Tags Posts tagged with "aeroport"

aeroport

par -
0

Même si le Gabon doit en grande partie ses recettes à l’exploitation pétrolière, les autorités gabonaises s’engagent à faire du tourisme un levier important de développement.

En effet, le tourisme de ce pays de l’Afrique subsaharienne, avec une contribution relativement faible au PIB (4%), s’efforce de se positionner de plus en plus grâce à la culture et à d’autres atouts touristiques dont dispose le pays : une nature bien gardée, des cours d’eaux au milieu de forêts pleines d’espèces rares d’animaux sauvages, a écrit la presse gabonaise, ce samedi 4 Juin 2016.

Dans ce sens, plusieurs initiatives sont engagées par les autorités gabonaises notamment la création d’un réseau de 13 parcs nationaux dont les objectifs sont forts appréciables. Il s’agit entre autres de favoriser le développement de l’écosystème, d’une base touristique gabonaise afin d’accroître la contribution du secteur au PIB et aussi préserver les richesses naturelles, lit-on encore dans le journal.

Malgré des soubresauts continus et une croissance quasiment nulle, le tourisme tunisien commence à reprendre du poil de la bête.

En effet, selon  Shems Fm qui cite une source sûre au sein de la délégation régionale du Tourisme à Djerba, 325 touristes russes ont débarqué mercredi 18 mai 2016, à l’aéroport international de Djerba-Zarzis en provenance de Russie.

Le tour-opérateur russe, a rappelé la même source, a promis d’organiser d’autres voyages à destination de la Tunisie, à raison de 5  voyages par semaine.

par -
0

Voici  un Tunisien auréolé d’une « success story » qui souligne un trésor d’imagination, de volonté et de persévérance. C’est Ahmed Mhiri, fondateur de la startup de location de voitures TravelerCar en France avec un réseau européen de plus de 100 000 utilisateurs.

Diplômé de l’Ecole Supérieure des Technologies et d’Informatique de Charguia (devenue Ecole Nationle d’ingénieurs de Carthage), Ahmed Mhiri est parti poursuivre un master en sécurité informatique l’université de Versailles en France où il s’est installé depuis maintenant 13 ans. Après quelques années passées en entreprise, où il travaillait dans la sécurité des systèmes d’information, il décide de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Dans une interview au site Wajjahni, il a souligna qu’il a   toujours été adepte des nouveautés liées à l’économie collaborative et ce depuis les prémices. Son idée est la suivante : rendre le parking d’un aéroport gratuit, voire une source de revenu, et de rendre la location de voiture accessible à tous. Un service disponible dans les principaux aéroports, gares et ports en France mais aussi en Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse. Une équipe de 26 personnes, 60 partenaires et 100 000 utilisateurs.

Plus concrètement, il s’agit pour le passager de bénéficier d’un parking gratuit pendant sos voyages en partageant sa voiture. TravelerCar, l’assure en tous risques, gère le process de A à Z, et le  rémunère en plus sur chaque kilomètre parcouru.

A-t-il des projets pour la Tunisie ? Ahmed Mhiri note que le service de parking gratuit n’existe pas encore en Tunisie mais TravelerCar y opère déjà un service différent : la location de voitures via des partenaires locaux ! Nous sommes aux aéroports de Tunis, Hamammet et Monastir où vous pouvez louer des véhicules à des tarifs défiant toute concurrence !

Pour ce qui est de ses projets, il a indiqué que « sa  priorité est de renforcer la présence de TravelerCar sur le territoire français et d’étendre sa couverture à toute l’Europe pour devenir le leader de la location de voiture entre voyageurs ».

par -
0
Le Pdg de l’OACA Lassad Mrabet nous a indiqué que la liste des

Des employés de l’Office de l’aviation civile (OACA) et des secteurs du transport terrestre et de la santé, à Sfax, ont observé un sit-in, mardi matin, devant le siège du gouvernorat, pour protester contre la décision de transférer les avions de provenance de Libye vers l’aéroport d’Enfidha, à la place de celui de Sfax.
Ridha Fehri, membre de la fédération générale du transport relevant de l’UGTT, a indiqué dans une déclaration à l’agence TAP que la « cession » de cette destination à la société TAV qui gère l’aéroport d’Enfidha constitue une perte pour l’OACA et les entreprises publiques en général. De son côté, le secrétaire général de l’Union régionale du travail, Hédi Ben Jemaa, a indiqué que l’UGTT usera de tous les moyens légaux de dialogue et de lutte syndicale pour faire pression sur les autorités régionales et nationales afin qu’elles reviennent sur leur décision.

TAP

par -
0

Une délégation de députés a effectué, lundi, une visite à l’aéroport de Monastir et celui d’Enfidha en prévision, notamment, du retour des Tunisiens résidents à l’étranger.
Les députés ont constaté que l’aéroport d’Enfidha était en arrêt total malgré l’infrastructure et les services de qualité dont il dispose, tandis que l’aéroport de Monastir n’a enregistré, durant la journée de lundi, que trois vols, tous de provenance de France, avec à bord des Tunisiens résidents à l’étranger.
Taoufik Jemli, président de la commission des affaires des tunisiens à l’étranger, s’étonne que malgré cette situation, le gouvernement projette d’effectuer des extensions au niveau de l’aéroport de Tunis Carthage au lieu de réfléchir aux moyens d’orienter certains vols vers les aéroports de Monastir et d’Enfidha pour y introduire une nouvelle dynamique.

TAP

par -
0
Les services douaniers en charge du contrôle des voyageurs à l'Aéroport International de Tunis-Carthage ont saisi

Selon des sources dignes de foi, citées par l’hebdomadaire Akher Khabar, un douanier qui travaille dans l’aéroport de Tunis-Carthage a été arrêté, vendredi dernier, pour une affaire de vol de 40 portables et de 40 bouteilles de Vodka.

Ce dernier a été convoqué devant la brigade judiciaire à El Gorjani, a ajouté la même source.

On rappelle que l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA), avait annoncé que plusieurs mesures ont été prises pour mettre fin au vol des bagages à l’aéroport Tunis-Carthage, dont l’installation de caméras de surveillance et le renforcement du nombre d’agents de sécurité.

par -
0

L’étude sur l’extension et la modernisation de l’aéroport International de Tunis- Carthage sera parachevée en mars 2016, a fait savoir lundi à l’agence TAP, le PDG de l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA), Khaled Chelli. D’après lui, l’objectif de cette étude est d’accroître la capacité d’accueil de l’aéroport, soit à 7,5 millions de voyageurs à l’horizon 2019 et à 10 millions de voyageurs en 2021, contre environ 5,5 millions de voyageurs à fin 2015.
La finalité est aussi d’améliorer le positionnement de cet aéroport, crée il y a 40 ans, à l’échelle africaine et dans le bassin méditerranéen. Le responsable a également fait part de l’intention de l’OACA de réaliser une étude concernant « la construction d’un nouvel aéroport à la capitale Tunis pour répondre aux exigences du transport aérien international ainsi qu’aux ambitions économiques de la Tunisie ».

TAP

par -
0

Les résultats préliminaires du trafic commercial des passagers enregistré par l’OACA (Office de l’aviation civile et des aéroports) au cours de l’année 2015, ne sont pas bons. Après les 10,690 millions de passagers commerciaux de 2014, ils n’étaient que 7,272 millions à utiliser des avions en Tunisie. L’aéroport de Tunis-Carthage reste leader sur les vols réguliers, même malgré une petite baisse (4,766 millions de passagers en 2015 contre 4,248 millions en 2014). Sur le non-régulier, c’est l’aéroport privé de TAV qui enregistrait le plus grand nombre de passagers (680 mille passagers en 2015 contre 1,720 une année plus tôt). A fin 2015 aussi, le nombre d’avions ayant atterri sur des aéroports tunisiens consacrait le trend baissier pris depuis 2013. Il passait de 99.208 en 2014 à seulement 74.168 vols commerciaux.

A fin décembre 2015 déjà, le nombre de vols commerciaux ayant atterri dans des aéroports tunisiens baissait de 11,5 % (4,9 millions contre 5,5 millions au cours du mois de décembre 2014) et le trafic passagers se dégradait de 9,9 % (448.885 passagers contre 498.298 passagers en décembre 2014), le tout en comparaison avec les chiffres du même mois de l’année 2014. A cela, il faudra ajouter la baisse de 29,4 % du trafic commercial des vols internes et la baisse de 26,8 % du trafic commercial de passagers internes. Le nombre d’avions ayant atterri sur des aéroports tunisiens a aussi baissé de 5 % en décembre dernier.

  • Un déficit de 14 MDT qui ne devrait pas s’améliorer en 2015

Cette baisse de l’activité aérienne impactera, il est sûr, les résultats financiers de l’Office. Déjà fortement touchés par l’arrêt de l’activité sur la Libye et qui a laissé un déficit de 14MDT dans les placards de l’OACE, l’exercice 2015 ne devrait pas changer grand-chose à ce déficit, indique Khaled Chelly, PDG de l’OACA, pour Africanmanager (AM). «Un déficit qui n’est cependant pas dû uniquement à la crise du secteur aérien en Tunisie, mais aussi à des impayés d’un volume de 400 MDT dont une grande partie chez les opérateurs du pavillon tunisien (deux privés et un public) ». Or, la capacité de ces opérateurs à rembourser l’Office rend difficile le recouvrement de ces créances, précise-t-il encore. Ces résultats et le mauvais recouvrement des créances impacteront aussi, certainement, la capacité de l’Office à honorer ses investissements, alors que son plan quinquennal 2016-2020 affichait «des intentions d’un montant de 1.080 MDT, dont l’extension de l’aéroport de Tunis-Carthage, l’aménagement de la piste de l’aéroport de Djerba pour 60 MDT, l’aménagement de la piste de l’aéroport de Gafsa pour 20 MDT, 20 autres MDT pour la piste de Tunis-Carthage», souligne encore le PDG de l’OACA pour AM.

  • Entre l’extension de T. Carthage et le nouvel aéroport d’Utique, l’OACA balance

Investissement phare de la prochaine quinquennie, le nouvel aéroport. Le PDG de l’office ne sait pas encore s’il va s’agir de la simple extension de l’existant ou d’en bâtir un autre, c’est le gouvernement qui décidera après études.

«Le projet qui a été officiellement communiqué est l’extension de l’aéroport à l’horizon de 2017 et qui finira en 2021», indique Khaled Chelli qui affirme que «Ce choix de l’extension a été décidé et les études déjà faites». Il explique cela «par la capacité de l’aéroport de Tunis-Carthage qui est de 5 millions de passagers par an est qui est déjà atteinte depuis 2014 où on a déjà fait 5,3 millions alors que les prévisions à l’horizon 2025 tablent sur dix millions, surtout avec les perspectives de l’Open Sky, le plan de flotte de Tunisair qui prépare de nouvelles dessertes sur l’Amérique du Nord et sur l’Afrique. Mais l’extension est aussi une volonté d’améliorer le confort des passagers et un terminal y sera dédié pour Tunisair qui inclura une partie transit, ainsi qu’une transformation du terminal du fret aérien pour une meilleure fluidité de la marchandise exportée, plus d’espace pour les agents cargo et une meilleure circulation des engins».

Cette extension devrait se faire en 2 étapes. Elle débutera par la partie gauche de l’actuelle aérogare qui devrait passer de 5 millions à 7,5 millions de passagers à l’horizon 2019. La seconde partie de l’extension devrait être achevée en 2021 avec 10 millions  de passagers. Tout ce chantier devrait mobiliser six à 7 MDT d’investissement dont une partie en autofinancement et le reste par recours au financement extérieur. L’autre alternative d’un nouvel aéroport qui pourrait être construit dans la région d’Utique près de Bizerte, est actuellement à l’étude au niveau de l’OACA.

par -
0

Des membres du personnel de l’Aéroport Habib Bourguiba de Monastir ont observé, vendredi, un sit-in devant le siège du gouvernorat pour revendiquer le versement des indemnités des agents de l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA) par la société turque « TAV » ainsi que la restitution de l’aéroport de Monastir à l’Etat tunisien.
Le secrétaire général du syndicat de base de Duty free, Hatem Harzallah, a regretté l’absence d’une volonté politique pour trouver une solution au problème, rappelant que le personnel de l’aéroport et les intervenants
indirects tels que les commerçants et les taxistes sont en colère face à cette situation.
Un si-tinneur a affirmé que la société turque TAV n’a pas respecté les clauses de l’accord signé avec l’OACA et a réduit de 50 pc la prime de production.
Une séance de travail se tiendra le 19 janvier 2016 au ministère du transport, en présence de représentants de la présidence du gouvernement et des structures concernées, pour chercher une solution définitive à tous les problèmes concernant l’aéroport de Monastir, a déclaré à l’agence TAP le PDG de l’OACA Khaled Chelly à l’issue d’une réunion tenue ce vendredi matin au siège du gouvernorat.

TAP

par -
0
Les services douaniers en charge du contrôle des voyageurs à l'Aéroport International de Tunis-Carthage ont saisi

La direction générale de la Douane a annoncé dans un communiqué rendu public, mardi 12 janvier 2016,  que les agents douaniers ont saisi, hier,  à l’aéroport de Tunis-Carthage, une somme d’agent en devise estimée à70 mille dinars chez un voyageur macédonien, qui allait partir en Italie.

La même source a précisé que la personne en question  avait en sa possession 21 mille dollars et 11 mille euros.

par -
0

Les services de la douane ont saisi, mardi, à l’aéroport international de Tunis Carthage l’équivalent de près de 70 mille dinars en devises étrangères (21 mille dollars et 11 mille 400 euros) en possession d’un citoyen macédonien en partance vers Rome (Italie).
Dans un communiqué, publié mardi, la direction générale de la douane souligne que ces montants ont été saisis et le dossier a été présenté à la direction des enquêtes douanières.

TAP

par -
0

Selon le ministère du Transport, le nouveau terminal de l’aéroport Gabès-Matmata a été récemment inauguré par le ministre du transport Mahmoud Ben Romdhane.

Doté d’une capacité d’accueil de 200 mille voyageurs par an, cet aéroport assure des dessertes hebdomadaires en direction de la capitale et Il assure également, un vol interne reliant Tunis au champ pétrolier d’El Borma ainsi que des vols internationaux pour le transport des pèlerins lors du grand pèlerinage et de la Omra.

Ancien aéroport militaire, l’aérogare Gabès-Matmata est géré depuis 2008 par l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA). Il dispose d’une piste de 3 km et d’un parking pouvant s’ouvrir à plus de 40 voitures et 6 bus.

A noter que lors d’un conseil ministériel restreint, tenu le 25 juin 2015 à Gabès sous la présidence du Chef du gouvernement, il a été convenu d’améliorer l’activité de cet aéroport à travers la programmation de nouvelles lignes internationales.

par -
0

Intervenant sur les ondes de la Radio Shems fm, le secrétaire général du syndicat sécuritaire à l’aéroport Tunis-Carthage, Anis Ouertani, a démenti l’information parue sur le magazine de Jeune Afrique qui affirme qu’une enquêtrice britannique aurait réussi à faire passer son arme de service dans sa valise (lien vers http://africanmanager.com/tunisie-une-breche-de-securite-a-laeroport-tunis-carthage-derriere-le-depart-des-britanniques/), sans que les agents de la douane à l’aéroport ne s’en aperçoivent.

Anis Ouertani a indiqué que la diffusion d’une telle information s’inscrit dans le cadre des campagnes diffamatoires qui visent à nuire à l’aéroport et à perturber le travail de l’institution sécuritaire.

Par ailleurs, il a ajouté que tout enquêteur étranger qui vient en Tunisie en possession de son arme de service, reçoit une autorisation pour le port de son arme, sachant que les autorités en sont informées avant son arrivée.

En ce qui concerne la sécurité au sein de l’aéroport, Anis Ouertani a affirmé que les experts et les agents de l’aéroport Tunis Carthage sont très compétents et qu’ils ont reçu des formations dans des écoles britanniques et françaises.

Il a, sur un autre volet, assuré que l’aéroport Tunis-Carthage était classé parmi les meilleurs aéroports au monde.

par -
0
Le président directeur général de l’office de l’aviation civile et des

Le président directeur général de l’office de l’aviation civile et des aéroports Salah Gharsallah a déclaré ce mardi à Mosaïque Fm que dans le cadre de la prévention du virus de l’Ebola, un renforcement du contrôle dans les aéroports est prévu en collaboration avec le ministère de la Santé et les structures concernées et surtout au niveau des vols directs entre la Tunisie et les pays africains.

par -
0
Afin de mettre fin au vol des bagages et des comportements indécents dans les aéroports

Afin de mettre fin au vol des bagages et des comportements indécents dans les aéroports, la commission mixte regroupant les services des ministères du Transport et de l’Intérieur, réunie mercredi dernier a décidé une panoplie de mesures.

Les moyens logistiques mis à la disposition des patrouilles des services douaniers, des forces de sécurité et du ministère du Transport seront renforcés de manière à lutter efficacement contre les comportements indécents dans les aéroports en ce qui concerne le secteur des taxis.

Parmi ces décisions, la mise en œuvre d’un planning d’intervention hebdomadaire pour assurer une meilleure coordination et de doter les aéroports des caméras de surveillance des opérations de tri-bagages.

La commission commune a décidé aussi de réviser le montant des pénalités imposées sur les contrevenants, d’installer des panneaux signalétiques pour aider les citoyens à informer les services concernés sur les infractions et d’organiser des visites d’inspection sur terrain.

par -
0
Le ministère du Transport a annoncé dans un communiqué publié sur sa page face book la décision d’engager

Le ministère du Transport a annoncé dans un communiqué publié sur sa page face book la décision d’engager, à partir de mardi 1er juillet, des agents de contrôle à l’aéroport Tunis- Carthage pour relever tout dépassement à l’intérieur et à l’extérieur de l’aéroport.

Cette décision vient suite au chaos qu’a connu l’Aéroport Tunis Carthage au 1er jour du Ramadan, dimanche dernier durant la rupture du jeûne, et la grande colère des passagers, lorsqu’ils n’ont pas trouvé d’agents pour prendre en charge leurs bagages.

par -
0
Des voyageurs à l’aéroport Tunis-Carthage ont exprimé leur colère

Des voyageurs à l’aéroport Tunis-Carthage ont exprimé leur colère, hier soir, suite à l’arrivée du vol à l’heure de la rupture du jeûne, rapporte Shems Fm.

Les passagers ont été obligés d’attendre deux heures pour récupérer leurs bagages.

Les agents de l’aéroport ont préféré prendre le dîner au lieu de servir les passagers, selon les déclarations des passagers.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

0
Personne ne le criera sur les toits, ces choses se passant, par définition, dans les coulisses, mais la présidence de l'Union africaine fait actuellement...

SPORT