Tags Posts tagged with "affaire du Thierry Darantière"

affaire du Thierry Darantière

par -
0

Les enfants tunisiens sont de plus en plus victimes d’abus sexuels. Ce phénomène ne cesse d’augmenter, se propage rapidement dans toutes les principales villes du pays. Le gouvernement tunisien en collaboration avec  les différentes parties concernées a, à maintes reprises, annoncé une série de mesures concrètes visant la protection des enfants.Cependant, les promesses n’ont pas été tenues étant donné que le nombre des alertes de harcèlement sexuel sur des enfants est en augmentation notable!

La protection de l’enfance relevant du ministère de la Femme, de la famille et de l’enfance, a reçu en 2015 par le biais des délégués de la protection de l’enfance de différents gouvernorats,  564 alertes de harcèlement sexuel sur des enfants, rapporte le quotidien Al Chourouk, dans son édition de ce  lundi, 15 août 2016.

Il est d’autant plus choquant de préciser que les enfants de moins de 6 ans sont les plus touchés par ces sévices sexuels. Cette situation est dramatique pour eux puisqu’à leur âge, ils ne savent pas faire la distinction entre les comportements normaux et ceux à caractère sexuel.

D’après des sociologues tunisiens, le sujet d’agressions sexuelles sur les enfants reste toujours un tabou en Tunisie et empêche souvent les parents de porter plainte. Un véritable changement des mentalités est nécessaire dans la société , puisqu’aujourd’hui les sanctions infligées aux pédophiles sont trop laxistes.

De plus, d’importants efforts de sensibilisation auprès de la population et de structurations des institutions répressives et de santé   devront être mis en place afin de diminuer les cas d’abus sexuels sur les enfants.

Affaire du français Thierry Darantière: 36 victimes identifiées

Thierry Darantière avait été reconnu coupable par la justice française et condamné à 18 ans de prison ferme pour le viol de 66 enfants dont 41 Tunisiens.

Suite à cette affaire, la ministre de la Femme, de la famille et de l’enfance Samira  Merai avait révélé lors de son audition en juillet dernier, par les députés de l’assemblée des représentants du peuple (ARP)  que 36 enfants parmi les victimes ont été identifiés.

Elle a souligné que le délégué à la protection de l’enfance s’est aussitôt engagé, en coordination avec les ministères de l’intérieur et de la justice, à prendre en charge cette affaire.

Elle a appelé à la nécessité de briser le silence sur les questions liées à la violence sexuelle contre les enfants et à signaler tout dépassement auprès des autorités compétentes.

Et d’affirmer que son département œuvre actuellement à développer davantage les législations nationales relatives à la protection de l’enfance, notamment à travers l’inscription de la notion de « l’enfant victime » dans le code de la protection de l’enfance.

804 mineurs  portés disparus en 2015

On rappelle que selon les statistiques officielles fournies par le ministère de l’Intérieur, quelque 804 mineurs ont été déclarés disparus en 2015, dont l’écrasante majorité sont des fugueurs. 99,62% d’entre eux ont été retrouvés sains et saufs.

Parmi les enfants disparus, 541 d’entre eux sont de sexe féminin. Selon le département de l’Intérieur, ce phénomène qui n’est pas exclusivement tunisien s’explique par la pression psychologique exercée sur certaines filles et la tension qui s’installe parfois dans les relations parents-enfants. Pour les enfants de sexe masculin, leur disparition s’explique par l’abandon scolaire précoce, les conditions matérielles et le chômage…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT