Tags Posts tagged with "Agence Nationale de l ’ Emploi et du Travail Indépendant, ANETI,"

Agence Nationale de l ’ Emploi et du Travail Indépendant, ANETI,

par -
0
Jusqu’au 6 décembre courant

Jusqu’au 6 décembre courant, plus de 24.340 stagiaires sont insérés. Des chiffres en hausse par rapport à la même période en 2011.

Selon les chiffres de l’Agence Nationale de l’Emploi et du Travail Indépendant(ANETI), près de 106426 nouveaux contrats ont été conclus, plus de 82224 autres sont en cours, et plus de 54167 sont achevés.

Tableau correspondant aux chiffres réalisés dans tous les gouvernorats

 

S’agissant des Programmes d’Encouragement à l’Emploi, les contrats en cours s’élèvent à 15392.

Il est important de noter que 21466 demandes ont été acceptées parmi 28708 adressées.

Pour rappel, le Programme d’Encouragement à l’Emploi est destiné aux personnes au chômage parmi les diplômés supérieures. Il est ouvert à tous les diplômés y compris ceux titulaires de diplômés équivalents et homologués dans toutes les spécialités à l’exception des diplômes nationaux de doctorat en médecine, médecine dentaire, pharmacie, médecine vétérinaire, le diplôme national d’ingénierie et d’architecture.

Ce programme concerne aussi les diplômés des centres de formation professionnelle titulaires d’un brevet de technicien supérieur homologué.

Situation critique

Ces chiffres sont certes encourageants, mais ils restent en deçà des objectifs fixés. Ceci ne peut que confirmer la situation de plus en plus critique du marché de l’emploi.

En effet, le taux de chômage a reculé, durant les neuf premiers mois de cette année, passant de 18,9% à 17,6%. Cependant, cette baisse ne reflète pas la problématique persistance de l’emploi à laquelle la Tunisie est confrontée, surtout la grande disparité entre les offres et les demandes.

Le nombre de chômeurs est de 691.700. S’agissant des diplômés de l’enseignement supérieur, ce taux est de 26,1% (contre 29,2% au deuxième trimestre 2011). Il est de 15,8% pour les hommes et de 40,2% pour les femmes.

Nouvelle stratégie pour combler les lacunes

C’est un constat inquiétant, dans la mesure où, selon nombreux experts et économistes, il est la conséquence d’un modèle économique inadéquat adopté, durant plusieurs décennies, par le régime déchu. Un modèle qui a favorisé les inégalités régionales et les déséquilibres à tous les niveaux.

Pour combler les lacunes, les efforts se poursuivent pour la mise en place d’une nouvelle stratégie nationale pour l’emploi qui doit être fondée principalement sur l’instauration de nouvelles approches de développement dont l’emploi et le travail décent sont les premiers objectifs.

Ladite stratégie (2014/2017) aura pour dessein de réduire progressivement le taux de chômage global de 6 ou 8% sur 4 ans

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE