Authors Posts by African Manager

African Manager

1256 POSTS 0 COMMENTAIRES

par -

Six marins pêcheurs dont l’embarcation a chaviré à l’aube de jeudi au large de Cap Negro, gouvernorat de Bizerte, ont été secourus alors que 5 individus s’étant infiltrés du territoire libyen au territoire tunisien par la plage ont été arrêtés à Ras Jedir, annonce vendredi le ministère nationale de la défense.

« Deux vedettes rapides ont été dépêchées pour récupérer 6 membres d’une embarcation de pêche qui a chaviré dans l’aube de jeudi au large de Cap Negro avant de les acheminer au port de Tabarka », indique le ministère dans un communiqué.

Il a précisé que trois d’entre eux ont été transportés par une ambulance de la protection civile à un établissement hospitalier de la région.

D’autre part, une unité avancée de l’armée de mer à Ras Jedir a remis jeudi à la garde nationale cinq personnes arrêtées sans papiers d’identité, après leur infiltration dans le territoire tunisien par la plage en provenance du territoire libyen, précise le département de la défense.

« Quatre membres du groupe ont déclaré être de nationalité sénégalaise et le cinquième de nationalité ivoirienne », selon le communiqué.

par -

Le bureau politique du parti Afek Tounes a affirmé son soutien à la réconciliation nationale qui doit être un facteur « d’union et non de division », et doit « préserver le processus de la justice transitionnelle dans le cadre de la transparence et la lutte contre la corruption ».

Les amendements proposés dans le cadre de la loi sur la réconciliation, actuellement examinés par l’Assemblée des représentants du peuple, constituent « un pas positif pour tourner la page du passé, tout en protégeant les droits de l’Etat », a estimé le parti vendredi, dans un communiqué, à la suite de sa réunion périodique tenue hier.

Afek Tounes dit comprendre et soutenir les protestations pacifiques observées à Tataouine et les revendications des habitants à l’emploi et au développement. Il a, cependant, appelé les jeunes et les sages de la région à privilégier le dialogue et à interagir positivement aux propositions et aux solutions urgentes proposées par le gouvernement pour impulser le développement dans le gouvernorat.

« Il faut barrer la route à tous ceux qui s’emploient à aggraver la situation et à saboter l’union nationale », a prévenu le parti.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’attaquera à la question du remaniement ministériel la semaine prochaine, selon une source officielle citée samedi par le quotidien Assarih.

En attendant, il se confirme d’après des fuites concordantes que le ministère de l’Education sera confié à Hatem Ben Salem, portefeuille qu’il avait détenu sous le régime Ben Ali.

Un autre revenant, Mohsen Hassen dont on dit qu’il serait nommé à la tête du ministère du Commerce en remplacement de Zied Laadhari. Il est question aussi que le ministère des Finances soit attribué au mouvement Ennahdha.

par -

« Je soutiendrai Marine Le Pen, je ferai campagne même avec elle sur un projet de gouvernement élargi » a affirmé Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France arrivé sixième avec 4,7 % des voix au premier tour de la présidentielle. Le député-maire d’Yerres dans l’Essonne a annoncé vendredi qu’il « soutenait » Marine Le Pen pour le second tour, et qu’il avait passé avec elle un « accord de gouvernement ».

Il a rencontré Marine Le Pen à Paris dans l’après-midi. « Nous avons beaucoup discuté cette semaine […]. Nous avons signé un accord de gouvernement avec une évolution de son programme, des éclaircissements, des ajouts de mon projet présidentiel », a-t-il poursuivi. « J’ai consulté à deux reprises mon conseil national, il m’a donné mandat de faire aboutir cette négociation », a aussi dit Nicolas Dupont-Aignan après deux réunions lundi et vendredi. Immédiatement après cette annonce, Dominique Jamet, vice-président de Debout la France, a annoncé à l’Agence France-Presse qu’il quittait le mouvement, tout comme sur Twitter Éric Anceau, jusque-là responsable du projet.

par -

Quelques heures après une réunion exceptionnelle du Conseil de sécurité, « la Corée du Nord a tiré un type de missile balistique non identifié depuis un site » au nord de Pyongyang, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense. La Corée du Nord a procédé samedi à un tir de missile balistique, tir soldé par un échec, en riposte apparente à un appel solennel des États-Unis à l’ONU à contrecarrer la « menace nucléaire » de Pyongyang par un renforcement des sanctions internationales.

« Nous soupçonnons que cet essai a été un échec », a indiqué la même source en précisant que le missile n’a volé que quelques minutes, vers le Nord-est, et a seulement atteint l’altitude de 71 kilomètres. Le commandement américain pour le Pacifique (Pacom) a confirmé un tir de « missile qui n’a pas quitté le territoire nord-coréen ». Le président Donald Trump a aussitôt accusé Pyongyang d’avoir « manqué de respect » à la Chine, son principal allié. « Mauvais ! » a tweeté le locataire de la Maison-Blanche.

De son côté le Japon a fait « une protestation formelle » auprès du régime de Pyongyang, après avoir réuni son Conseil de sécurité nationale. Au moment de ce tir raté, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson, qui avait présidé la réunion du Conseil de sécurité, venait de quitter New York vendredi soir, après avoir exhorté ses partenaires à contrer une « menace nucléaire » nord-coréenne qui aurait des « conséquences catastrophiques ». Il avait surtout pressé la Chine d’isoler Pyongyang économiquement et diplomatiquement.

par -

Le Conseil des ministres, tenu, vendredi, au Palais du gouvernement, à la Kasbah, a adopté l’arrêté gouvernemental relatif au contrôle de l’utilisation des voitures administratives circulant sur les routes et décidé une amende d’un montant de 20 dinars dont les contrevenants devront s’acquitter lors de l’opération de contrôle et ce, parallèlement à une sanction administrative.

Le ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières a indiqué, dans un communiqué, que cette mesure s’inscrit dans le cadre de la lutte contre toutes les formes de corruption et de gaspillage des deniers publics ainsi que l’enracinement des principes de la bonne gouvernance et de la gestion rationnelles des ressources publiques, adoptés par le gouvernement d’union nationale.

par -

Les membres du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) ont élu, au cours de la première réunion du conseil tenue vendredi, Hatem Ben Khelifa, président provisoire du CSM.

A noter que Hatem Ben Khelifa occupe, actuellement le poste de juge, président d’une chambre de cassation au Tribunal administratif.

Les membres du CSM, ont également, élu les deux vice- présidentes du conseil, les juges Fawzia Gomri, représentante de l’ordre judiciaire et Lamia Mansouri (justice financière).

l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avait adopté, mardi dernier, en plénière, le projet de loi organique amendant et complétant la loi organique n° 2016-34 du 28 avril 2016 relative au Conseil supérieur de la magistrature à une majorité de 120 voix avec deux objections et 12 abstentions.

Mohamed Ennaceur, président du parlement, a ensuite convoqué la première réunion du CSM, en application de l’article 4 de la dite loi.

A noter que le projet de loi avait été proposé, début mars, dans le cadre d’une initiative législative gouvernementale, en réaction au désaccord persistant entre les structures judiciaires, depuis plus de 4 mois après l’élection des membres du CSM en octobre 2016.

par -

Quelques nuages seront progressivement abondants samedi après-midi sur les régions ouest du nord et du centre avec quelques pluies temporairement orageuses. Des passages nuageux sur le sud seront parfois abondants avec quelques pluies locales

Vent de secteur Nord sur le nord et le centre et de secteur Sud sur le sud; fort de 40 à 60 km/h près des côtes Est et sur le sud avec phénomènes locaux de sable et modéré de 20 à 30 km/h ailleurs.

Mer houleuse sur le nord forte à très agitée sur les côtes Est.

Températures en baisse et les maximales seront comprises entre 20 et 24 °C sur le nord, les hauteurs et les régions côtières, entre 25 et 30°C ailleurs et atteignant 34°C sur l’extrême sud.

Pour dimanche, il est prévu quelques nuages sur la plupart des régions qui seront plus abondants sur les régions ouest du nord et du centre avec pluies et orages isolés. Vent de secteur Est faible à modéré.

Mer peu agitée. Températures maximales comprises entre 20 et 24°C sur le nord, entre 24 et 28°C sur le reste du pays et atteignant 32°C sur l’extrême sud.

par -

Des dizaines de coups de canons ont retenti vendredi à Londres pour fêter les 91 ans de la reine Elizabeth II, qui affiche une forme resplendissante même si elle délègue peu à peu ses activités aux autres membres de la famille royale. « Hip hip hourra pour la reine », a tweeté le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson tandis que la BBC a ouvert ses programmes par l’hymne « God Save the Queen » (Dieu protège la reine). Comme tous les ans, l’anniversaire de Sa Majesté a fait du bruit, salué par 41 salves de coups de canon à Hyde Park et 62 à la Tour de Londres en fin de matinée. Pour le reste, la doyenne des monarques va célébrer l’événement dans la plus grande discrétion au château de Windsor où elle passe traditionnellement un mois pendant la période de Pâques.

Née le 21 avril 1926, la souveraine a l’habitude de fêter son anniversaire en deux temps: en privé le jour J, puis lors d’une cérémonie officielle au mois de juin, selon une tradition séculaire destinée à échapper aux caprices de la météo. Il y a un an, cap symbolique des 90 ans oblige, l’anniversaire privé avait débordé du cadre pour se muer en bain de foule géant et ultra-médiatisé au pied du château de Windsor, suivi de nombreuses célébrations à travers le pays. « Je suis toujours vivante », avait plaisanté la reine deux mois plus tard lors d’une visite en Irlande du Nord. En vérité, les années semblent glisser sur la monarque qui affiche une vitalité impressionnante après plus de 65 ans passés sur le trône britannique, un jubilé de saphir qu’elle a fêté en février.

par -

Au moins 100 soldats ont été tués et blessés dans l’attaque de leur base par les talibans dans le nord de l’Afghanistan, a indiqué samedi le ministère de la Défense.

« Les insurgés talibans ont lancé une attaque coordonnée contre la base militaire où la majorité des soldats étaient réunis pour la prière, faisant au total plus de 100 morts et blessés parmi les forces armées », a annoncé le ministère dans un communiqué.

Il s’agit du premier bilan officiel de source afghane depuis la fin de l’attaque vendredi soir, perpétrée par une dizaine d’assaillants lourdement armés pendant cinq heures au moins.

Un officier à l’intérieur de la base ciblée, celle du 209è Corps d’armée aux abords de Mazar-è-Charif, la capitale du nord, a pour sa part rapporté samedi matin à l’AFP un bilan de « 150 tués et des dizaines de blessés », au terme d’un assaut perpétré par dix assaillants pendant plus de cinq heures.

Si ce bilan était confirmé, il ferait de cette attaque la plus meurtrière conduite en Afghanistan, contre des civils ou des militaires.

Vendredi soir, un porte-parole américain refusant d’être cité avait annoncé « plus de 50 soldats » afghans tués dans cet assaut.

Le ministère de la Défense ne donne aucun détail sur le déroulé de l’opération. Il avait précédemment indiqué que sur les dix assaillants, sept ont été tués par les forces armées, deux ont déclenché leurs charges explosives et un a été arrêté.

L’assaut a commencé en début d’après-midi, à l’heure de la prière du vendredi.

par -

L’Instance Vérité et Dignité s’est dit étonnée de l’audition, par la Commission parlementaire des martyrs et blessés de la révolution, de l’application de la loi de l’amnistie générale et de la justice transitionnelle, des membres de l’IVD qui ont été démis de leurs fonctions.

« Cette commission ne dispose d’aucune prérogative pour contrôler l’IVD. Organiser des rencontres avec les membres suspendus, c’est une violation de loi », estime l’IVD dans une déclaration publiée, vendredi.

Les prérogatives de cette commission se limitent au contrôle de l’application, par le gouvernement, des recommandations et des propositions de l’Instance de la Vérité et de la Dignité, et ce conformément à l’article 93 du règlement intérieur de l’Assemblée des représentants du peuple, lit-on de même source.

La Commission des martyrs et blessés de la révolution, de l’application de la loi de l’amnistie générale et de la justice transitionnelle avait auditionné, mardi dernier, les membres révoqués de l’IVD à savoir Zouheir Makhlouf, Lilia Bouguira et Mustapha Baazaoui qui ont demandé l’application des décisions rendues par le Tribunal administratif et la reprise de leurs activités au sein de l’IVD, étant donné qu’ils sont des membres élus.

Zouheir Makhlouf a, également, demandé d’enquêter sur des présomptions de malversations au sein de l’IVD, affirmant disposer de documents prouvant ses dires.

par -

Quelques nuages sont prévus           samedi sur la plupart des régions. Ils seront plus abondants sur le sud puis ciel partiellement voilé en cours de nuit.

Vent de secteur Est assez fort de 25 à 35 km/h près des côtes et sur le sud et faible à modéré de 10 à 25 km/h ailleurs. Mer peu agitée sur le nord et agitée à peu agitée ailleurs. Températures maximales comprises généralement entre 18 et 23°C et voisines de 16°C sur les hauteurs ouest.

Pour dimanche, il est prévu un ciel partiellement voilé sur l’ensemble du pays devenant parfois nuageux sur le sud avec faibles pluies locales.

Vent de secteur Sud sur le nord et le centre et de secteur Est sur le sud; faible à modéré de 15 à 30 km/h puis se renforçant l’après-midi près des côtes et sur le sud. Mer peu agitée à agitée. Températures maximales comprises généralement entre 21 et 26°C.

par -

Au cours du premier trimestre 2017, les investissements extérieurs directs ont enregistré une croissance de 16,6%.

Le directeur d’assistance et du suivi des entreprises étrangères au sein de l´Agence de Promotion de l´Investissement Extérieur  » FIPA-Tunisia  » Hatem Soussi a déclaré, vendredi, à TAP que les investissements extérieurs ont atteint fin mars dernier, 462 millions de dinars (MD), contre 396,2 MD au cours de la même période de l’année dernière.

Le responsable a indiqué que les investissements du portefeuille financier ont régressé de 21,6% par rapport aux résultats de l’année dernière. Et d’ajouter que ce type d’investissements augmentera au cours de la prochaine période notamment après l’entrée en vigueur de la loi sur l’investissement (1er avril 2017).

Soussi a rappelé dans ce cadre que la nouvelle loi sur l’investissement a éliminé les autorisations pour l’acquisition des actions en bourse afin de permettre à l’investisseur étranger d’acquérir 100% des actions (66,6% auparavant).

S’agissant des investissements extérieurs directs, le responsable a indiqué qu’ils ont évolué de 18% passant de 381,9MD à 450,8 MD.

Les IDE dans le secteur des énergies ont accaparé la plus grande part du volume des investissements atteignant 246,9MD (une régression de 3,6% par rapport à la même période de l’année dernière).

Concernant les IE dans le secteur industriel, le responsable a souligné qu’ils ont atteint 144,6 MD (une évolution de 63,3% par rapport aux résultats enregistrés en 2016). Le premier trimestre de cette année a enregistré l’entrée de 7 entreprises étrangères en phase de production.

Les investissements extérieurs dans le secteur des services ont atteint 59,3 MD, contre 37,3 MD durant la même période de l’année 2016.

Soussi a expliqué cette évolution remarquable par l’acquisition du complexe hôtelier Dar Naouar sis à Gammarth par le groupe qatari  » El Majida « , dans l’objectif d’y réaliser un complexe touristique spécialisé dans le tourisme des congrès et des affaires.

En revanche, et pour la deuxième année successive, aucun investissement étranger n’a été enregistré en Tunisie dans le secteur agricole durant le premier trimestre au cours des deux années précédentes.

Selon Soussi, l’investissement étranger dans le secteur agricole est lié au traitement des dossiers au niveau du ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, chargé d’octroyer les autorisations aux investisseurs étrangers, qui attendent à leur tour l’approbation des primes et avantages.

Le directeur d’assistance et de suivi des entreprises étrangères au sein de la Fipa, a par ailleurs fait état de prémices positives d’évolution du flux des investissements directs étrangers grâce à l’entrée en application de la loi sur investissement et la progression des intentions d’investissement déclarées l’année dernière et qui ont atteint 36%.

par -

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed a clôturé, vendredi, sa visite de travail de deux jours dans le gouvernorat de Sfax en se rendant à Menzel Chaker, une délégation qui souffre d’une hausse du taux de pauvreté et du chômage.

Accompagné de plusieurs membres du gouvernement, des députés ainsi que du gouverneur de Sfax, Youssef Chahed a annoncé, à cette occasion, la régularisation de la situation foncière de terres domaniales exploitées par des petits agriculteurs dans la localité rurale de  » Haj Kacem  » à Menzel Chaker. Des contrats d’exploitation ont été accordés aux agriculteurs à un prix symbolique, sur des superficies s’étendant sur près de 4 mille hectares.

Rencontrant les agriculteurs de la région, Chahed a souligné que cette action revêt une double dimension économique et sociale dans la mesure où elle devra permettre à un grand nombre de petits agriculteurs d’intégrer le système de production dans le cadre d’un programme national, déjàj, engagé par le gouvernement.

De son côté, le secrétaire d’Etat aux Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mabrouk Korchid, a souligné l’importance de cette expérience dans la rectification les erreurs du passé qui, a-t-il dit, se sont poursuivies pendant des décennies ajoutant que la situation d’un deuxième lot de terres domaniales s’étalant sur 5 mille hectares, sera, sous peu, réglée.

Des habitants de la région ont réclamé l’annulation des amendes forestières infligées à leur encontre pour exploitation des terres domaniales et l’amélioration de la prise en charge des patients dans les services de santé.

Un peu plus tôt, le chef du gouvernement, avait visité la délégation de Kerkennah où il a inauguré deux sections régionales de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et de la Caisse Nationale de Retraite et de Prévoyance Sociale (CNRPS).

Avant de rencontrer des représentants de la société civile, il a, également, visité l’hôpital régional de Kerkennah et ordonné la mise en place d’un service de réanimation.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed se rendra dans le gouvernorat de Kasserine, le 21 avril 2017, selon des sources citées par Mosaïque fm.

Il devra examiner les causes du blocage de projets publics et privés dans la région. Il donnera aussi le feu vert pour le financement de petits et moyens projets financés par des structures publiques et privées.

Chahed inspectera en outre des projets dans divers secteurs installés dans la région.

par -
Nous apprenons que plusieurs supporters du Club Sportif Sfaxien (CSS) ont exprimé

Le CS Sfaxien s’est qualifié pour le tour des poules de la coupe de la Caf en s’imposant devant Rail Club de Kadiogo du Burkina Faso (2-0), en match retour des 16e de finale bis de la compétition, disputé vendredi au stade Mehiri.

Les deux buts ont été marqués par Maher Hannachi (5) et Karim Aouadhi (83).

Au match aller disputé le 9 avril à Ouagadougou, le représentant du football tunisien en coupe de la CAF s’était également imposé 2 à 1.

L’autre représentant tunisien dans cette compétition, le Club Africain, qui l’avait emporté également à l’aller devant l’équipe mauricienne de Port Louis (2-1), dimanche dernier à Port Louis, dispute le match retour samedi à Radès à 16h00.

par -
Le président des Etats-Unis Barack Obama

Le bilan de la méga-bombe américaine sur les positions du groupe Etat islamiste (EI) dans l’Est de l’Afghanistan a triplé à 90 tués au moins parmi les jihadistes, toujours traqués samedi par la poursuite « d’opérations de nettoyage ».

Les précédents bilans faisaient état de 36 morts parmi les membres de l’EI, dont un réseau de grottes et de tunnels a été frappé dans la province du Nangarhar par la plus puissante arme conventionnelle de l’armée américaine.

Les forces afghanes épaulées par les Américains poursuivent simultanément les « opérations de nettoyage » dans la région, fief de l’EI dans le pays.

C’est la première fois que cette bombe hors-norme de près de 11 tonnes, la GBU-4/B3 surnommée « la mère de toutes les bombes », est utilisée.

Le groupe Daech a démenti vendredi via son organe de propagande Amaq avoir subi des pertes dans ce bombardement.

Mais selon le gouverneur du district d’Achin, fief de Daech dans la province, « au moins 92 combattants de Daech (acronyme arabe pour l’EI) ont été tués » par la bombe.

« Trois tunnels dans lesquels les combattants avaient pris position au moment de l’attaque ont été détruits » a-t-il précisé à l’AFP, ajoutant qu’il n’y avait aucune victime au sein de la population ou parmi les militaires.

par -

L’instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC) a estimé que le projet de loi sur l’instance de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, soumis par le gouvernement au parlement, « ne répond pas aux aspirations visant à instaurer un système efficace de lutte anticorruption, piloté par une instance constitutionnelle dotée des moyens matériels et humains requis ».

Dans une déclaration rendue publique vendredi, l’INLUCC a exhorté les députés à procéder à un amendement substantiel du projet de loi en vue de conférer l’efficience requise à la lutte anticorruption conformément aux dispositions de la constitution et à l’esprit ayant accompagné l’examen et l’adoption de la loi organique sur la dénonciation de la corruption et la protection des dénonciateurs.

L’INLUCC s’est, par ailleurs, dit préoccupée par la faiblesse des fonds alloués par le gouvernement à l’instance de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, estimant qu’elle « risque de compromettre ses programmes et sa mission, notamment, en cette phase délicate dans laquelle la lutte anticorruption constitue une priorité absolue ».

La Commission parlementaire de l’organisation de l’administration des affaires des forces armées en charge du projet de loi en question a auditionné les représentants de la société civile et de la cour des comptes, ainsi que le président de l’INLUCC.

Elle a, également, auditionné jeudi, le ministre de la relation avec les instances constitutionnelles et des droits de l’Homme, Mehdi Ben Gharbia.

Lors de son audition par ladite commission parlementaire le 5 avril dernier, le président de l’INLUCC, Chawki Tabib avait fait état « de tendance visant à saper l’indépendance de l’instance de la bonne gouvernance et de lutte contre la corruption en la plaçant sous le contrôle du pouvoir judiciaire ».

par -

« Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire de notre façon. » C’est en ces termes que Choe Ryong-hae, le numéro deux du régime nord-coréen, a mis en garde le président américain, samedi 15 avril, alors que le porte-avions américain Carl Vinson et sa flottille font route vers la péninsule coréenne.

S’exprimant avant le début de la gigantesque parade militaire organisée à Pyongyang à l’occasion du 105e anniversaire de Kim Il-sung, le fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), il a promis que son pays était « prêt à répondre à une guerre totale par une guerre totale ».

Dans une déclaration diffusée vendredi par KCNA, l’agence de presse officielle de la Corée du Nord, l’armée nord-coréenne avait quant à elle assuré que les bases américaines en Corée du Sud, « tout comme les quartiers généraux du Mal », tels que la présidence sud-coréenne à Séoul, seraient « pulvérisés en quelques minutes » en cas de guerre.

par -

Le ministre de l’intérieur, Hédi Majdoub, ainsi que le directeur de la direction ministérielle des frontières et des étrangères seront entendus vendredi prochain par La commission d’enquête parlementaire sur les filières terroristes, a indiqué Leila Chetaoui, présidente de la commission.

Les membres de la commission se sont mis d’accord sur leur mode d’action lors d’une réunion tenue vendredi après-midi au siège de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et ont convenu d’envoyer des correspondances aux pays concernés par l’enrôlement des jeunes tunisiens pour aller combattre dans les zones de conflit, notamment l’Irak, la Syrie, la Libye et la Turquie.

Ils ont décidé également de préparer un projet de loi sur les commissions d’enquête parlementaires, dans un délai de deux semaines au plus tard, avec une demande d’examen urgent par le bureau de l’ARP.

La commission d’enquête avait invité un expert suisse en matière de commissions d’enquête parlementaires, mais n’a pas été auditionné par les membres de la commission, justifiant ce refus par le fait qu’ils n’avaient pas été consultés sur ce sujet au préalable. Ils avaient qualifié cette décision d' »inaceptable ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Ministre conseiller auprès du chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed, chargé des réformes majeures, Taoufik Rajhi est à Washington dans le cadre d’une mission...