Républicaine Populaire, Ettahrir, le Front populaire, le courant populaire…) et les organisations dont principalement l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) l’heure était à l’évaluation du bilan de la révolution, six ans après.

par -
0

Des représentants de la société civile à Sidi Bouzid ont participé samedi à un sit-in à la place Mohamed Bouazizi et ont organisé une marche en direction du siège du gouvernorat pour dénoncer la politique du gouvernement envers la région.
Les manifestants ont scandé des slogans appelant à réexaminer le processus de développement et la politique de l’emploi au profit des jeunes de la région. Ils ont également insisté sur l’impératif de proclamer le 17 décembre date réelle de la révolution tunisienne et une fête nationale.
Les manifestants ont appelé en outre à instaurer une justice sociale, à accorder aux habitants du gouvernorat de Sidi Bouzid le droit au développement, à relancer les projets bloqués et à écouter les revendications des protestataires dans la délégation de Meknassi.
Des mouvements de protestation, ont marqué la nuit de vendredi pour le deuxième jour consécutif dans des quartiers de Meknassi à Sidi Bouzid. Les forces sécuritaires ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les jeunes manifestants dont certains ont été arrêtés.

par -
0

L’arrivée de Donald Trump au pouvoir ne terrifie pas seulement une partie de l’opinion publique américaine, elle inquiète aussi au Proche-Orient, notamment en Palestine, un dossier que Barck Obama a refilé à son successeur comme une patate chaude, sans avoir avancé d’un iota au bout de 8 ans de mandat. Le nouveau président américain avait fait part de son intention de transférer à Jérusalem l’ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv, en Israël. Le président palestinien, Mahmoud Abbas, vient de répondre vertement à Trump en lui signifiant que son projet serait un mauvais coup porté à la paix, rapporte l’agence Reuters ce samedi 14 janvier 2017.

« Nous attendons de voir ce qui va se passer. Si cela arrive, cela n’aidera pas la paix et nous espérons que cela n’interviendra pas », a confié à la presse Abbas, au terme de son entretien avec le pape François au Vatican.
Après les lieux saints chrétiens, le président de l’Autorité palestinienne met le cap sur Paris pour participer, demain dimanche, à une conférence de paix internationale sur le Proche-Orient, convoquée par la France.

Israël et la Palestine se disputent Jérusalem depuis des lustres. La position qu’ont arrêtée les Palestiniens, pour trancher ce noeud gordien est de faire de la ville emblématique la capitale commune des deux Etats, ce que Israël refuse catégoriquement. Si Trump va au bout de son projet, ce serait un parti pris tangible pour le droit des Israéliens à disposer de Jérusalem comme de leur capitale. Ce serait une rupture nette avec la tradition diplomatique américaine, un geste aux conséquences incalculables dans une région déjà sous tension…

par -
0

Les habitants de Casablanca ont quelques raisons d’entrevoir l’avenir avec sérénité. En effet la commission d’investissement de la région Casablanca – Settat vient de donner son aval à une dizaine de projets, des gros, qui à terme permettront de créer plus de 17 000 emplois, a rapporté Jeune Afrique hier vendredi 13 janvier 2017.

Le Centre régional d’investissement (CRI), la structure qui centralise toutes les démarches dans ce sens, a fait savoir qu’un pactole de 3,5 milliards de dirhams (325,4 millions d’euros) sera affecté à ces projets. « Ces projets montrent l’intérêt des opérateurs économiques à investir dans la région et renforce davantage son rôle en tant que locomotive de l’économie nationale », dit le communiqué du Centre, piloté par Abdellah Chater. La Commission régionale des investissements s’est réunie à trois reprises pour éplucher ces programmes et juger de leur droit à bénéficier des avantages fiscaux édictés par la charte d’investissement.

L’industrie capte le gros du paquet

Les investissements vont cibler trois localités de la région. Le secteur industriel va capter le gros du paquet, 900 millions de dirhams, pour 16 150 nouveaux emplois en perspective. Une structure agro-alimentaire de pointe et une unité métallurgique dans la province de Berrechid font partie des projets phares dans le secteur.

Le développement durable ne sera pas en reste, un domaine où le Maroc a déjà fait des percées retentissantes. Au programme la construction d’une unité de production de papier écologique à Settat : 330 millions de dirhams seront injectés et 350 emplois créés. Il y a également le tourisme, avec une nouvelle unité hôtelière, pour un investissement de 500 millions de dirhams et 500 nouveaux emplois.

par -
0

La Confédération Africaine de Football (CAF) a désigné un trio arbitral camerounais pour le match Tunisie-Sénégal, comptant pour la première journée du groupe « B » de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017, qui sera disputé dimanche 8 janvier à Franceville à partir de 20h00.
L’arbitre central est Alioum Néant assisté de ses compatriotes Evarist Menkouandé et Elvis Guy Noupué Nguégoué.
L’autre match du groupe entre l’Algérie et le Zimbabwe à 17h00 sera arbitré par l’Ethiopien Tessema Bamlak Weyesa assisté de Jean Claude Birumushahu (Burundi) et Aboubacar Doumbouya (Guinée).

par -
0

La liberté de la presse constitue un rempart de la démocratie, a déclaré le chef du gouvernement Youssef Chahed, affirmant l’engagement à soutenir et accompagner le secteur.
Youssef Chahed s’exprimait samedi au cours d’une conférence de presse au siège du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) au lendemain d’un conseil ministériel restreint consacré au secteur.
 » Notre rôle est d’améliorer les conditions de travail des journalistes et d’instaurer un climat propice pour l’exercice de la profession », a-t-il affirmé, appelant les professionnels à se mobiliser, à leur tour, pour organiser leur secteur.
 » Il ne faut pas oublier aujourd’hui, alors que nous célébrons le 6e anniversaire de la révolution, la situation du secteur de l’information en Tunisie avant 2011 « , a relevé Youssef Chahed, premier chef du gouvernement à se rendre au siège du syndicat.
Il s’agit, selon lui, d’un acquis de taille, la presse étant le fondement de toutes les démocraties.
De son coté, le président du Syndicat Neji Bghouri, a salué « l’esprit positif » du gouvernement d’union nationale dans son traitement des questions attenant à la presse.
Au cours de cette rencontre, Bghouri a, notamment, soulevé la crise que connait la presse écrite en Tunisie.

par -
0
Une secousse tellurique d'une magnitude 2

Le comité régional de suivi de l’évolution des prix et de veille sur l’approvisionnement régulier du marché et la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle dans le gouvernorat de Monastir a recommandé dans son rapport annuel pour l’année 2016 la création de sous-comités pour examiner notamment le phénomène de la contrebande et de la commercialisation de poulets à l’état vivant en plus de la mise à niveau des abattoirs, a indiqué Sihem Mabrouk, directrice régionale de commerce.
Le comité a également recommandé l’impératif d’impliquer les municipalités de Moknine et de Teboulba dans le programme national de mise à niveau des marchés avec l’accélération de l’installation du système de facturation informatisée au marché de gros des fruits et légumes à Moknine et le marché de gros au poissons de Téboulba, a notamment ajouté Mabrouk dans une déclaration à la correspondante de la TAP dans la région.

par -
0

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a indiqué samedi que sa visite à Gafsa à l’occasion de la célébration du 6ème anniversaire de la révolution de la liberté et de la dignité est un hommage aux martyrs du bassin minier tombés lors des évènements de 2008 qui ont balisé la voie de la révolution du 14 janvier et y ont participé.
A son arrivée à l’aéroport international Gafsa-El ksar, Caïd Essebsi a annoncé dans une déclaration de presse qu’il va demander au gouvernement d’amender le décret-loi n° 2011-97 du 24 octobre 2011 portant indemnisation des martyrs et blessés de la révolution du 14 janvier 2011 pour y inclure les martyrs du bassin minier qui « sont des martyrs de la révolution de la liberté et de la dignité ».
Il a ajouté que sa visite à Gafsa est un hommage aux militants de la région qui se sont sacrifiés pour l’indépendance et l’invulnérabilité de la Tunisie.
« Il est possible aujourd’hui d’impulser le processus de développement à Gafsa au vu des réalisations qui y sont accomplies et des projets publics et privés qui y sont programmés dans les secteurs de l’agriculture, de l’environnement, du transport ferroviaire et aérien, de la santé et de la lutte contre la pollution industrielle », a encore indiqué le président.
La reprise des activités du secteur des phosphates qui est vital pour le pays ne manquera pas d’aider à la création des richesses, à la relance du développement et à la promotion de l’emploi, a relevé le chef de l’Etat, affirmant qu’il est de la responsabilité de l’Etat de répondre aux revendications des citoyens.
Il a à cet égard insisté sur la nécessité de soutenir l’Etat et le gouvernement, estimant que « l’avenir est dans la solidarité ».
Lors de sa visite à Gafsa, le président Caïd Essebsi visitera des sociétés économiques relevant de la Compagnie des phosphates de Gafsa et le Groupement chimique tunisien à Metlaoui et Mdhila ainsi que d’autres projets agricoles privés à Gafsa Nord.

par -
0

Le chef du gouvernement, Yousssef Chahed, a rendu visite, samedi, au siège du Syndicat des journalistes tunisiens (SNJT), pour annoncer une série de mesures arrêtées vendredi en Conseil ministériel en faveur de la presse écrite et audiovisuelle.

Parmi ces mesures la création d’une commission chargée de la fixation des critères d’attribution de la publicité publique et d’une autre pour sa répartition. De même il a été décidé d’élaborer une approche claire concernant les sociétés de production télévisuelle avant mars 2017.

Youssef Chahed a annoncé, d’autre part, que les procédures de la cession de Dar Assabah et de Shems fm seront finalisées avant fin septembre 2017 avec la garantie des droits du personnel des deux établissements confisqués.

Il a également assuré qu’une commission conjointe va s’atteler à l’examen des situations fragiles des employés des entreprises de presse publiques, et ce au cas par cas.

Enfin, il a annoncé la mise à la disposition du SNJT d’un terrain aux fins de la réalisation d’un projet de logements pour les journalistes.

 

par -
0
La Tunisie  organisera la prochaine coupe d’Afrique des nations de Basketball qui se déroulera  du samedi 29 août 2015 au

le tirage au sort des huitièmes de finale de la coupe de Tunisie de basket-ball (séniors hommes) a donné les rencontres suivantes.
ES Goulette – Club Africain
Espoir Ssportif Tunisien de Jendouba – US Monastir
US Ansar – ES Sahel
SS Kasserine – ES Radès
Stade Gabésien – JS Kairouan
AS Cimenterie Bizerte – Ezzahra Sport
AS Marsa – CS Cheminots
CA Bizertin -Stade Nabeulien
(Ndlr) Les matches auront lieu le samedi 28 janvier 2017 sur les terrains des clubs premiers cités

par -
0

Six individus, entrés illicitement en Tunisie via les frontières maritimes tuniso-libyennes, ont été interpellés, vendredi soir, par une patrouille du poste avancé de l’armée de mer déployée au point de surveillance et de contrôle de Ras Jedir.
Selon un communiqué du ministère de la Défense rendu public samedi, deux personnes uniquement disposaient de pièces d’identité et sont de Guinée. Deux autres ont déclaré être de nationalité sénégalaise, un autre de Gambie et le dernier de la Côte d’Ivoire.
Le ministère précise que les six individus ont été transférés aux unités de la Garde nationale.

par -
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, effectuera au cours des semaines à venir une visite officielle en Italie, selon des sources informées citées samedi par le quotidien Al-Maghreb.

Cette visite, qui aura lieu fin janvier courant ou début février, s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations bilatérales entre la Tunisie et l’Italie, un de ses principaux partenaires de l’Union européenne.

par -
0

La prolongation du contrat de l’Argentin Lionel Messi nécessite un environnement « serein », a estimé, vendredi, l’entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique, au sujet de l’attaquant-vedette du club catalan.
« Parler du calendrier ou du cadre (de cette prolongation) nuit au joueur et au club. Nous n’allons pas entrer dans ce jeu », a poursuivi l’entraîneur.
L’Uruguayen Luis Suarez a récemment estimé que cette prolongation devait s’effectuer à tout prix alors que le directeur général du club catalan Oscar Grau a indiqué mercredi qu’elle se ferait « avec bon sens » et en respectant son cadre budgétaire.
« Nous devons analyser cela, nous sommes en train de travailler avec bon sens et discrétion », avait dit le dirigeant barcelonais, lors d’un colloque à Barcelone baptisé « Forum Europa – Tribune Catalogne ».
Après les récentes prolongations de contrat jusqu’en 2021 du Brésilien Neymar (24 ans) et de Luis Suarez (29 ans), le Barça a annoncé sa volonté de prolonger sa star principale, l’Argentin Messi âgé de 29 ans.

par -
0

Refusant de sortir du silence qu’il observe scrupuleusement depuis janvier 2011, Samir Tarhouni, qui a arrêté les membres du clan des Trabelsi, le 14 janvier 2011, alors qu’ils s’apprêtaient à quitter l’aéroport de Tunis-Carthage, n’a pas voulu non plus commenter les déclarations de Belhassen Trabelsi le concernant.

Joint avec insistance par le quotidien Assarih, il a expliqué qu’il « ne veut pas se laisser aller aux déclarations pour commenter celles de Belhassen Trabelsi », ajoutant que « tout ce que je peux dire, c’est que la vérité se trouve dans la conférence de presse dans laquelle j’ai révélé à l’opinion public et aux médias tous les détails sur ce qui s’est passé »

« Je n’y ajoute rien, sauf que mon objectif est de servir en silence l’intérêt national », a-t-il dit.

par -
0

Le ministre des affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a reçu jeudi, au siège de son département, l’ambassadeur des Emirats arabes Unis (EAU) à Tunis, Salem Qatami Zaabi.
L’ambassadeur a remis à Jhinouai une invitation de son homologue émirati pour participer aux travaux à la 4e session ministérielle du Forum arabo-russe qui sera organisé à Abu-Dhabi, début février prochain, indique un communiqué du département des affaires étrangères.
La rencontre a, notamment, permis d’évoquer les relations bilatérales et les moyens de les promouvoir dans divers domaines, de manière à servir l’intérêt des deux peuple frères, ajoute le communiqué.

par -
0
La Direction des frontières et des étrangers au ministère de l'Intérieur a enregistré l'entrée

Un réseau spécialisé dans le trafic de stupéfiants entre la Turquie et la Tunisie via l’aéroport international de Tunis-Carthage, vient d’être démantelé, par les unités de la sous-direction de lutte contre les stupéfiants, annonce le ministère de l’intérieur, dans un communiqué rendu public vendredi.
Selon le département, la sous-direction de lutte contre le trafic des antistupéfiants relevant de la police judiciaire a entamé, depuis quelque temps, la traque d’un réseau de trafic de drogue opérant sur la ligne aérienne Tunisie-Turquie.
Cette traque a permis de prendre en flagrant délit, mercredi, quatre membres du réseau dont une femme, à l’aéroport de Tunis-Carthage.
Le communiqué indique, également, que deux des trafiquants sont parvenus à dissimuler plusieurs capsules de 300 grammes d’héroïne et de cocaïne dans leurs corps qui n’ont pu être détectées qu’aux rayons x à l’hôpital.
Informé de l’affaire, le ministère public a ordonné la poursuite de l’enquête, indique-t-on de même source.

par -
0

La sélection tunisienne de football a effectué vendredi soir à Franceville son avant dernière séance d’entraînement avant d’entrer en lice en phase finale de la CAN 2017 (Groupe B), dimanche soir face au Sénégal.
Le médecin de la sélection nationale, Souheil Chemli, a indiqué à l’envoyé de l’agence TAP au Gabon, que « tous les joueurs sont à la disposition du staff technique, y compris le défenseur Aymen Abdennour et le milieu offensif Wahbi Khazri alors que Amine Ben Amor qui a poursuivi en solo sa préparation rejoindra samedi le groupe ».
La séance qui a duré une heure et quart a été consacrée à des applications tactiques, sans que le staff technique dévoile sa formation titulaire qui serait composée vraisemblablement des joueurs ayant affronté en amical l’Egypte au Caire.
A deux jours du début de leur campagne en coupe d’Afrique, les joueurs affichent leur optimisme. Ainsi l’attaquant Ahmed Akaichi a souligné que « le onze national croit en ses chances et en ces moyens ».
« Nous sommes capables de briller et nous allons disputer nos rencontres sans pression tout en étant conscients de la grande valeur du Sénégal et de l’expérience de l’Algérie », a-t-il ajouté.
Le fer de lance du onze national, un des rares rescapés de la campagne de la Tunisie lors de la CAN 2015 en Guinée Equatoriale, reconnait que le Sénégal « est un solide adversaire qui compte une pléiade de joueurs de grandes qualités évoluant dans les meilleurs clubs européens ».
« Le onze national doit savoir bien négocier cette première rencontre d’ouverture qui revêt une grande importance au plan psychologique », a-t-il affirmé.
Pour sa part, le milieu offensif Naim Seliti a mis en valeur « la grande homogénéité du groupe qui affiche une grande détermination de relever le défi dans ce rendez-vous continental face à des adversaires du Groupe B qui forcent le respect dont le Sénégal face à qui nous nous emploierons à réussir une bonne performance afin de pouvoir disputer le second match face à l’Algérie avec un moral élevé ».
Samedi matin, le sélectionneur national Henry Kasperczak doit tenir une conférence de presse au stade de Franceville avant de la tenue de la réunion technique.

par -
0
La société Siame

La SIAME a annoncé la signature d’un Protocole d’Accord avec la multinationale Chinoise HUAWEI TECH. INVESTMENT CO., LIMITED, portant sur un projet conjoint, visant à développer une solution intégrée de Comptage Intelligent  » Smart Metering « . Ce nouveau produit sera, dans un premier lieu, dédié à la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz, puis adapté à d’autres clients en Afrique et au Moyen Orient. La société tiendra, par ailleurs, une communication financière, durant le mois de février 2017, pour dévoiler sa stratégie de développement pour la période 2017 – 2020.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive avec Africanmanager ce mercredi 18 janvier, le porte-parole de la Direction générale des prisons et de la rééducation, Kaïs Soltani,...

AFRIQUE

SPORT

0
Déclarations après le match Tunisie-Angola (43-34), disputé jeudi après-midi à Metz, pour le compte de la 5e et dernière journée du Mondial-2017 de handball...