Tags Posts tagged with "abattage"

abattage

par -
1

« Punir l’abattage d’un  eucalyptus à Carthage », est le slogan choisi par des habitants de la Banlieue nord de Tunis pour mobiliser l’opinion publique contre le propriétaire d’un salon de thé qui a coupé un eucalyptus centenaire se trouvant sur la route de Carthage Dermech.
Jusqu’à mercredi 24 février 2016, 2958 personnes ont signé la pétition mise en ligne par un groupe d’habitants. Aussi bien la pétition que l’image de l’arbre rasé ont été largement reprises et partagées sur les réseaux sociaux. En réaction à cet acte juridiquement intolérable, en vertu de l’article 84 du code des forets, la délégation spéciale de la Municipalité de Carthage a été démise de ses fonctions et le propriétaire du salon de thé a été verbalisé et devra rendre des comptes à la Direction générale des forêts (DGF-Ministère de l’Agriculture), selon un responsable de la Municipalité de Carthage.

« Couper un arbre, un acte de bonne foi! »

D’après le secrétaire général de la Mairie de Carthage, Slimene El Golli, la municipalité a pris toutes les mesures nécessaires pour sanctionner le contrevenant.  Celui-ci avait prétendu, dans le PV (Procès verbal), que
ce qu’il a commis « était de bonne foi »… « L’arbre présentait un risque et pouvait, à tout momen, tomber sur les têtes de ses clients ou celles des passagers », a-t-il expliqué dans le PV.
El Golli affirme, pourtant, qu’il (le contrevenant) aurait dû informer les services de la municipalité de l’état de l’arbre pour que celle-ci prenne les mesures appropriées, que ce soit l’élagage ou l’abattage.
Contacté par l’agence TAP, Raouf Badreddine, représentant du salon de thé a déclaré que l’abattage de l’arbre a été décidé, suite à une alerte formulée par les employés du salon. Ces derniers ont fait part au responsable du local, de leurs craintes de voir le vieil arbre tomber sur le salon et causer des dégâts.
Pour lui, c’était un choix à faire pour éviter les éventuels risques et préjudices. Selon ses dires, une branche sèche d’environ 4 mètres du même arbre était, auparavant, tombé sur le vitrage du salon et l’avait réduit en miettes.
D’autres arbres seront-t-ils coupés « légalement »

Paradoxalement, la Mairie de Carthage a proposé un projet d’abattage de tous les vieux arbres d’eucalyptus, qui ombragent, depuis toujours, les trottoirs de la Rue Habib Bourguiba à Carthage.
Selon El Golli, ces arbres centenaires présentent des risques pour les piétons et les usagers de la route, surtout pendant l’hiver. « L’idée est de les remplacer par des arbuste de l’espèce ficus (petits arbres décoratifs à feuillage abondant) qui s’adaptent avec le climat de la ville de Carthage », a développé le responsable. La Mairie de Carthage a lancé, à cet effet, une consultation élargie regroupant la société civile, le ministère de l’Agriculture à travers la DGF et le ministère de l’Equipement. Mais, la mobilisation contre l’abattage de l’arbre de Carthage semble apporter, prématurément, la réponse des riverains aux responsables de la mairie concernant la concrétisation d’un tel projet.

TAP

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE