Tags Posts tagged with "Abou Anas al-Libi,"

Abou Anas al-Libi,

par -
0
Le site internet du Washington Post a mis en ligne

Le site internet du Washington Post a mis en ligne, le 10 février 2014 , une vidéo provenant d’une caméra de surveillance installée sur le toit de la maison où a été arrêté Anas al-Libi , à Tripoli . La séquence vidéo montre , la capture d’Abou Anas al-Libi leader islamiste libyen suspecté de liens avec al-Qaïda, par des forces spéciales américaines à Tripoli en octobre 2013 .

La vidéo en noir et blanc est de mauvaise qualité car elle a été tournée tôt, à 06H38mn 32 secondes du matin du 5 octobre 2013. Elle montre une voiture sombre qui s’arrête devant une maison et une fourgonnette blanche se garant immédiatement sur son côté gauche et trois hommes armés en sortent pour arrêter l’individu qui conduisait le véhicule sombre. Une autre voiture blanche s’arrête devant le véhicule sombre pour l’empêcher de fuir.

Les hommes armés font monter l’individu recherché dans la fourgonnette, et un des assaillants prend le volant de la voiture sombre et les trois véhicules repartent rapidement, la scène n’ayant duré en tout qu’une minute et 23 secondes .

La vidéo ,d’une durée de 3minutes 40 secondes , montre ensuite une voiture garée au bout de la rue et trois jeunes portant des habits libyens qui apparaissent sur le toit de la maison où devait entrer l’homme arrêté . Ils manipulent un matériel qui pourrait être une caméra installée sur un dispositif de réception parabolique et descendent à travers des escaliers pour être repris par cette voiture , la quatrième , qui est suivie par une cinquième voiture .Après quelque secondes une dame apparemment âgée habillée en noir manipule le même matériel déjà manipulé par les trois jeunes .Les trois hommes et la femme donnent l’impression d’être chargés de filmer l’opération .

Une intervention américaine musclée en plein Tripoli a conduit à l’arrestation de Abou Anas al-Libi le samedi 5 octobre 2013 considéré comme un leader d’ Al-Qaïda et figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI qui offrait jusqu‘à 5 millions de dollars pour toute information permettant son arrestation ou sa condamnation . Cette arrestation a été dénoncée , par les forces politiques libyennes et le Congrès Général libyen (Constituante ) comme une violation flagrante de la souveraineté nationale, et le Congrès Général est allé jusqu’à exiger de la maison blanche, une remise immédiate du citoyen libyen capturé.

Des suspicions sur une éventuelle implication des Autorités locales dans l’arrestation d’Abou Ans al-Libi ont envenimé le climat politique déjà tendu en Libye , mais les Américains ont cherché à nier toute implication des autorités libyenne dans l’affaire . John Kerry a admis , deux jours après l’opération , lundi 7 octobre 2013 , que la Libye n’a pas été prévenue et a tenu à justifier la capture d’Abou Anas Al-Libi la présentant comme une opération « appropriée et légale » .

Nazih Abdul Hamed al-Raghie , alias Abou Anas al –Libi avait été inculpé en 2000 à New York pour son implication dans les attentats contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya en 1998 qui avaient fait 224 morts .Et les unités qui ont été chargées de sa capture, le 5 octobre 2013, sont des forces spéciales américaines appartenant à la CIA, le FBI et une équipe de la Delta Force, une unité des forces spéciales de l’armée de Terre américaine, selon le quotidien américain Washington Post .

Il aurait été transféré , après son arrestation , à bord d’un navire de l’US Navy en Méditerranée pour y être interrogé, avant d’être transféré aux Etats-Unis pour y être jugé .


USA : les images de la capture d’un leader d’Al… par LeNouvelObservateur

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
L'Algérie, il faut le dire, snobait jusque-là le continent africain, notamment l'Afrique subsaharienne, se contentant d'engranger les recettes astronomiques de ses hydrocarbures, vendus à...

SPORT

Le président de la Fédération Tunisienne de Football (FTF)

0
la Confédération africiane de football (CAF) a communiqué jeudi sur son site internet, la liste des 17 arbitres et 21 arbitres assistants, retenus pour...