Tags Posts tagged with "Aïd el Kébir, Habib Dimassi, Tunisie"

Aïd el Kébir, Habib Dimassi, Tunisie

par -
0

Lors d’une conférence de presse organisée, mercredi, au siège ministère du Commerce et du Tourisme,  Habib Dimassi, directeur général du commerce intérieur, a indiqué qu’environ  900 000 têtes de bétail seront abattues, à l’occasion de l’Aid El Kébir , contre 830 000 en 2010.

Signalons à ce propos que les Tunisiens sacrifient entre 800 mille et 1,2 million de têtes d’ovins. Le marché local fournit la majeure partie des ovins sacrifiés alors qu’une petite partie est importée d’Algérie.

Il a, en outre déclaré que les préparatifs pour l’approvisionnement vont bon train, et le  ministère de tutelle collabore avec celui de l’Agriculture pour fixer des prix référentiels, et ce selon les offres.  Sur un autre volet,  il a affirmé que les opérateurs  économiques ont réitéré leur engagement pour  approvisionner la Libye en bétail.

S’agissant du contrôle économique, environ  3100 infractions ont été relevées par les agents du contrôle économique, relevant du ministère du Commerce, à la faveur de 28.100 visites.

Selon lui, les efforts ne cessent de s’intensifier de manière à renforcer davantage l’activité de contrôle pour certains produits par le biais de  18 équipes au niveau de la capitale.

En ce qui concerne l’approvisionnement du marché en lait et en eau minérale, il a précisé qu’à partir de la semaine prochaine, le ministère importera  3 millions de litre de lait, afin d’enrayer le manque enregistré au niveau de ce produit sur le marché et estimé, au cours de cette période, à près de 10%.

Il a été également décidé d’augmenter l’approvisionnement en lait, à travers l’injection hebdomadaire de 1,5 million de litres sur le marché, en puisant dans le stock stratégique.

Il a rappelé aussi  qu’il n’y a aucun problème au niveau de  la production  des œufs, la production étant estimée à 136 et 140 millions d’œufs pendant le mois d’octobre.

Répondant à une question concernant les causes de la pénurie du lait, il a précisé  que ce manque est dû aux ventes illégales sur le marché libyen, au cours de l’automne, l’imputant, en outre , à la frénésie des achats des produits alimentaires dont les produits laitiers alimentée par  les rumeurs qui circulent au sujet d’éventuelles perturbations dans l’approvisionnement du marché, à l’approche des élections du 23 octobre 2011.

 «De grandes quantités de lait sont commercialisées illégalement en Libye. Actuellement, un pack de lait se vend à la frontière tuniso-libyenne entre 1,5 et 2 dinars ».a-t-il affirmé.

Quant à Fethi Fadhli, directeur général de la concurrence et la recherche économique, il a affirmé que le ministère a récemment entamé ses négociations avec les professionnels du secteur, concernant la lutte contre la vente illégale et l’augmentation des prix des œufs et du lait.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE