Tags Posts tagged with "Affaires, étrangères,"

Affaires, étrangères,

par -
0

Le chef du gouvernement, Habib Essid a reçu aujourd’hui, vendredi 17 juin 2016 au palais du gouvernement à la Kasbah, le ministre des Affaires étrangères, Khemais, Jhinaoui, indique un communiqué de la présidence du gouvernement rendu public sur sa page Facebook.
Lors de cette rencontre, le ministre des AE a informé le chef du gouvernement des préparatifs entamés par le ministère concernant la participation de la Tunisie à certaines manifestations et événements internationaux majeurs.

par -
0

« La Tunisie peut devenir un partenaire et un portail des entreprises chinoises dans la région » a indiqué le président de la République Béji Caïd Essebsi lors de son entretien vendredi avec le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

Tout en se félicitant des bonnes relations d’amitié et de coopération établies entre la Tunisie et la Chine, Caïd Essebsi a souligné le souci de la Tunisie de hisser sa coopération avec la Chine à des paliers supérieurs.

Selon un communiqué de la présidence de la République, Wang Yi a de son côté mis l’accent sur les grandes opportunités qui s’offrent pour renforcer la coopération tuniso-chinoise particulièrement dans les domaines du commerce et de l’investissement.

Il a également salué le rôle important que joue la Tunisie dans l’approfondissement de la coopération dans le cadre du Forum de coopération sino-arabe et du Forum de coopération Afrique-Chine, compte tenu de la place de choix qu’elle occupe dans son environnement arabe et africain.

par -
0

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est attendu en Tunisie demain vendredi 13 mai 2016. La visite du chef de la diplomatie chinoise fait suite à une invitation de son homologue tunisien, Khemaies Jhinaoui, précise un communiqué du ministère tunisien des Affaires étrangères.

Les deux hommes mettront à profit ce voyage pour faire le point sur le partenariat tuniso-chinois et plancher sur les voies et moyens pour exploiter de manière plus optimale les perspectives de collaboration et d’investissement.

Le ministre chinois a également inscrit dans son agenda des entretiens avec des responsables tunisiens, indique le communiqué du département des Affaires étrangères.

La visite s’achève ce samedi 14 mai.

par -
0

Le ministre hollandais des Affaires étrangères, Bert Koenders, qui était en visite à Abidjan hier samedi 16 avril, a magnifié « les grands changements » intervenus en Côte d’Ivoire. Selon lui le pays en a fini avec la crise postélectorale (2010-2011), qui s’était soldée par 3 000 morts et qui vaut actuellement à l’ex-président, Laurent Gbagbo un procès à la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre.

M. Koenders est un fin connaisseur de la Côte d’Ivoire puisqu’il y a piloté pendant 3 ans (2011-2013) la mission de l’ONU (Onuci) pour pacifier le pays après la guerre civile. Alors quand il dit après sa rencontre avec le président Alassane Ouattara que les Ivoiriens étaient « dans une phase totalement différente de celle d’il y a quelques années », on peut lui accorder du crédit.

Pour rappel, la crise était née du refus de Gbago de reconnaitre sa défaite face à Ouattara. S’en était suivi un bras de fer entre les deux camps, attisé par les nationalistes et populistes acquis à la cause de Gbagbo, sous la houlette des « jeunes patriotes » dirigés par Charles Blé Goudé, ancien ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’Emploi (lui aussi répond actuellement de ses crimes à la CPI). Les choses ont dégénéré et des affrontements d’une rare violence ont gagné tout le pays. Les troupes françaises sont intervenues pour déloger Gbagbo et l’arrêter en avril 2011…

Une visite de poids

Le voyage de Koenders en Côte d’Ivoire est doublement important car son pays occupe présentement la présidence tournante de l’Union européenne. L’entretien entre les deux hommes était aussi axé sur la nécessité « d’un partenariat équitable » entre la Côte d’Ivoire et l’UE sur les sujets très « complexes » de la migration internationale.
L’UE a pris la décision à La Valette de décaisser 1,8 milliard d’euros au profit de l’Afrique pour l’aider à tarir les flux de migrants.

Après le séjour du chef de la diplomatie néerlandaise, l’UE a fait savoir dans un communiqué commun qu’elle a « confirmé à la Côte d’Ivoire qu’elle pourra bénéficier du fonds fiduciaire à travers des projets à dimension régionale ».

On a également appris dans le document que la Côte d’Ivoire et l’UE ont convenu de mettre en place « une politique efficace de retour systématique des personnes en situation irrégulière (…) meilleur moyen de décourager les candidats potentiels de mettre leur vie en péril ». Mais l’UE accompagne ce dispositif d’« aides à la formation/réinsertion » pour les clandestins ivoiriens rapatriés chez eux.

A signaler que le ministre hollandais des Affaires étrangères a commencé son périple en Afrique jeudi 14 avril 2016 par le Mali, pour le compte de l’UE et qu’il se rendra au Ghana.

par -
0

Né le 5 avril 1954, le nouveau ministre des Affaires Étrangères, Khemaies Jhinaoui est un avocat titulaire d’une licence en droit public, un DESS dans la même discipline et un DEA en sciences politiques et en relations internationales.

Il a été chargé de mission auprès du cabinet du ministre des Affaires Étrangères, de 1996 jusqu’en 1998.

À la suite de la Révolution de 2011, Khemaies Jhinaoui est nommé secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Béji Caïd Essebsi.

par -
0
Le ministère des Affaires étrangères vient de divulguer la liste des nouvelles nominations dans le corps diplomatique et consulaire tunisien à l’étranger 

Le ministère des Affaires étrangères vient de divulguer la liste des nouvelles nominations dans le corps diplomatique et consulaire tunisien à l’étranger :

-Hattab Haddaoui, chargé d’affaires à Abuja

-Mlle Bouthaina Labidi, ambassadrice à Bucarest

-Mohamed Salau Tekaya, ambassadeur à Ankara

-Hichem Bayoudh, ambassadeur à Buenos Aires

-Abderrazak Kilani, représentant permanent auprès des organismes spécialisés de l’ONU à Genève

-Mohamed Ben Ayed, ambassadeur à Nouakchott

-Noureddine Erray, ambassadeur au Koweit

-Mohamed Tahar Arbaoui, consul à Pantin (b France)

-Hafedh Ben Romdhane, consul général à Nice

-Adel Bellagha, consul général à Lyon

-Hachmi Dridi, consul général à Marseille

par -
0
Le dernier rapport du Haut Comité de Contrôle Administratif et Financier (HCCAF)

Le dernier rapport du Haut Comité de Contrôle Administratif et Financier (HCCAF), présenté, la semaine dernière, par son président Ghazi Jribi au chef de l’Etat, a dévoilé le détournement de la somme de 8 MDT par un agent du ministère tunisien de l’Intérieur. Ledit rapport rapportait les résultats d’opérations de contrôle sur le budget des années 1998 à 2010.

Sans en spécifier l’année exacte, le rapport indique que l’Ordonnateur qui était aussi, contrairement à la loi, Receveur au sein du ministère, avait pu détourner à son profit personnel la somme de 8 MDT (huit millions de Dinars). Le rapport indique que cette personne dont il ne cite pas le nom, a jusqu’ici remboursé la somme de 2,2 MDT.

 Le détournement a été fait sur les comptes des budgets «nourriture» pour un montant de 5,6 MDT et du budget «avances» pour un montant de 2,4 MDT.

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et le Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu hier mardi...

SPORT