Tags Posts tagged with "A340"

A340

par -
0

«L’année 2015  a été très mauvaise pour Tunisair. Elle a connu une baisse 21 % de son activité, dont 15 % sur le régulier et 70 % sur le charter. Cette dernière est somme toute compréhensible suite à l’annulation par tous les TO de leurs vols sur la Tunisie après le Bardo et Sousse. Force est cependant de constater que nous avons fait mieux que les autres, puisque la baisse de l’activité  était de 30 % toutes compagnies confondues. Le chiffre d’affaires a aussi baissé de 25 % par rapport à 2014. Le résultat a été déficitaire, après le bénéfice de 85 MDT pour l’exercice 2014. 2015 sera légèrement déficitaire». C’est ce qu’a indiqué la PDG de la compagnie Sarra Rjeb dans un entretien avec Africanmanager.

Interrogée sur l’endettement de Tunisair, un fardeau pour le transporteur aérien national et un handicap pour son développement, Sarra Rjeb optimise et affirme que «malgré la dette 218 MDT [ndlr : Les chiffres dont nous avons connaissance parlent de 330 MDT] sur l’OACA, j’ai proposé dans le plan de redressement que l’Etat la prenne en charge, Tunisair n’est pas aussi endettée qu’on pourrait le penser.  Elle est moins endettée que la Transtu. Avec la SNDP, par exemple, je n’avais pas le même volume de dette que j’avais lorsque j’étais à la Transtu. Avec la SNDP, j’ai d’ailleurs pu trouver un accord de rééchelonnement et j’ai payé la dernière mensualité en octobre dernier. Actuellement, je paie 4 MDT à la SNDP d’ici à juin prochain, à charge de rattraper l’impayé, en plus de la facture mensuelle normale à partir de juin 2016. La liquidité est négative de 10 MDT, si l’on tient compte des dettes de l’OACA».

Dans cette tourmente, il y a cependant quelques bonnes nouvelles chez Tunisair.  En effet, «sur les 26 destinations desservies par Tunisair, cinq destinations ont pourtant connu une augmentation du trafic. D’abord, une explosion du trafic sur l’Algérie, full à l’aller et au retour, avec une hausse de 29 % par rapport à 2014. Actuellement, nous assurons 14 vols par semaine sur cette destination, sans compter les deux vols par semaine sur la ville d’Oran. Hausse du trafic de Tunisair aussi sur l’Egypte, avec des ordres de grandeur entre 40 et 46 %, mais encore sur Beyrouth et enfin sur la Belgique car nous y sommes seuls. Avec le Maroc, c’est une hausse de 9 %, surtout en classe affaires » dit-elle en souriant.  Il faut croire que les malheurs des uns font toujours le bonheur des autres !

  • L’A340 de Ben Ali, très prochainement vendu, l’argent en Libye arrive et bientôt celui en Algérie

L’autre bonne nouvelle pour Tunisair, en ce début d’année 2016, c’est «le rapatriement d’une grande partie des 26 MDT qui étaient bloqués en Libye. 11 MDT sont déjà dans nos caisses», annonce Sarra Rjeb pour Africanmanager. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais toute seule, ce sont aussi «les trois présidences (ndlr : République, Gouvernement et ARP) qui viennent aussi de nous payer les 3 MDT représentant la location du BBJ entre mars et décembre 2015». C’est aussi et surtout, selon ce que nous affirme la PDG de Tunisair, «l’ancien avion présidentiel A340 est en cours de vente et nous avons déjà une très belle offre d’un homme d’affaires occidental ». Mais Tunisair a aussi pu vendre 4 anciens Boeing 737-500, qui étaient âgés de plus de 25 ans pour la somme totale de 4,5 MUSD, et a déjà reçu une avance sur le montant de cette vente. Un avion de type ATR a aussi pu être vendu pour 1 MUDS et Tunisair attend la vente de 3 Airbus A300-600 pour lesquels elle a déjà un client potentiel, sans compter le 1 MUSD qui représente le fruit de la vente d’un moteur en réserve de l’un des Boeing. La compagnie attend aussi le remboursement de 10 MDT qui sont des dettes auprès d’entreprises tunisiennes. «Avec toutes ces entrées, Tunisair règlera ses problèmes de trésorerie et pourrait même, peut-être, financer toute seule son plan de redressement», commente-t-elle avec l’optimisme d’un gérant d’entreprise qui voit arriver la fin des déboires de son entreprise. Sarra Rjeb reste pourtant consciente que tout cela ne pourrait arriver que sous réserve de l’accord du gouvernement pour la vente de l’A340 et que les autorités algériennes permettent à Tunisair de disposer des 8 millions d’euros qui sont bloqués en Algérie. A ce propos, toujours optimiste, la PDG du transporteur aérien nous indique que «pour ce dernier dossier, les choses semblent  en bonne voie grâce à l’aide de nos amis les Algériens qui ont demandé audit des recettes de notre représentant, ce qui sera fait».

  • En février au Soudan et en juin Montréal en code-share avec Air Canada

En attendant, la 4ème PDG de Tunisair depuis la révolution (Mouhamed Thamri, Rabah Jrad, Salwa Sghaïer), s’en va mettre en exécution le plan de redressement de l’entreprise. «Il comporte d’abord, une compression des coûts et d’amélioration des recettes annexes qui pourraient rapporter 30 MDT pour Tunisair », dit-elle à Africanmanager. La PDG de Tunisair évoque aussi  un prochain allègement des effectifs. «52 MDT existent déjà dans le compte dédié à cette opération et seront totalement dépensés  pour le départ à la retraite de 400 personnes », affirme-t-elle. Une assurance qu’elle semble tirer de l’appui des syndicats ouvriers pour cette opération. «J’ai l’accord des syndicats et je vais commencer à le faire, sans attendre le reste des 133 MDT qui représentent le coût total de toute l’opération du plan social », dit-elle.

A part cela, le plan de redressement de Tunisair, c’est aussi une nouvelle stratégie commerciale. Une nouvelle  desserte sera ouverte en février prochain sur le Soudan. En juin prochain, ce seront deux vols par semaine sur Montréal où notre dossier avance pour les autorisations administratives suite à l’acceptation de notre dossier pour l’AOC. «J’ai d’ailleurs reçu l’ambassadrice du Canada qui m’a proposé une coopération avec Air Canada pour un «code-share» sur des destinations nord-américaines  et même sur des destinations africaines», nous annonce la PDG de Tunisair, de plus en plus optimiste et manifestement sûre qu’elle entame déjà, en 2016, la 1ère année de redressement de la compagnie.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT