Tags Posts tagged with "Abdellatif Abid, Harlem Shake,"

Abdellatif Abid, Harlem Shake,

par -
0
L’inspection administrative et financière au sein du ministère de l’Education vient d'être saisie du dossier des éventuels dépassements survenus samedi 23 février 2013 dans le lycée Pères Blancs situé d’El Menzah à Tunis

L’inspection administrative et financière au sein du ministère de l’Education vient d’être saisie du dossier des éventuels dépassements survenus samedi 23 février 2013 dans le lycée Pères Blancs situé d’El Menzah à Tunis, a indiqué le ministre de l’Education Abdellatif Abid . Le ministre menace de prendre des mesures à l’encontre des responsables de ces dépassements .

Les élèves inscrits dans ce lycée ont organisé samedi une fête durant laquelle ils ont imité la fameuse danse de Gangnam Style et la toute dernière danse qui fait le buzz sur internet en ce moment, Harlem Shake. Ces élèves auraient porté des tenues indécentes qui manquent de respect à l’institution éducative. On leur reproche aussi des comportements jugé immoraux .

Abdellatif Abid a déclaré à Mosaïque FM que la directrice de l’établissement n’a consulté ni la direction régionale de l’Education ni le ministère pour autoriser une telle fête ; et les représentants de l’inspection se rendent lundi matin au lycée pour entamer les investigations relatives à ces faits.

S’agit-il d’une blague inopinée qui a été organisée par des élèves au moment de la récréation , ou d’un programme d’animation qui nécessite des autorisations préalbles en haut lieu ?

Loading the player …

jwplayer(« container »).setup({ flashplayer: « /jwplayer/player.swf », file: « /images/videos/aida.flv », height: 270, width: 480 });

La petite animation qui s’est déroulée pendant la récréation , devrait passer inaperçue , si ce n’est la vidéo qui l’a immortalisée , et qui a comptabilisé plus de 40 000 vues d’après le site électronique « le courrier de l’atlas « . C’est vrai qu’elle a été retirée après les réactions vives qu’elle a provoquées, mais les effets ne se sont pas arrêtés là.

A l’origine de l’affaire , un certain Aymen Ben Ammar, 23 ans jeune activiste bien connu dans les milieux islamistes , proche d’Ennahdha , se vante d’être derrière des sanctions qui seront prises dès lundi contre le Lycée des Pères Blancs à Tunis.

D’après le même site électronique « le courrier de l’atlas  » Aymen Ben Ammar publie dans un statut Facebook en fin d’après-midi dimanche:

Je viens de contacter M. Abdellatif Abid, le ministre de l’Education, pour m’entretenir avec lui au sujet de la vidéo qui circule abondamment sur les réseaux sociaux, où l’on peut voir des élèves se dénuder et se prêter à des actes sexuellement suggestifs au Lycée du Père Blanc au Menzah 1. Suite à notre coordination, des mesures nécessaires et immédiates ont été prises contre le directeur, les surveillants et les élèves qui ont commis cet acte méprisable. Je vous tiendrai au courant de ce qui s’en suivra, je jure qu’ils seront renvoyés au plus tôt et publierai les preuves du renvoi des élèves et du licenciement des cadres incriminés, conformément à l’accord passé avec le ministre.

Deux heures plus tard, le ministre Abdellatif Abid annonce sur Mosaïque FM que  » l’inspection générale entamera une enquête lundi 25 février et prendra les mesures qui s’imposent pour sanctionner la permissivité qu’a connue le Lycée des Pères Blancs »

Qui est Aymen Ben Ammar?

Ben Ammar qui est l’administrateur de plusieurs pages islamistes de la mouvance jeunes Ennahdha, avait été vu à plusieurs reprises en compagnie des plus hauts dignitaires d’Ennahdha et des Ligues de Protection de la révolution ( Rached Ghannouchi, ,le ministre de l’Emploi, chez les ligues du Kram)

Le jeune homme aime aussi poser avec des armes, notamment en Syrie où il dit avoir combattu aux côtés des djihadistes à Alep en août 2012 .

Commentant le 28 janvier 2013 une image de son ami connu sous le nom de Reccoba, il écrit, une semaine avant l’assassinat du leader dufront populaire : « Ceci est l’épée qui coupera la tête du mécréant Chokri Belaïd ».

Le ministre de l’éducation et la même inspection, n’ont jamais réagi aux groupes salafistes de Zaghouan d’Ezzahra , de Mahdia qui s’introduisent dans les établissements scolaires pour tenir des prêches virulents, et appellent , devant nombreux lycées et collèges au Djihad en Syrie.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE