Tags Posts tagged with "Al Baghdadi Mahmoudi, Hamadi Jebali, Tunisie"

Al Baghdadi Mahmoudi, Hamadi Jebali, Tunisie

par -
0
Tant attendue et réclamée à cor et à cri par l’opposition

Tant attendue et réclamée à cor et à cri par l’opposition, la séance plénière extraordinaire de l’assemblée nationale constituante consacrée à la motion de censure concernant l’extradition de l’ex-premier ministre libyen , Al Baghdadi Mahmoudi, a fourni au gouvernement l’opportunité d’expliquer pourquoi il a remis aux autorités libyennes le responsable dont elles demandaient assidument et avec insistance l’extradition, et à l’opposition de mettre en lambeaux l’argumentaire que le chef du gouvernement, Hamadi Jebali, a soutenu , sans , manifestement, convaincre de la solidité des références juridiques et d’opportunité qu’il a avancées.

D’entrée de jeu, il a rappelé que le dossier de l’extradition est antérieur au gouvernement qu’il dirige et que celui qui l’a précédé, nommément le cabinet de Béji Caied essessi avait approuvé, à deux reprises, l’extradition de l’ex-premier ministre libyen, ajoutant que la présence de ce dernier représente un fardeau et un danger pour la sécurité de la Tunisie outre qu’elle nuit à ses intérêts stratégiques.

IL s’agit, a-t-il soutenu, d’une personne recherchée pour de gravissimes crimes , citant des viols collectifs sur un grand nombre de femmes , des meurtres et des détournements de fonds dont il a placés une partie en Tunisie et le reste à l’étranger.

Le chef du gouvernement a affirmé que l’institution sécuritaire et l’institution militaire sont les seules habilitées à apprécier le bien-fondé du dossier sous tous ses aspects, mettant en garde contre les tentatives de les impliquer dans des enchères politiques.

Il a affirmé aussi avec force que la décision d’extrader Al Mahmoudi et de le remettre aux autorités libyennes est du seul ressort du gouvernement, comme le stipule la loi constitutive relative à l’organisation provisoire des pouvoirs publics, indiquant que le président de la République provisoire, Moncef Marzouki et le président de l’assemblée constituante, Mustapha Ben Jaafar étaient d’accord pour que Mahmoudi soit extradé pour peu que des garanties solides soient fournies par les autorités libyennes. Au demeurant, il a rappelé qu’une délégation tunisienne de 6 membres représentant la présidence de la République, la présidence du gouvernement et la société civile s’est rendue en Libye pour s’assurer qu’un procès équitable sera intenté à Mahmoudi et obtenir des garanties qu’il ne sera pas maltraité.

Le chef du gouvernement a affirmé également que Moncef Marzouki a été informé de la remise de Mahmoudi aux autorités libyennes, le jour même où ce dernier a été livré aux gouvernants en Libye et que le président de l’ANC l’a été pareillement.

Hamadi Jebali a nié qu’une transaction ait été conclue avec les autorités libyennes, en relation avec l’extradition de Mahmoudi ajoutant que pour ce qui est du conflit de compétences entre le chef du gouvernement et le président de la République provisoire, c’est l’assemblée constituante qui est seule juge pour trancher la question comme l’y autorise la loi constitutive relative à l’organisation provisoire des pouvoirs publics.

L’intervention de Hamadi Jebali et les explications qu’il a fournies ont soulevé un tollé dans les bancs de l’opposition dont les représentants ont vivement dénoncé les arguments qu’il a avancés pour justifier la décision de remettre Mahmoudi, affirmant qu’un parfum de marché se dégage de cette opération et sommant le chef du gouvernement de présenter ses excuses au peuple tunisien au lieu de s’excuser auprès des autorités libyennes, comme il l’avait fait, dans son intervention.

La séance a été levé aux environs de 20 heures, pour reprendre plus tard , dans la soirée, à l’effet de poursuivre l’audition des élus et discuter la décision de remettre Mahmoudi aux autorité libyennes.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT