Tags Posts tagged with "aéroport de Roissy"

aéroport de Roissy

par -
0

Des engins explosifs factices destinés à des exercices de sécurité à l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie, ont été découverts par accident à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle par des salariés de Fedex. Ils n’avaient pas été informés du transport de tels colis.

Des employés de Fedex de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle ont eu la peur de leur vie le 22 janvier dernier. En traitant des marchandises en provenance des États-Unis et à destination de la Tunisie, ces salariés de la compagnie américaine de fret ont découvert des engins explosifs factices. Un des colis s’est éventré dévoilant une cocotte-minute remplie de vis et de boulons.

Les salariés se sont rendus compte que le conteneur transportait d’autres dispositifs similaires, accompagnés de ce qui semblait être des détonateurs, a raconté Frédéric Petit, représentant CGT du personnel de la compagnie.

Les employés ont alors alerté leur direction pour « danger imminent ». Des responsables sont arrivés sur place et ont ensuite tout vérifié, en passant les colis aux rayons X et en utilisant des chiens de détection d’explosifs.

D’après une source de sécurité aéroportuaire, « les colis étaient en réalité des leurres en partance pour l’ambassade des États-Unis à Tunis et destinés à des exercices d’entraînement ». »Ce genre de transit n’est pas courant mais se déroule parfois », a également expliqué cette source. « C’est simplement la première fois que l’un des colis s’ouvre ».

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
Les autorités égyptiennes ont démantelé, hier mardi 06 décembre, un réseau international soupçonné d'avoir organisé un trafic d'organes humains prélevés sur des Égyptiens vivant...

SPORT

0
L'ex-entraineur de l’Espérance Sportive de Tunis, Nabil Maâloul a renoncé officiellement à la plainte qu’il a déposée il y a trois ans à l’encontre...