Tags Posts tagged with "Abdelaziz Kotti"

Abdelaziz Kotti

par -
0

Une délégation de Nidaa Tounes composée du directeur du bureau exécutif du parti, Hafedh Caïd Essebsi, du président du groupe parlementaire Sofien Toubel, du porte parole du parti Abdelaziz Kotti, et du représentant des coordinations régionales Mustapha Ben Saïd devront rencontrer aujourd’hui, lundi 8 août 2016, le nouveau chef du gouvernement Youssef Chahed.

Dans une déclaration dimanche 7 Août 2016 à Shems Fm, le porte-parole du parti, Abdelaziz Kotti a indiqué que l’ordre du jour de la réunion portera sur la vision du Nidaa sur la composition du nouveau gouvernement d’union nationale, tout en précisant qu’ils lui soumettront une liste des noms que le parti compte proposer pour faire partie du nouveau gouvernement.

par -
0
L’élu de Nidaa Tounès à l’ARP

La coordination des partis au pouvoir a décidé, jeudi, lors d’une réunion, de retirer son appui politique au gouvernement Habib Essid, a déclaré vendredi à l’agence TAP Abdelaziz Kotti, dirigeant de Nidaa Tounes.
La démission du gouvernement doit nécessairement passer par les canaux constitutionnels et le retrait de confiance se fait au parlement, a-t-il tenu à rappelé, en réaction aux déclarations du porte-parole du gouvernement Khaled Chawket. Lesquelles déclarations, a-t-il regretté, ont suscité la consternation des partis au pouvoir et fait croire à l’existence d’une crise politique entre les deux présidences.
Selon le dirigeant de Nidaa Tounes, le président de la République, en tant que garant de l’application de la Constitution, a la compétence de lancer des initiatives concernant le gouvernement.
Il a rappelé le soutien dont a bénéficié l’initiative du président Caid Essebsi de la part des partis politiques, de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA).
Evoquant la réunion vendredi de Habib Essid avec des représentants du mouvement Nidaa Tounes, Abdelaziz Kotti a indiqué que le chef du gouvernement y a affirmé son soutien à l’initiative de Caid Essebsi et que ses entretiens avec les partis politiques visent, justement, à appuyer cette démarche.
Abdelaziz Kotti n’a pas écarté le maintien, éventuellement, de Habib Essid à la tête du nouveau gouvernement, si sa candidature fait l’objet d’un large consensus. Il a plutôt souligné que la priorité de l’étape exige la mise en place d’une feuille de route pour le prochain gouvernement et d’un programme tenant compte l’intérêt du pays.

par -
0

Le porte-parole de Nidaa Tounes Abdelaziz Kotti a déclaré que le parti appellera à la désignation d’un chef du gouvernement émanant de Nidaa.

Il a ajouté dans une déclaration ce vendredi 17 juin 2016 sur Mosaïque Fm, que le parti demandera la formation d’un gouvernement politique, en raison de l’expérience qui a prouvé l’échec de la prestation des ministres technocrates.

Les représentants des partis de la coalition au pouvoir se réuniront ce vendredi 17 juin avec Habib Essid pour lui demander de présenter sa démission surtout après que la coalition au pourvoir a décidé de retirer son soutien à Essid.

par -
0

Abdelaziz Kotti, un des cadres de Nidaa Tounes et député à l’Assemblée des représentants du peuple, a livré hier vendredi 10 juin 2016, sur France 24, les derniers éléments de l’avancement du dossier qui cristallise en ce moment tous les regards : La proposition du président de la République, Béji Caïd Essebsi, sur la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Kotti a déclaré que sa formation tient à un changement à la tête du gouvernement, mais que le nouveau Premier ministre doit être issu de ses rangs. « Nous voulons que le prochain chef du gouvernement appartienne à Nidaa Tounes, s’il n’y a pas un accord sur cette proposition, nous allons voir ce que nous pouvons faire par la suite », a-t-il précisé.

Dans l’état actuel des choses, ce n’est donc pas un technocrate qui va présider aux destinées de la Tunisie. Jusqu’au prochain rebondissement bien sûr…

Le député a ajouté que Nidaa Tounes est en train de se refaire une santé sur la scène politique et de retrouver son statut de ténor. Il a même affirmé qu’il est fort probable qu’il redevienne le bloc parlementaire majoritaire dès la semaine prochaine. « Il y a déjà six députés qui ont rejoint le bloc de Nidaa récemment. D’autres suivront dans les jours à venir, ainsi nous retrouverons notre première place au Parlement », a affirmé Kotti.

par -
0

Seif Chaalali, conseiller auprès de la ministre du Tourisme, chargé de l’information et des relations publiques, a démenti les déclarations, sur les médias et sur sa page Facebook, de Abdelaziz Kotti, député de Nida Tounes, sur les causes du retard de la délégation ministérielle lors du pèlerinage de la Ghriba.

Joint au téléphone par Africanmanager, le responsable a déclaré que ce retard est du à la compagnie Tunisair Express, qui a procédé au changement de l’avion. « On possède les preuves de notre affirmation, d’autant plus que la ministre a rencontré des groupes de journalistes étrangers qui effectuent actuellement une visite à Djerba», a dit M. Chaalali, en critiquant les propos de Kotti. Il s’est dit inquiet en entendant ces propos, émanant de quelqu’un parmi les personnalités politiques qui sont allées au pèlerinage de la Ghriba, tout en les qualifiant de «populistes». Il a même démenti qu’il y ait eu un quelconque dîner auquel le député a attribué le retard, ajoutant que la ministre était au même moment en direct sur une chaîne TV de la place

La réponse du ministère du Tourisme intervient à la suite d’un post publié par Abdelaziz Kotti sur son profil Facebook le 26 mai courant, pointant du doigt le retard d’une heure et demi au retour du pèlerinage de la Ghriba. Ce retard, d’après l’élu à l’ARP, est du à la délégation officielle qui rassemblait les ministres du  Tourisme, de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine et des Affaires Religieuses ainsi que le vice-président de l’ARP. «Ce retard est du à ces ministres qui ne sont pas venus à l’heure puisqu’ils étaient occupés à dîner dans l’un des hôtels luxueux de Djerba », avait dit Kotti. Il avait par ailleurs considéré le comportement de ces ministres comme irrespectueux et lamentable vis-à-vis du reste des voyageurs.

Si les propos du conseiller de la ministre sont avérés, alors il faudrait s’interroger sur les motifs d’une telle attaque du député, pourtant du même bord politique que Selma Elloumi.

par -
0
Le député de Nida Tounès

Le député de Nida Tounès, Andelaziz Gotti, a accusé le mouvement Ennahdha d’avoir fait volte-face sur les consensus et s’emploie à les torpiller.

Il a précisé, dans une déclaration rapportée par Attounsia, que la réunion des présidents des groupes parlementaires pour définir les procédures de la séance plénière a été retardée de 4 heures à cause du revirement inattendu du parti islamiste et de son rejet des consensus réalisés dans le cadre du Dialogue national.

par -
0
Le député de Nidaa Tounès

Le député de Nidaa Tounès, Abdelaziz Kotti, a indiqué, dans une déclaration à Express Fm, lundi, qu’il existe une loi obligeant les membres du gouvernement de déclarer leurs biens ainsi que ceux de leurs épouses et de leurs enfants, mais cette loi n’a jamais été appliquée malgré les demandes répétées de certains députés à l’ANC.

Il a précisé que l’ancien chef du gouvernement Hamadi Jebali a amendé cette loi, limitant cette déclaration aux biens des ministres et de leurs enfants, à l’exclusion de leurs épouses.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT