Tags Posts tagged with "Abou Iyadh"

Abou Iyadh

par -
0
Le ministre de l'intérieur

Le tribunal de Première Instance de Tunis a condamné par contumace le chef de l’organisation interdite Ansar Chariaâ Abou Iyadh à 16 ans de prison ferme dans l’affaire de Goubellat  survenue  en 2013, rapporte Mosaïque Fm.

Le tribunal a aussi condamné d’autres accusés à des peines allant jusqu’à l’emprisonnement à vie alors que certains d’entre eux ont été acquittés.

par -
0

Seifallah Ben Hassine, dont le nom de maquis est Abou Iyadh, chef d’Ansar charia, tenu pour  l’architecte de l’attentat de Sousse, a été tué dans le raid aérien mené par des avions de combat américains, vendredi, contre une maison à Sabrata en Libye, affirme le quotidien londonien »The Mirror ».

Il a péri en même temps que 40 autres combattants de Daech qui se trouvaient dans cet immeuble de deux étages par les F-15 US qui avaient décollé de la base militaire de Lakenheath, dans le Suffplk, en Grande-Bretagne.

Ben Hassine, 50 ans, qui a vécu au Royaume-Uni, a soumis à un  lavage de cerveau Seifeddine Rezgui, qui a tué 38 vacanciers dont 30 britanniques sur une  plage de Sousse, en juin dernier.

Sa mort avait été déjà annoncée l’année dernière lors d’une attaque contre la  ville d’Ajdabia, en  Libye, mais les services de renseignement n’ont jamais confirmé sa mort.

Abou Iyadh se trouvait en compagnie d’un autre chef terroriste tunisien,  Noureddine Chouchane, spécialement visé par la frappe américaine, selon le Pentagone.

Une source a déclaré au Mirror : « Il y a eu plusieurs rapports par le passé selon lesquels Ben Hassine avait été tué. Il nous semble que les Américains tiennent cette fois-ci leur homme « .

par -
0
C’est l’ambassadeur de Tunisie à Tripoli qui l’affirme : Abou Iyadh

C’est l’ambassadeur de Tunisie à Tripoli qui l’affirme : Abou Iyadh, chef de l’organisation interdite Ansar Charia ne se trouve pas dans la ville de Derna, en Libye.

Dans une déclaration à Shems fm, le diplomate, Ridha Boukadi, a souligné que la question est entachée d’ambigüité, ajoutant que celui qui a révélé l’information sur la présence d’Abou Iyadh en Libye est un Tunisien dont il s’est gardé de dévoiler l’identité.

Il est à rappeler le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur avait affirmé, en mai dernier, que le ministère disposait d’informations selon lesquelles Abou Iyadh était hébergé à Derna parmi des groupes de combattants dont des Tunisiens qui planifiaient des opérations visant la Tunisie..

par -
0
Selon de sources de renseignement maghrébines et occidentales

Selon de sources de renseignement maghrébines et occidentales, les états-majors des groupes terroristes armés stationnés dans la ville libyenne de Derna, notamment ceux d’Ansar charia en Libye et en Tunisie, ont effectivement lancé une « équipée sanglante de grande envergure » contre des régions vitales en Tunisie, Libye et Algérie.

Citées par Attounsia, ces sources affirment que Abou Iyadh a réussi à convaincre les dirigeants d’Ansar charia et d’Aqmi de fusionner et de mobiliser 12 000 combattants dont plus de la moitié sont des libyens, auxquels vont s’ajouter environ 6000 jihadistes maghrébins se trouvant en Syrie.

par -
0
Les unités de la sûreté ont arrêté

Les unités de la sûreté ont arrêté, jeudi, un agent de la sécurité et un complice recherchés sous l’accusation d’avoir facilité la fuite d’Abou Iyadh hors de Tunisie, très probablement en Libye, selon des informations citées par Attounsia.

D’après des sources sécuritaires, les investigations menées avec les suspects dans des affaires liées au terrorisme ont permis d’établir qu’un agent de la Garde nationale a favorisé la fuite du chef d’Ansar Charia et quelques uns de ses proches à bord d’une voiture, en présentant sa carte professionnelles chaque fois que des patrouilles l’interpellaient pour vérification d’identité, ce qui écartait les soupçons pouvant conduire à son arrestation.

par -
0
Abou Iyadh

Abou Iyadh , chef d’Ansar Chariaâ, a adressé à ses partisans un message, notamment aux « jeunes du courant », publié par la branche médiatique de l’organisation interdite » Al Bayarak ».

Il y a exhorté les « gardiens de la religion auprès de Dieu » à « ne pas céder à la défaite », les apostrophant ensuite en ces termes : « L’injuste continuera de vous pourchasser et à vous courtiser pour vous pousser à faire des concessions ».

Il a ajouté que « en dépit de votre faiblesse et de votre petit nombre , vous n’avez de cesse de tourmenter l’Amérique et le l’Occident ; vous êtes le problème insoluble »

par -
0
Profitant des derniers affrontements entre Jabhat Annosrah et l'Etat Islamique en Irak et au Sham (Daech) qui ont abouti à la mort de centaines de djihadistes

Profitant des derniers affrontements entre Jabhat Annosrah et l’Etat Islamique en Irak et au Sham (Daech) qui ont abouti à la mort de centaines de djihadistes , Abou Iyadh a mis en ligne , dans la nuit de mardi à mercredi , un enregistrement audio de 11:51(11minutes 51 secondes ) , où il affiche une neutralité entre les deux formations terroristes qui se réclament d’Al-Qaida , et se démarque de djihadistes qui se sont attaqués à Daech et alignés sur les positions de Jabhat Annosrah , se basant sur l’argument que les gens qui sont loin du terrain ne connaissent pas le détail de l’affaire .

Il fait appel aux illustres terroristes du Moyen- Orient , du Yemen ,de la Péninsule Arabique et à AQMI au Maghreb pour collaborer à mettre fin aux différends qui opposent les deux groupes terroristes .

Il lance un appel aux terroristes tunisiens , qui d’après les informations ont été cruellement touchés lors de ces combats , de continuer leur engagement dans l’unité pour lever haut le drapeau de l’Islam , et contribuer à aplanir les différends entre Daech et Jabhat Annosrah .

Il faut signaler que des informations publiées le 30 décembre 2013 , ont fait état de l’arrestation d’Abou Iyadh par une unité américaine à Sobrata en Libye . L’actuel enregistrement audio semble être un démenti de ces informations .

par -
0
Le Département d'État américain a annoncé

Le Département d’État américain a annoncé, vendredi 10 janvier, la désignation d’Ansar al-Shari’a en Tunisie, avec deux groupes distincts en Libye, en tant qu’une organisation terroriste étrangère. En outre, le Département d’Etat a également désigné Seifallah Ben Hassine, le leader d’Ansar al-Shari’a communément appelé « Abou Iyadh, » comme terroriste mondial expressément désigné.

« Ces désignations reflètent notre volonté de réduire la capacité de ces organisations et les individus à commettre des actes violents en leur coupant les apports financiers et tous types de soutiens qu’ils pourraient recevoir. Les conséquences de ces désignations comprennent une interdiction de fournir un soutien matériel ou des ressources ou un engagement dans des opérations avec ces groupes et ces individus », précise le Département d’Etat.

Au mois d’août 2013, le gouvernement tunisien avait classé Ansar al-Shari’a organisation terroriste et l’avait impliqué dans des attaques contre les forces de sécurité tunisiennes et les assassinats de personnalités politiques tunisiennes. Ansar al-Shari’a en Tunisie est également impliqué dans l’attaque contre l’ambassade américaine et l’école américaine à Tunis survenues le 14 septembre 2012 et mettant en danger la vie de plus d’une centaine d’employés de l’ambassade américaine. Nous continuons d’exhorter le gouvernement tunisien à traduire en justice les auteurs de l’attentat du 14 septembre 2012 contre l’ambassade américaine et l’école américaine à Tunis.

« Étant donné que la Tunisie et les Etats-Unis font face à un ennemi commun, qui est le terrorisme, nos pays continuent de collaborer pour combattre et vaincre la menace terroriste. Les États-Unis a renforcé son assistance en matière de sécurité pour aider le gouvernement tunisien dans ses efforts de lutte contre le terrorisme, ce qui affecte directement le développement, la stabilité et la croissance économique de la Tunisie », indique un communiqué de l’Ambassade des USA en Tunisie .

Enfin, il affirme que « contrairement à ce qui a été rapporté par les médias, les forces américaines n’ont pas pris part dans l’arrestation présumée de Seifallah Ben Hassine (Abou Iyadh) en Libye.

par -
0
Le journal Ekher Khabar affirme détenir des informations de sources militaires libyennes

Le journal Ekher Khabar affirme détenir des informations de sources militaires libyennes , indiquant qu’une unité de sécurité spéciale qui s’est déplacée à bord d’un avion , a arrêté Abou Iyadh à Syrte . Les mêmes sources révèlent au journal que d’autres arrestations de dirigeants d’Ansar Chariâa ont eu lieu au cours de la même opération .

Le journal évoque un redéploiement des troupes des Ansar Chariâa après cette opération . Elles ont quitté la région de Syrte où elles étaient attaquées et décapitées , pour s’installer à partir du 31/12/201, dans un camp dans la Zone Assawarikh (les missiles )dans la région de Tajourah près de Tripoli .

Akher Khabar revient sur l’information se rapportant à l’arrestation à Al-I3jilet le 27/12/2013 de 4 américains , qui ont été livrés aux forces militaires libyennes avant d’être finalement libérés . Le journal affirme qu’ils poursuivaient des membres d’Al-Qaida du Maghreb Islamique (AQMI) le Tunisien Nabil Saâdaoui et un dirigeant algérien de la même organisation terroriste . L’unité américaine s’est faite prendre par un groupe armé d’Ansar Chariaâ . Les américains ont été obligés, au cours de leur arrestation à bruler le véhicule 4×4 qu’ils utilisaient .

Le 30 /12/2013 une autre unité américaine a attaqué une ferme agricole à Misrata où se refugiait Soufian Ben Gammou accusé d’avoir tué l’Ambassadeur américain au consulat US à Benghazi le 11 septembre 2012 .

Akher Khabar indique que des dirigeants des Ansar Chariaâ ont tenu dernièrement une réunion à la cité Ettadhamen et Mnihla dans la capitale , et ont décidé de recourir à des prises d’otages de politiciens en vue de les échanger avec leur chef arrêté , Abou Iyadh .

par -
0
Lors de la diffusion de l’émission Ettassia Messa sur la chaîne Ettounsiya TV

Lors de la diffusion de l’émission Ettassia Messa sur la chaîne Ettounsiya TV, dans la soirée du vendredi 3 janvier, Noomen Ben Othmen, président d’une ONG libyenne, a confirmé la capture du chef d’Ansar Chariâa, Abou Iyadh, par une milice en vue de le remettre aux autorités Tunisiennes. Toutefois, ajoute-t-il, la propagation de la nouvelle de son arrestation a été mal prise par plusieurs intervenants en Libye ce qui s’est traduit par sa libération par la milice qui l’a capturé.

par -
0
Le journal Achark al Awsat

Le journal Achark al Awsat, basé à Londres, a affirmé, mardi, que des sources libyennes haut placées ont confirmé l’arrestation du chef d’Ansar charia, à Sabrata et non à Misrata, comme le bruit en avait couru, lundi.

Les mêmes sources précisent qu’Abou Iyadh était sous la protection de Meftah Dhaouadi, le chef d’un groupe d’anciens combattants libyens ,qui est originaire de Sabrata et qui a accueilli Abou Iyadh , suite à son inculpation d’implication dans l’attaque de l’ambassade américaine à Tunis, en septembre 2012.

Les mêmes sources qui souhaitent garder l’anonymat, ont indiqué que la capture d’Abou Iyadh a été précédée de préparatifs auxquels ont été associés des services de renseignements arabes. Il est mis sous surveillance depuis un bon moment, à l’aide notamment de drones.

par -
0
L'armée américaine n'a pris part à aucune opération lundi

L’armée américaine n’a pris part à aucune opération lundi, visant la capture du chef d’Ansar charia, Abou Iyadh, en Libye, a déclaré , lundi après-midi, un porte-parole militaire du commandement américain en Afrique, alors que les médias tunisiens avaient rapporté que les forces américaines et libyennes avaient arrêté le chef salafiste djihadiste.

Des responsables de la sécurité des États-Unis ont affirmé, de leur côté, à Reuters que les agences de renseignement des États-Unis et leurs personnels ne sont impliqués dans nulle opération contre Abou Iyad.

Certains responsables américains estiment , cependant que Abou Iyad avait en effet été capturé, tandis que d’autres ont dit que les rapports de sa capture n’ont pas été confirmés et ne peuvent être considérées comme fiables.

par -
0
Une délégation sécuritaire tunisienne de haut rang est en route pour la Libye pour ramener le chef d’Ansar charia

Une délégation sécuritaire tunisienne de haut rang est en route pour la Libye pour ramener le chef d’Ansar charia, Abou Iyadh, capturé, lundi matin à Misrata, par des unités des forces spéciales américaines, affirme le syndicat national des forces de sécurité de Gafsa sur sa page facebook.

Le syndicat affirme détenir des infirmations sûres confirmant l’arrestation d’Abou Iyadh.

par -
0
Un responsable libyen a nié

Un responsable libyen a nié, dans une déclaration à l’agence de presse turque, que le chef d’Ansar charia, Abou Iyadh, ait été arrêté, ce lundi matin, par des unités des forces spéciales américaines, en Libye.

De même, le conseil local de la ville de Misrata a démenti l’information de la capture du chef salafiste djihadiste tunisien.

De son côté, le chef des services des renseignements militaires libyens à Misrata, Brahim Beit el Mel, a démenti, lui aussi, l’information, confirmée, pourtant, par des sources sécuritaires tunisiennes.

par -
0
Des informations contradictoires circulent sur l’arrestation

Des informations contradictoires circulent sur l’arrestation, ce lundi matin, à Misrata , en Libye, du chef d’Ansar Charia, Abou Iyadh, et selon un responsable libyen n’ayant pas décliné son identité, Abou Iyadh est toujours en liberté.

En revanche, le secrétaire général adjoint du syndicat des forces de sécurité intérieure, Riadh Rezqui, a confirmé à Africanmanager la capture d’Abou Iyadh. De son côté, le journal Achourouk, citant des sources sécuritaires tunisiennes, a précisé que le chef djihadiste a été arrêté dans le cadre d’un plan minutieusement ficelé par les forces spéciales américaines de concert avec l’armée libyenne et nombre de citoyens.

La capture a été marquée par un échange de coups de feu, ayant fait 4 blessés parmi les Américains.

par -
0
Le secrétaire général adjoint du syndicat des forces de sécurité intérieure

Le secrétaire général adjoint du syndicat des forces de sécurité intérieure, Riadh Rezgui, a confirmé à Africanmanager la capture du chef d’Ansar charia, Abou Iyadh, ce lundi matin, en Libye.

Des sources d’informations avaient annoncé plus tôt l’arrestation du chef djihadiste salafiste, dans la ville libyenne de Misrata, par des unités américaines en coordination avec d les forces de sécurité libyennes.

4 militaires US auraient trouvé la mort, lors de cette opération.

par -
0
Le leader d’Ansar Chariâa

Le leader d’Ansar Chariâa, classée comme une organisation terroriste en Tunisie, Seifallah Ben Hassine alias Abou Iyadh a participé à une réunion organisée par les organisations jihadistes, Ansar chariâa en libye en septembre dernier à Benghazi, rapporte l’hebdomadaire allemand Welt am Sonntag, (Le Monde du dimanche).

La même source a indiqué que cette réunion secrète qui a eu lieu avec les organisations-sœurs marocaines, égyptiennes et tunisiennes et des représentants algériens d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), aurait duré trois jours .

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT

0
L'avion privé de Cristiano Ronaldo, attaquant portugais du Real Madrid, a été victime d'un grave accident lundi soir à l'atterrissage à l'aéroport de Barcelone. Son train...