Tags Posts tagged with "aide US"

aide US

par -
0

L’administration Barack Obama a réaffecté plus de 100 millions de dollars alloués à l’Egypte à d’autres pays suscitant une vive frustration au Caire.

La réallocation non divulguée auparavant est perçue comme un signe  de l’impatience de Washington concernant le refus du gouvernement égyptien de travailler avec les organisations américaines chargées de l’aide, précise le site Al-Monitor. Elle a été opérée à la fin du printemps dériver suite à la requête officielle adressée par des membres de la Chambre des représentants au Département d’Etat lui demandant  de transférer une partie des fonds alloués à  l’Egypte  au profit de  la Tunisie, que certains parlementaires  considèrent comme mieux placée et plus éligible à l’aide des États-Unis eu égard après sa transition vers une sa démocratie de fraîche date.

« Le gouvernement américain a redirigé 108 millions $  de l’enveloppe de l’aide prévue pour  l’Egypte à d’autres pays en raison de la poursuite des retards mis par le gouvernement du Caire dans la mise en œuvre effective de plusieurs programmes, » a expliqué un officiel  du Département d’Etat à Al-Monitor dans un communiqué envoyé par courriel. «Ces fonds ont été réorientés en fonction d’autres priorités et  besoins. »

La réallocation représente plus de deux tiers des 150 millions $ de l’aide économique annuelle  que le Département d’Etat a demandée à l’Egypte au cours des dernières années. Cependant, la plus grande part  de l’enveloppe de l’aide militaire annuelle d’une valeur de 1,3 milliard de dollars n’a pas été remise en question.

L’ambassade d’Egypte à Washington s’est abstenue de tout commentaire à ce sujet.

La décision fait suite à un rapport publié en février 2015 par le  « Goverment Accountability Office » (organisme d’audit, d’évaluation et d’investigation du Congrès  chargé du contrôle des comptes publics du budget fédéral), qui a constaté que 460 millions $ de l’aide économique pour l’ Egypte n’ont pas été utilisés en raison des restrictions américaines et de la lourdeur bureaucratique égyptienne. Depuis lors, Le Caire a continué de refuser les autorisations dont les bénéficiaires de l’aide US  ont besoin pour opérer dans le pays, alors que certains médias ont lancé une campagne de dénigrement contre les organisations  non gouvernementales américaines telles que le Research Triangle Institute basé en Caroline du Nord.

Initiatives insistantes du Congrès

Fin mai, huit membres influents  de la Chambre des représentants appartenant aux deux partis, républicain et démocrate, ont  écrit au secrétaire d’État John Kerry lui demandant de reprogrammer  20 millions $ de l’aide destinée à  l’Egypte pour les réallouer à la Tunisie.

« La Tunisie s’est récemment dotée d’un parlement démocratiquement élu et a accompli le premier transfert pacifique du pouvoir exécutif dans la région », souligne la missive. « A un tel moment critique, les États-Unis devraient déployer de sérieux efforts pour soutenir cette démocratie naissante. »

La lettre a été signée par le président de la commission des affaires étrangères de la Chambre Ed Royce, un républicain de la Californie, le représentant démocrate haut placé du Congrès Eliot Engel,  la présidente du panel de la commission du Moyen-Orient, Ileana Ros-Lehtinen,  le représentant démocrate haut placé, Ted Deutch, le représentant démocrate haut placé du panel de la commission du terrorisme, Bill Keating, D-Mass , le président de la Commission de  sécurité intérieure,  Michael McCaul, et les deux co-présidents du Caucus Tunisie  David Schweikert, représentant républicain de l’Arizona  et Alcee Hastings, représentant démocrate de la Floride.

Ros-Lehtinen est une critique de longue date  de la façon dont l’aide américaine à l’Egypte est dépensée et a demandé le rapport du « Goverment Accountability Office » l’année dernière  de concert avec le républicain Gerry Connolly. Le démocrate McCaul a, pour sa part, conduit au mois de mai une délégation du Congrès en Tunisie et a promis d’aider la Tunisie dans sa lutte contre l’extrémisme violent après qu’il a été établi que  les Tunisiens sont les plus nombreux à rejoindre  les rangs de Daech.

La lettre du Congrès soutient que l’aide supplémentaire aiderait la Tunisie à  » promouvoir la transparence et le professionnalisme au parlement et dans  d’autres institutions tout en réformant les lois bancaires, le code fiscal et d’autres législations  et réglementations qui découragent les entrepreneurs et les investisseurs. » Elle se borne à émettre des critiques voilées contre l’Egypte, en soulignant  que «même des programmes de longue date sont au point mort. »

Le Département d’Etat a répondu un mois plus tard par une lettre de rejet de la requête des parlementaires  demandant plus d’argent pour la Tunisie. La réponse ne mentionne pas d’autres pays, mais la réaffectation semble avoir été opérée à la même époque.

« A cette époque, nous croyions que nos programmes des Fonds de soutien économique concordent avec les objectifs de la politique américaine et répondent aux besoins du gouvernement tunisien, a écrit le secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires législatives,  Julia Frifield. « Pour nous assurer que nous répondons aux besoins de la Tunisie et que les fonds régionaux de soutien économique sont utilisés de manière plus efficace, nous examinons en permanence les performances de nos portefeuilles d’assistance. »

Une réponse mal accueillie au  Congrès.

«La Tunisie aurait dû être une priorité pour cette réaffectation, »  a déclaré Royce dans un communiqué envoyé par courriel à Al-Monitor. «La Tunisie, premier gouvernement démocratiquement élu de la région, est un partenaire clé dans notre lutte contre le terrorisme islamiste radical et fait face à des menaces graves de Daech  ainsi qu’à de sérieux défis politiques et économiques. »

Le département d’Etat a demandé au Congrès 140 millions $ pour l’exercice qui a commencé le 1er octobre autant que le montant demandé l’année dernière et plus que le double de l’année précédente. L’ambassadeur de Tunisie à Washington, Faycal Gouia, a déclaré à Al-Monitor qu’il se bat pour que l’aide américaine  soit augmentée de 20 millions $ pour stimuler l’aide à la sécurité, dont le montant  est en baisse de 10 M $ par rapport à la demande de l’année dernière.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE