Tags Posts tagged with "Aerospace Meetings Tunisia,"

Aerospace Meetings Tunisia,

par -
0
Les 3èmes rencontres dédiées aux industries aéronautiques « Aerospace Meetings Tunisia »  se sont tenues

Les 3èmes rencontres dédiées aux industries aéronautiques « Aerospace Meetings Tunisia » se sont tenues, lundi, à Tunis. Organisées conjointement l’agence de promotion de l’investissement extérieur) et l’ABE, entreprise européenne spécialisée dans l’organisation de manifestations économiques, en collaboration avec l’Api, Gitas, la rencontre a été en effet une opportunité pour les entreprises étrangères ainsi que tunisiennes d’identifier de nouveaux partenaires et de nouer de nouveaux contacts professionnels. En effet, plus de 60 entreprises dont la plupart étrangères opèrent actuellement en Tunisie, telles qu’Aerolia, Latécoère, Zodiac, Sogerma, Hutchisson, Mecahers et Dema. Selon Mohamed Lamine Chakhari, ministre de l’Industrie, ces entreprises offrent prés de 6000 emplois avec des perspectives de 150 entreprises et 10 000 postes d’emplois dans les années à venir. Par ailleurs, outre les 4.000 employés déjà opérationnels, les besoins en formation du secteur à l’horizon 2016 ont été évalués à 5.000 personnes entre ingénieurs, techniciens supérieurs et opérateurs.

Selon ministre de l’Industrie, la nouvelle Tunisie ambitionne de consolider sa position en tant que plateforme industrielle et technologique privilégiée. Cela est conforté, selon lui, par le statut de la Tunisie parmi les économies performantes et compétitives de la rive Sud de la méditerranée. « La Tunisie est devenue une plateforme de développement appropriée pour les IDE, offrant des avantages législatifs et réglementaires », a ajouté le ministre.

Les intentions d’investissement dans le secteur industriel ont augmenté de 23,6% à fin aout 2012 et les exportations manufacturées ont atteint 13 946 millions de dinars tunisiens, soit une augmentation de 1,5% par rapport aux 8 premiers mois 2011. Les exportations du secteur ont été multipliées par 8 en 5 ans, entre 2004 et 2009.

De son coté, le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, Ridha Bettaieb a indiqué que même si le chemin est encore long, il est indéniable que cette transition s’accomplit à pas sûrs. « Les investisseurs les plus importants dans le domaine de l’industrie aéronautique sont déjà là », a estimé Ridha Bettaieb. Fort de ce constat, le ministre a affirmé que la Tunisie est déterminée à continuer les réformes afin de renforcer la croissance à travers une concentration sur les domaines stratégiques, tels que l’enseignement, la formation, l’infrastructure, la recherche et l’innovation.

La Tunisie jouit d’un système d’éducation et de formation de haute qualité. Selon le ministre, environ 5000 techniciens, ingénieurs et ouvriers bénéficieront d’une formation dans le secteur de l’aéronautique. Ce projet se fait en partenariat avec Aerolia et le centre de formation d’El Mghira. Bien encore, une convention de prêt de 222 millions de dinars sera signée, mardi 25 septembre entre le ministère de l’Investissement et le Fonds Saoudien pour le développement.

Ce prêt servira au financement de la construction d’une centrale électrique à Sousse, des programmes de formation et de projets dans le secteur du gaz.

A ce jour, le fonds saoudien à accordé à la Tunisie des concours financiers de l’ordre de 420 millions de dinars auxquels s’ajouteront les 222MD.

Au sujet des événements qui ont récemment secoué la Tunisie, Ridha Bettaieb a fait savoir qu’ils restent des événements isolés et ne peuvent remettre en cause le statut du notre pays connu par sa tolérance et son ouverture sur les autres civilisations. « Le rôle croissant de la société civile ainsi que la prise de conscience généralisée et le consensus entre toutes les forces actives du pays pour parer à de tels événements sont les vrais garant de la stabilité », a-t-il expliqué.

Pour sa part, Nourredine Ben Zekri, directeur général de la FIPA a indiqué que la Tunisie devrait faire face à plusieurs défis pour tirer profit du secteur de l’aéronautique dont la logistique. « Il faut très vite améliorer les services dans les ports et construire des autoroutes. Le potentiel ne se trouve pas uniquement dans les villes côtières mais aussi dans les régions de l’intérieur », a souligné Ben Zekri en insistant sur l’assouplissement du cadre réglementaire.

Nourredine Ben Zekri a appelé également à nouer des relations de partenariat dans la formation. 15 centres de formation déjà peuvent dispenser des formations spécialisées dans le secteur de l’industrie aéronautique.

Selon lui, durant les huit premiers mois de l’année en cours, les investissements directs étrangers (hors portefeuille) ont augmenté de 2,2% par rapport à 2010 et de 24,5% par rapport à 2011. 80 nouvelles créations et 109 créations ont été recensées, durant cette période.

Khadija

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCI Tunis), Mounir Mouakhar, a souligné la nécessité de créer un électrochoc pour...

AFRIQUE

SPORT