Tags Posts tagged with "Abdelhamid Trikki, Finance, Tunisie"

Abdelhamid Trikki, Finance, Tunisie

par -
0

Abdelhamid Trikki, ministre de la Planification et de la Coopération internationale a tenu, mercredi, une conférence de presse à Tunis, pour présenter  le programme économique du gouvernement provisoire concernant l’évolution et les perspectives de plusieurs secteurs énormément affectés durant les derniers événements de la révolution.

Il a d’abord affirmé  que les investisseurs  étrangers de grands projets ont réitéré leur volonté de  reprendre leurs activités qui ont été arrêtés depuis le 14 janvier 2011 et de parachever ces  projets qui sont notamment la ville sportive Abu Khater, Sama Dubai, Gulf Finance House,  le projet suisse des plantations des arbres…
 
Il a en outre ajouté que le gouvernement tunisien, a conclu  ces dernières années, des accords d’investissement avec plusieurs  investisseurs étrangers pour créer des  projets  en Tunisie, notamment  le projet Sama Dubai qui est estimée à 18 milliards de dinars.

Egalement il a souligné que le ministère a mis en place un comité composé de  plusieurs ministères (équipement, transport, finances, justice…) pour étudier les dossiers de ces projets et pour répondre aux courriers que le ministère a reçu de ces investisseurs.

Répondant à une question concernant l’arrêt des travaux de ces projets notamment Sama Dubaï, le ministre a affirmé que la vision n’était pas claire.
Le ministre de la planification et de la coopération internationale a en outre profité de cette rencontre pour rappeler que, durant les trois derniers mois, la révolution a induit des  conséquences négatives sur nombre de secteurs économiques, à savoir le secteur du tourisme, d’industrie, et de l’investissement extérieur.

En ce qui concerne le secteur du tourisme, le ministre a précisé que les recettes touristiques durant les trois premiers mois de 2011 étaient de 303 millions de dinars, enregistrant une baisse de 43% par rapport à la même période de 2010. Les nuitées, jusqu’au 31 mars 2011, ont chuté de presque 57%, allant de 4,3 à 1,8 millions. Les marchés européen et maghrébin sont, bien évidemment, les plus touchés. Ils ont régressé de respectivement 54,2% et 56%. En effet,  le premier trimestre ne représente traditionnellement pas plus que 12% des nuitées touristiques et 16% des arrivées des non-résidents.

Le ministre a ajouté que malgré cette conjoncture, une amélioration notable a été enregistrée au cours de la dernière période, à savoir l’augmentation de la production de l’électricité de  1.8%, l’augmentation des exportations de 10.3%, la croissance de l’investissement dans les régions de 11.5%. Il a également   mis l’accent sur l’impératif pour la communauté internationale de conjuguer les efforts afin que la Tunisie atteigne ses objectifs de développement, de justice et de démocratie.

Concernant le plan social, le ministre a évoqué le soutien du  gouvernement provisoire qui consiste à lancer  un programme visant le renforcement des aides aux familles nécessiteuses. Selon lui, l’objectif est de couvrir toutes les familles qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit 185.000 familles et d’accorder des micro crédits ou des dotations pour l’amélioration du logement en faveur de 20.000 familles. Une aide a été accordée une seule fois aux personnes revenant de Libye 400 dinars par personne et 600 dinars par famille, en plus d’autres facilités pour l’accès aux financements.

Pour le soutien des entreprises et le financement, le ministre a rappelé que  l’Etat a mis en place un programme d’appui et de relance des entreprises qui passent par des difficultés économiques conjoncturelles, l’objectif étant de préserver les activités de ces unités et les emplois..L’Etat a, par ailleurs, décidé de restructurer le dispositif de micro crédits et de financement des PME et de créer des pôles bancaires dans les régions. L’objectif de cette mesure est de renforcer la coordination entre la BTS et la  Banque de financement des petites et moyennes entreprises…ainsi que  la garantie de l’encadrement des investisseurs et la facilitation des opérations de financement de tous les types de projets.

En ce qui concerne l’investissement en Tunisie, le nombre des projets déclarés dans les zones de développement régional ont atteint 268 jusqu’au mois de mars 2011 contre 258, au cours de la même période de l’année 2010, soit une hausse de 29,2%. Par rapport à la même période, les investissements dans les industries manufacturières ont affiché une hausse de 49,4%. Le nombre d’emplois a atteint 6801 contre 5707 en 2010, soit une augmentation de 38,8%.

Les intentions d’investissement dans l’industrie et le nombre de projets déclarés dans ce secteur ont diminué de 6%, au cours des trois premiers mois de l’année 2011. Les investissements ont augmenté de 2,2% et le nombre d’emplois a diminué de 4%.

Pour l’emploi, le ministre a mis l’accent sur le programme urgent élaboré par le ministère  et  basé, principalement, sur la création de nouveaux postes d’emploi, dans tous les secteurs, le développement des créations d’entreprises, l’encadrement des porteurs d’idées de projets par des chefs de petites entreprises, la garantie de la durabilité et la préservation des postes d’emploi, à travers l’accompagnement des entreprises ayant subi des dégâts. A-t-il observé.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et le Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu hier mardi...

SPORT