Tags Posts tagged with "Africa Express, Tunisie"

Africa Express, Tunisie

par -
0
L'équipe « Africa Express »

L’équipe « Africa Express », conduite par Claire Guibert et Jérémy Debreu, et qui a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables, arrive en Tunisie, au terme d’une tournée de 8 mois en Afrique, mais sans rien apporter à la Tunisie. C’est lors d’une conférence de presse, qui a eu lieu ce mercredi, 12 décembre 2012, au siège de la Banque africaine de développement (BAD) qu’on a appris que la Tunisie a été exclue de cette mission, ayant pour slogan « L’Energie durable pour tous », et visant l’étude et la promotion de 25 projets d’énergie durable dans 22 pays.

Sur les raisons de l’exclusion de la Tunisie, Jérémy Debreu membre de l’équipe de l’organisation « Africa Express », a indiqué à Africanmanager, que les projets retenus sont ceux qui sont en butte plusieurs difficultés, notamment au niveau de leur mise en œuvre, précisant, cependant, que la délégation se trouve à Tunis, pour répondre une invitation des responsables de la BAD.

Jérémy Debreu a fait savoir, aussi, que les 22 pays africains retenus ont été identifiés, depuis un an, par un comité de soutien composé d’une vingtaine d’experts de l’énergie. Dans ce cadre, 25 parmi une centaine de projets présélectionnés ont été retenus. Ce sont des projets exemplaires en Afrique et qui pourraient être répliqués dans d’autres pays africains.

Il a indiqué, en outre, que plusieurs projets tunisiens ont été retenus dans la phase de recherche, mais aucun projet n’a été retenu par le comité de soutien. « Les projets énergétiques tunisiens n’ont pas répondu à certains critères, comme la durabilité, la maîtrise de l’énergie, la création d’emplois ou encore la génération de richesses », a estimé Claire Guibert en soulignant, cependant, que l’absence de la Tunisie du projet « Africa Express », n’a aucun lien avec la situation politique ou économique du pays. « On a traversé le Mali qui est en guerre, ainsi que l’Egypte, et cela n’a aucun rapport avec l’instabilité des pays. Toutefois, il a révélé que l’absence des grands projets dans l’énergie pourrait être à l’origine de cette exclusion », a-t-il expliqué.

L’Algérie est aussi absente de ce projet à cause des difficultés de transport autant que l’équipe « Africa Express », a privilégié le train comme moyen de transport.

La mission « Africa Express », vise, en effet, à mettre en exergue des initiatives dans le domaine de l’énergie, de mobiliser les investissements pour la mise en œuvre de ces projets à travers un « Livre Blanc » de bonnes pratiques qui sera publié, ultérieurement , outre un documentaire, un film et des programmes destinés au grand public et qui relateront l’aventure « Africa Express » dans toutes ses dimensions.

Ce livre blanc va être mis librement à la disposition de tous les porteurs de projets en Afrique afin de pouvoir faciliter la mise en œuvre de leurs projets dans l’énergie, d’ autant que plus de 650 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’électricité.

Durant cette mission, l’équipe « Africa Express », s’est rendue sur le terrain pour s’informer sur les projets énergétiques et rencontrer les porteurs de projets, les responsables et les bénéficiaires dans l’objectif de comprendre comment ils fonctionnent et identifier, par conséquent, les facteurs clés de leur réussite.

Khadija Taboubi

par -
0
L'équipe « Africa Express »

L’équipe « Africa Express », conduite par Claire Guibert et Jérémy Debreu, et qui a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables, arrive en Tunisie, au terme d’une tournée de 8 mois en Afrique, mais sans rien apporter à la Tunisie. C’est lors d’une conférence de presse, qui a eu lieu ce mercredi, 12 décembre 2012, au siège de la Banque africaine de développement (BAD) qu’on a appris que la Tunisie a été exclue de cette mission, ayant pour slogan « L’Energie durable pour tous », et visant l’étude et la promotion de 25 projets d’énergie durable dans 22 pays.

Sur les raisons de l’exclusion de la Tunisie, Jérémy Debreu membre de l’équipe de l’organisation « Africa Express », a indiqué à Africanmanager, que les projets retenus sont ceux qui sont en butte plusieurs difficultés, notamment au niveau de leur mise en œuvre, précisant, cependant, que la délégation se trouve à Tunis, pour répondre une invitation des responsables de la BAD.

Jérémy Debreu a fait savoir, aussi, que les 22 pays africains retenus ont été identifiés, depuis un an, par un comité de soutien composé d’une vingtaine d’experts de l’énergie. Dans ce cadre, 25 parmi une centaine de projets présélectionnés ont été retenus. Ce sont des projets exemplaires en Afrique et qui pourraient être répliqués dans d’autres pays africains.

Il a indiqué, en outre, que plusieurs projets tunisiens ont été retenus dans la phase de recherche, mais aucun projet n’a été retenu par le comité de soutien. « Les projets énergétiques tunisiens n’ont pas répondu à certains critères, comme la durabilité, la maîtrise de l’énergie, la création d’emplois ou encore la génération de richesses », a estimé Claire Guibert en soulignant, cependant, que l’absence de la Tunisie du projet « Africa Express », n’a aucun lien avec la situation politique ou économique du pays. « On a traversé le Mali qui est en guerre, ainsi que l’Egypte, et cela n’a aucun rapport avec l’instabilité des pays. Toutefois, il a révélé que l’absence des grands projets dans l’énergie pourrait être à l’origine de cette exclusion », a-t-il expliqué.

L’Algérie est aussi absente de ce projet à cause des difficultés de transport autant que l’équipe « Africa Express », a privilégié le train comme moyen de transport.

La mission « Africa Express », vise, en effet, à mettre en exergue des initiatives dans le domaine de l’énergie, de mobiliser les investissements pour la mise en œuvre de ces projets à travers un « Livre Blanc » de bonnes pratiques qui sera publié, ultérieurement , outre un documentaire, un film et des programmes destinés au grand public et qui relateront l’aventure « Africa Express » dans toutes ses dimensions.

Ce livre blanc va être mis librement à la disposition de tous les porteurs de projets en Afrique afin de pouvoir faciliter la mise en œuvre de leurs projets dans l’énergie, d’ autant que plus de 650 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’électricité.

Durant cette mission, l’équipe « Africa Express », s’est rendue sur le terrain pour s’informer sur les projets énergétiques et rencontrer les porteurs de projets, les responsables et les bénéficiaires dans l’objectif de comprendre comment ils fonctionnent et identifier, par conséquent, les facteurs clés de leur réussite.

Khadija Taboubi

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Une collision entre deux trains de voyageurs a fait des dizaines de victimes à Boudouaou, dans le nord de l’Algérie.Une personne a été tuée...

SPORT

0
Résultats et buteurs de la 3e journée du championnat de la Ligue 1 professionnelle de football, disputée samedi et dimanche. Poule A . Samedi A Tatatouine US Tatatouine...