Tags Posts tagged with "15 attentats"

15 attentats

par -
0

15 attentats en France avant et pendant l’Euro 2016, c’est le projet funeste que fomentait un Français. L’individu a été stoppé dans son élan par les services de sécurité ukrainiens (SBU) le 21 mai dernier, en Ukraine, mais ce n’est que ce lundi 06 juin que le patron du (SBU), Vassil Grytsak, a ébruité l’affaire, rapporte l’AFP.

« Le SBU a réussi à empêcher quinze actes terroristes qui étaient planifiés en France à la veille et pendant le championnat d’Europe de football », a déclaré M. Grytsak, ajoutant que le Français avait été appréhendé alors qu’il tentait de franchir la frontière ukraino-polonaise.

Toujours selon le chef du SBU, le ressortissant français a motivé son projet par « la politique de son gouvernement concernant l’arrivée massive d’étrangers en France, la diffusion de l’islam et la mondialisation » et dit haut et fort qu’il était déterminé à frapper la France. Selon lui, l’homme avait l’intention de commettre des attentats dans des mosquées, des synagogues, des centres de prélèvement de l’impôt et des autoroutes.

Il avait amassé des armes de guerre !

« Piégé par les services secrets, le citoyen français a reçu cinq fusils d’assaut Kalachnikov, plus de 5.000 munitions, deux lance-roquettes antichar, 125 kg de TNT, 100 détonateurs, 20 cagoules et d’autres choses », a indiqué le chef des services secrets ukrainiens. Il a déclaré que ce Français a débarqué en Ukraine en décembre 2015 et s’est fait passer pout un bénévole, ensuite il a approché des unités militaires dans l’est du pays, où les troupes ukrainiennes ferraillent contre des séparatistes prorusses.

« Il a commencé à s’intéresser aux moyens d’acheter en Ukraine des armes, des explosifs et d’autres équipements », a déclaré M. Grytsak. Mais il a fallu six mois aux services secrets ukrainiens pour l’appréhender, le temps de mener les investigations et de constituer un solide dossier contre lui.

D’après le responsable, les Ukrainiens ne voulaient pas éventrer cette affaire avant la fin de l’Euro 2016, mais ce sont des fuites dans la presse qui les ont contraints de vendre la mèche.

Des sources policières françaises ont confié à l’AFP qu’il s’agit d’un Lorrain de 25 ans, pas fiché par les services de police et qui travaille en tant qu’inséminateur dans une coopérative agricole du Bas-Rhin (est de la France).

Une enquête a été déclenchée en France, elle est menée par l’Office central de lutte contre la criminalité organisée (OCLCO) et le service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Nancy (est).

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT