Tags Posts tagged with "Abdelwaheb Maatar, Emploi, Tunisie"

Abdelwaheb Maatar, Emploi, Tunisie

par -
0
Lors d’une conférence de presse organisée

Lors d’une conférence de presse organisée, lundi à Tunis, Abdelwaheb Maatar, ministre de la formation professionnelle et de l’emploi a jeté la lumière sur la stratégie nationale de l’emploi qu’il vient d’annoncer ce 17 décembre 2012.

Le ministre a fait savoir que cette stratégie est fondée sur les recommandations issues de la conférence nationale sur l’emploi, organisée en juin dernier. Cette stratégie consiste à proposer de profondes réformes structurelles en vue de mettre en place une nouvelle politique de l’emploi. Elle s’étend sur une période de quatre ans (2014/2017), et entrera en application juste après l’achèvement du programme urgent de promotion de l’emploi, fin 2013.

D’après le ministre, cette stratégie qui vise à absorber le maximum des chômeurs , est le fruit d’un travail de plus que 4 mois mené par le ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi, en collaboration avec des experts, des associations regroupant les jeunes chômeurs, des représentants de la société civile et des membres de l’Assemblée Nationale Constituante. « Il s’agit d’une orientation portant sur l’instauration d’une feuille de route capable d’absorber le plus grand nombre des sans- emplois dans les plus brefs délais, malgré les problèmes d’ordre financier et administratif « , a-t-il affirmé au cours de la conférence de presse .

Toutefois, pour mener à bien cette stratégie, elle doit s’intégrer dans une stratégie de développement basée sur l’investissement, l’éducation, la formation, la bonne gouvernance ainsi que la sollicitation d’un rôle plus actif de la société civile.

Il s’agit d’un défi politique pour lequel il est nécessaire de mobiliser tous les efforts dans les différents secteurs en vue de créer des emplois pour éviter qu’il n’y ait une révolution dans la révolution.» déclare-t-il.

10% sera le taux de chômage en 2017

Le ministre a, en effet, rappelé que son département s’emploie à prendre les mesures nécessaires pour mettre en oeuvre cette stratégie en dépit des obstacles matériels, administratifs et législatifs. C’est dans ce cadre qu’il a indiqué que  » La nouvelle stratégie pour l’Emploi vise à parvenir à un taux de chômage de l’ordre de 10% en 2017, contre 17% actuellement ».

Sur un autre volet , il a ajouté que le nouveau modèle pour l’emploi , fixe les responsabilités des différents ministères dans la lutte contre le chômage , rompant ainsi avec l’ancienne conception de l’emploi qui ne donnait pas une place à la coordination entre secteurs et entre privé et public en la matière .

« Si nous gardons l’ancien modèle de développement dont l’incapacité à absorber les nouvelles demandes annuelles d’emploi a été démontrée, nous aurons 1.5 million de chômeurs en 2017 vu que les secteurs de production comptent surtout sur la main-d’œuvre peu coûteuse » a – t-il ajouté.

Répondant à une question sur la crédibilité des statistiques annoncées en matière de création d’emploi, le ministre a déclaré que les chiffres sont exacts. Il a, par la même occasion, lancé un appel pour créer un comité indépendant pour les statistiques. Cette réaction fait suite aux doutes soulevés par la publication des données jugées incohérentes.

Création de 100 mille nouveaux postes

Le ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, Abdelwahab Mâatar a rappelé, à cette occasion, que la réduction du taux de chômage passe par plusieurs facteurs dont, notamment, l’adoption d’un nouveau modèle de développement, l’accélération du rythme de la croissance économique, la coordination entre les systèmes d’enseignement et de formation, l’encouragement de l’investissement étranger et la polarisation des compétences tunisiennes à l’étranger. Il a affirmé que les emplois créés , en 2012, sont de l’ordre de 100 mille signalant à ce propos, la nécessité d’unir les efforts des partenaires sociaux pour trouver des solutions radicales au problème du chômage.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0
Lors d’une conférence de presse organisée

Lors d’une conférence de presse organisée, lundi à Tunis, Abdelwaheb Maatar, ministre de la formation professionnelle et de l’emploi a jeté la lumière sur la stratégie nationale de l’emploi qu’il vient d’annoncer ce 17 décembre 2012.

Le ministre a fait savoir que cette stratégie est fondée sur les recommandations issues de la conférence nationale sur l’emploi, organisée en juin dernier. Cette stratégie consiste à proposer de profondes réformes structurelles en vue de mettre en place une nouvelle politique de l’emploi. Elle s’étend sur une période de quatre ans (2014/2017), et entrera en application juste après l’achèvement du programme urgent de promotion de l’emploi, fin 2013.

D’après le ministre, cette stratégie qui vise à absorber le maximum des chômeurs , est le fruit d’un travail de plus que 4 mois mené par le ministère de la Formation professionnelle et de l’emploi, en collaboration avec des experts, des associations regroupant les jeunes chômeurs, des représentants de la société civile et des membres de l’Assemblée Nationale Constituante. « Il s’agit d’une orientation portant sur l’instauration d’une feuille de route capable d’absorber le plus grand nombre des sans- emplois dans les plus brefs délais, malgré les problèmes d’ordre financier et administratif « , a-t-il affirmé au cours de la conférence de presse .

Toutefois, pour mener à bien cette stratégie, elle doit s’intégrer dans une stratégie de développement basée sur l’investissement, l’éducation, la formation, la bonne gouvernance ainsi que la sollicitation d’un rôle plus actif de la société civile.

Il s’agit d’un défi politique pour lequel il est nécessaire de mobiliser tous les efforts dans les différents secteurs en vue de créer des emplois pour éviter qu’il n’y ait une révolution dans la révolution.» déclare-t-il.

10% sera le taux de chômage en 2017

Le ministre a, en effet, rappelé que son département s’emploie à prendre les mesures nécessaires pour mettre en oeuvre cette stratégie en dépit des obstacles matériels, administratifs et législatifs. C’est dans ce cadre qu’il a indiqué que  » La nouvelle stratégie pour l’Emploi vise à parvenir à un taux de chômage de l’ordre de 10% en 2017, contre 17% actuellement ».

Sur un autre volet , il a ajouté que le nouveau modèle pour l’emploi , fixe les responsabilités des différents ministères dans la lutte contre le chômage , rompant ainsi avec l’ancienne conception de l’emploi qui ne donnait pas une place à la coordination entre secteurs et entre privé et public en la matière .

« Si nous gardons l’ancien modèle de développement dont l’incapacité à absorber les nouvelles demandes annuelles d’emploi a été démontrée, nous aurons 1.5 million de chômeurs en 2017 vu que les secteurs de production comptent surtout sur la main-d’œuvre peu coûteuse » a – t-il ajouté.

Répondant à une question sur la crédibilité des statistiques annoncées en matière de création d’emploi, le ministre a déclaré que les chiffres sont exacts. Il a, par la même occasion, lancé un appel pour créer un comité indépendant pour les statistiques. Cette réaction fait suite aux doutes soulevés par la publication des données jugées incohérentes.

Création de 100 mille nouveaux postes

Le ministre de la formation professionnelle et de l’emploi, Abdelwahab Mâatar a rappelé, à cette occasion, que la réduction du taux de chômage passe par plusieurs facteurs dont, notamment, l’adoption d’un nouveau modèle de développement, l’accélération du rythme de la croissance économique, la coordination entre les systèmes d’enseignement et de formation, l’encouragement de l’investissement étranger et la polarisation des compétences tunisiennes à l’étranger. Il a affirmé que les emplois créés , en 2012, sont de l’ordre de 100 mille signalant à ce propos, la nécessité d’unir les efforts des partenaires sociaux pour trouver des solutions radicales au problème du chômage.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT