Tags Posts tagged with "2016"

2016

par -
0

Les technologies convergentes, l’expansion des réseaux et les fusions et acquisitions au sein du secteur télécom sont parmi les secteurs qui devraient concentrer les principaux investissements et transactions en Afrique Sub-Saharienne pour 2016 et 2017, selon le service d’information et d’évènementiel TMT Finance.

Ces thèmes seront largement abordés lors de la conférence de TMT Finance Africa Lagos 2016 le 20 Septembre, qui rassemblera plus de 60 directeurs généraux et financiers, responsables de la stratégie, investisseurs de capital-risque, banquiers d’affaires, consultants et avocats, afin d’échanger sur les derniers investissements dans le secteur des télécom, média et technologie en Afrique.

TMT Finance organise cet évènement en partenariat avec IHS Towers, le plus grand fournisseur d’infrastructure de télécommunication mobile en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient, où se retrouvera une audience internationale au cœur du hub technologique Africain qu’est Lagos.

Ben Nice, directeur de TMT Finance Africa à Lagos, a déclaré : “A trois semaines de l’évènement nous sommes désormais très enthousiastes à l’idée de tenir cet évènement à un moment si critique pour l’investissement et les fusions et acquisitions dans le secteur des télécom, média et technologie au Nigeria et en Afrique. Lagos est un hub pour l’innovation et notre conférence permettra d’établir un dialogue crucial entre parties prenantes et décideurs au niveau local, régional et international.”

Des dirigeants des sociétés suivantes seront présents : Airtel, MTN, Vodacom, MainOne, DLA Piper, Etisalat, IHS Towers, Ntel, Jumiah, Nokia, Standard Bank, Emerging Capital Partners, Carlyle, Barclays, African Capital Alliance, IpNX, Rack Centre, Spectranet, Iroko, FIbersat, Standard Chartered, Citi et beaucoup d’autres encore.

Parmi les principaux thèmes abordés on retrouvera : African Telecoms M&A and Financing, Africa Broadband Infrastructure Investment, Digital Africa Strategies, Venture Capital and Private Equity in Africa TMT, the Evolution of the African Towerco, Protecting Risk, Datacenters and Enterprise Cloud services, et Connecting the Unconnected.

“Notre équipe de journalistes au sein de TMT Finance News a couvert nombre de ces thèmes et des situations en particulier en Afrique cette année, comme par exemple la revue stratégique des actifs de Millicom en Afrique, la vente de Neotel à Liquid Telecom, l’expansion du réseau de fibre de Google dans divers pays, la consolidation d’Orange en Afrique de l’ouest, l’entrée en bourse de MTN Nigeria, et bien d’autres levées de fonds autour d’entreprises technologiques ou opérant dans le secteur des médias digitaux. Nous sommes vraiment à un moment captivant du développement de ce secteur,” Nice a ajouté.

par -
0
Globalement PGH a enregistré

Pour 2016, la valeur des projets qui ont été ou qui seront lancés par Poulina Group Holding (PGH) porte sur 233 millions de dinars et concerne principalement la construction de nouveaux centres d’élevage, l’extension de l’usine d’aliments de Zaghouan et la construction d’une usine d’extrusion de Soja. C’est ce qui a été indiqué lors de la communication financière du groupe, qui se tient actuellement à l’IACE.

Ces investissements concernent également la réalisation d’un projet de collecte de coproduits des abattoirs de volailles, la construction d’une usine de cassage d’oeufs, d’une usine de briqueterie et d’une usine de galvanisation.
Ces projets portent aussi sur l’ouverture de 5 nouveaux magasins Mazraa Market.

par -
0

Le taux d’inflation pour le mois d’avril a enregistré une légère hausse d’une décimale s’élevant à 3,4% contre 3,3% en mars 2016.

Il n’en demeure pas moins que ce taux est inférieur à celui du mois d’avril 2014 qui était de 5,7%  et à celui d’avril 2013 (6,1%).

Cette légère augmentation du taux d’inflation est imputable à l’évolution mensuelle des prix du groupe Habillement/chaussures (5%), et de celui d’aliments et boissons (0,3%).

par -
0

Le  ministre du Développement, de la coopération internationale et de l’investissement, Yacine Brahim a déclaré que les résultats enregistrés au cours du premier trimestre de 2016 dont notamment  1% de croissance sont positifs, mais ils sont encore en deçà des attentes ».

Lors d’un entretien avec Laura Baeza, ambassadrice, chef de la délégation de l’Union Européenne en Tunisie, Christian Danielsson, directeur Général à la Commission européenne et Nicholas Westcott, directeur exécutif au service relations extérieures de la Commission européenne pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, le ministre a assuré que les efforts se conjuguent pour améliorer la situation  conformément aux prévisions  du plan quinquennal 2016-2020.

La rencontre était aussi l’occasion pour le ministre de passer en revue les grands axes de ce plan stratégique, les réformes et les projets prévus rappelant qu’il vise à réduire les écarts entre les régions.

De leur côté, Christian Danielsson et Nicholas Westcott ont exprimé leur satisfaction quant à l’avancement des réformes entreprises  par la Tunisie affirmant la volonté de contribuer davantage dans cette phase cruciale à la mise en place de programmes adéquats capables de relancer l’économie tunisienne.

par -
0

Les revenus des exportations nationales ont régressé de 2,9% au cours des quatre premiers de l’année 2016 avec une valeur de 9443,8 millions de dinars (MD) contre 9726,7 MD au cours de la même période de 2015, a indiqué, mardi, à Tunis, le directeur général de l’institut national des statistiques (INS) Hédi Saidi.

Lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a présenté les indicateurs des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur, le responsable a fait savoir que les importations ont augmenté de 1,4% pour atteindre 134488,9 MD contre 13309,0 MD au cours de la même période de 2015.

Cette hausse a provoqué un accroissement du déficit commercial de 4045,1 MD contre 3582,3MD lors de la même période de 2015.

Saidi a précisé que la baisse enregistrée au niveau des exportations est imputée à celle du secteur des produits agricoles et alimentaires ainsi qu’à la baisse des exportations de l’huile d’olive mais également à celle du secteur de l’énergie et des exportations des produits raffinés.

Il a, par ailleurs, expliqué que les échanges commerciaux ont réalisé un excédent avec plusieurs pays, principalement la France avec une valeur de 9998,4 MD et l’Allemagne (34,6 MD).

Saidi a souligné que les résultats de l’enquête nationale sur la population et l’emploi au cours du premier trimestre de l’année 2016 ont révélé que le taux de chômage a atteint 15,4%, soit l’équivalent de 622,7 mille sans emploi sur un total d’une population active (il s’agit du même taux enregistré dans la troisième enquête du quatrième semestre de 2015).

Il a fait remarquer que le taux de chômage chez les femmes est le double de celui relevé parmi les hommes.

par -
0
Selon des sources fiscales

Au cours du 1er trimestre 2016 (T1), le Produit intérieur brut (PIB) a enregistré une hausse de 1% par rapport à la même période 2015 et de 1,4% par rapport au dernier trimestre de la même année (2015), a déclaré Hédi Saïdi, directeur général de l’Institut national de la statistique (INS).

Au cours d’une conférence de presse tenue, mardi, le responsable a expliqué que le secteur des industries manufacturières a enregistré une hausse de 1,4% au cours du T1 par rapport à la même période 2015 et de 3,3% par rapport au dernier trimestre 2015.

Pour le responsable, cette progression est expliquée par la croissance positive des secteurs des industries chimiques (28,6%), suivie par les industries des matériaux de construction, céramique et verre (4,2%) et les industries mécaniques et électriques (1,7%).

En revanche, l’activité économique dans les industries agro-alimentaires a enregistré une baisse de 11% causée par la baisse de 60% de la production d’huiles d’olives au début 2016, outre la régression des exportations de l’huiles d’olives dont la valeur est passée de 756,1 millions de dinars (MD) en 2015, à 256,8 MD en 2016.

Le responsable a, en outre, évoqué l’évolution contrastée dans les industries non manufacturières. Le taux de croissance du secteur s’est établi à 0,9% par rapport à la même période de 2015.

Ce recul s’explique par une baisse de 12,6% de la production de pétrole et de gaz naturel par rapport au T1 de 2015.

Alors que dans les autres sous-secteurs, l’activité a permis d’atténuer le repli de l’ensemble des industries non manufacturières, à l’image des activités minières (24,8%), du bâtiment et génie civil (5,9%) et de l’électricité (1,5%).

Saidi a, par ailleurs, indiqué, qu’au cours du T1 2016, la production de pétrole brut a régressé atteignant 46,2 mille barils par jour, contre 53,5 mille barils en 2015 (en 2010, la production a atteint 70 mille barils ).

S’agissant du secteur des services exportés, il a augmenté de 1%, au cours du T1 2016. Cette croissance, ajoute encore le responsable, est expliquée par l’augmentation de la valeur ajoutée dans le secteur de la poste et des télécommunications de 5,1% et des services financiers de 3,8%, ainsi que la progression au rythme annuel de 1,3% dans les services du transport.

Cependant, l’activité dans les services d’hôtellerie et de restauration a enregistré une baisse remarquable de 12%. Pour sa part, le secteur des services non marchands (services fournis principalement par les administrations publiques), a enregistré une croissance positive de 2,8%.

Le responsable de l’INS a, par ailleurs, souligné que le secteur de l’agriculture et de la pêche s’est replié de 2,5%, au cours du T1 2016 comparé à la même période de 2015. Cette contre performance résulte en grande partie d’une compagne oléicole moins fournie comparée à 2015 (la production des olives en baisse de 60%).

par -
0

Les revenus pétroliers de l’Algérie ont chuté de près de 40% au premier trimestre 2016 par rapport à la même période l’an dernier.

Le déficit commercial déjà bien élevé  se creuse et  représente aujourd’hui cinq milliards d’euros. Or, pétrole et gaz sont les mamelles de l’économie algérienne. Le pays tire 95% de ses recettes extérieures de la vente d’hydrocarbures, principalement à la Chine.

Cette demande chinoise a ralenti depuis 2014 tandis qu’il y a surabondance de la production mondiale. Résultats, le prix du baril à 44 dollars a fait fondre les recettes algériennes.

L’Algérie a élaboré son budget 2016 sur la base d’un baril à 45 dollars et une baisse de 50% des revenus pétroliers. Elle a également mis en place des mesures fiscales pour compenser une partie de cette baisse, a augmenté les prix des carburants, limité des importations et arrêté des projets d’infrastructures.

La compagnie nationale d’hydrocarbures Sonatrach a ainsi décidé de dépenser moins dans l’exploration et plus dans le raffinage et la pétrochimie afin d’éviter d’importer des carburants, et même à terme exporter de l’essence et du diesel algériens.

par -
0

Les Tunisiennes Amira Yahyaoui et Wafa Sayadi et la Marocaine Khadija Idrissi Janati se sont illustrées parmi les jeunes personnalités les plus influentes de l’année au point d’être distinguées par le Forum économique mondial de Davos dans sa liste publiée hier mercredi 16 mars.

La particulaité de ces femmes : Elles ont moins de 40 ans, font bouger les choses dans leur pays et font feu de tout bois pour atteindre leurs aobjectifs. Parmi les 121 lauréats de cette année, aux côtés des Tunisiennes et de la Marocaine, on peut citer la célèbre avocate Amal Clooney (le femme du célèbre comédien Georges Clooney, l’acteur américain Ashton Kutcher ou encore le ministre français de l’Économie, Emmanuel Macron.

Les éléments qui intéressent un jury particulièrement exigeant : « De brillants scientifiques. Des entrepreneurs émergents. Des investisseurs en nouvelles technologies. Des activistes politiques. » En plus de ça seuls sont retenus au final ceux qui « repoussent les limites et transforment le monde qui les entoure ».

Amira Yahyaoui, primée en 2014 par la fondation Chirac pour « son action de prévention d’un embrasement » en Tunisie, a co-fondé l’ONG Al Bawsala (« la Boussole », en arabe) en 2011 pour imposer des pratiques transparentes dans la vie politique et scruter à la loupe les législateurs et l’exécutif.

Wafa Makhlouf Sayadi, qui pilote la société Proclean, a brillé dans l’entrepreneuriat social dès 2003 avec un programme révolutionnaire pour l’époque sur la collecte des déchets ménagers et l’assainissement des plages tunisiennes. En 2011, elle fut placée à la tête du Centre des jeunes dirigeants d’entreprise de Tunisie (CJD). Elle a embrassé une carrière de politicienne en devenant députée de Nidaa Tounes, qui fait partie de la coalition dirigeant actuellement la Tunisie

Quant à la Marocaine Khadija Idrissi Janati, elle dirige avec brio plusieurs sociétés dans le secteur des médias et de la communication. Elle s’active dans différentes associations, comme celle des Femmes Entrepreneurs au Maroc. En 2012, elle figurait dans le classement « Arabia 500 » des 500 entreprises arabes à développement rapide.

par -
0

Le président de l’Instance supérieure indépendante des Elections (ISIE), Chafik Sarsar a estimé possible la tenue des élections municipales fin 2016.

« Pourvu qu’il y ait respect de la feuille de route et adoption de la loi organique sur les élections municipales avant le 4 avril prochain, les élections municipales pourraient être organisées avant la fin 2016 », a-t-il déclaré lors d’une conférence-débat, tenue vendredi à Sfax.

En revanche, Rafik Halouani, président de l’association « Observateurs », a estimé qu’en dépit des moyens techniques dont dispose l’ISIE, « il ne serait pas possible d’organiser le scrutin avant la fin 2017 afin de mettre en place les lois électorales et la décentralisation et accorder les prérogatives nécessaires aux municipalités ».

Les défis posés aux élections municipales ainsi que les questions de la décentralisation et de la démocratie locale ont été au centre du débat qui a réuni nombre d’activistes de la société civile.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT