Tags Posts tagged with "Alaya Allani"

Alaya Allani

par -
0
Après la guerre du Mali

Après la guerre du Mali, le mouvement Al Qaida tente exécuter un plan djihadiste en Tunisie. Et si le gouvernement ne met pas en place une stratégie sérieuse, réelle et globale, il est à craindre que, effectivement, dans les prochains jours, notre pays devienne un foyer à l’algérienne.

Dans une interview accordée à Africanmanager, le professeur et chercheur spécialisé dans les groupes islamistes, Alaya Allani, nous a confirmé l’existence de traces d’Al Qaïda au niveau de la façon dont ont été massacrés les 8 soldats tunisiens. « La manière de massacrer les soldats ressemble beaucoup aux crimes commis par Al Qaida. Pour le moment, nous attendons une confirmation officielle de la part du mouvement terroriste. Ce crime atroce traduit une évolution qualitative du terrorisme en Tunisie. Ces opérations terroristes servent un agenda local et étranger, a-t-il affirmé.

Sur un autre volet, le chercheur nous a expliqué que le mouvement Al-Qaïda cible en premier lieu les agents de sécurité et l’armée afin de les déstabiliser moralement. Selon lui, si le gouvernement ne parvient pas à maîtriser la situation, les terroristes vont cibler par la suite les citoyens à travers l’explosion de bombes et de voitures piégées dans les lieux publics.

Une urgence : organiser un congrès national contre le terrorisme

D’après le chercheur, les derniers événements liés au terrorisme ont plongé le pays dans un état de panique et de confusion. « La Tunisie a besoin d’une nouvelle stratégie sécuritaire pour réussir sa phase transitoire démocratique et atteindre les prochaines élections. Donc, il est urgent de mettre en place un gouvernement de salut national, et entamer le dialogue entre les différents partis politiques et les composantes de la société civile.

En effet, et à l’heure actuelle, les Tunisiens sont appelé à collaborer davantage pour mettre fin à toutes les formes de violence et de terrorisme. Les confits à vocation politique entre les différents partis demeurent une occasion propice pour activer les cellules terroristes endormis.

Nous avons, également, besoin de créer une agence de renseignement pour identifier les mouvements des personnes suspectes et d’impliquer les citoyens dans le processus de collecte de l’information.

De même, il est urgent d’organiser, dans les brefs délais, un congrès national contre le terrorisme, auquel devront prendre part les citoyens et les partis politiques.

Répondant à une question sur la responsabilité du gouvernement concernant le déclenchement des actes de terrorisme, Alaya Allani a imputé une grande part de responsabilité dans la recrudescence de ces événements au gouvernement en place. « Une grande polémique a éclaté à maintes reprises sur le laxisme du gouvernement qui n’a pas bien traité ni envisagé de prendre des mesures urgentes et sévères à l’égard des mouvements des islamistes fanatiques qui se trouvent en Tunisie. Ila cité à cet égard l’exemple du gouvernement n’a pas réagi d’une manière efficace pour stopper le fléau de l’envoi des tunisiens au djihad en Syrie. L’indifférence et l’incitation par certaines parties à la violence demeure un facteur clé pour tisser la toile du terrorisme dans notre pays », a-t-il dit.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0
Après la guerre du Mali

Après la guerre du Mali, le mouvement Al Qaida tente exécuter un plan djihadiste en Tunisie. Et si le gouvernement ne met pas en place une stratégie sérieuse, réelle et globale, il est à craindre que, effectivement, dans les prochains jours, notre pays devienne un foyer à l’algérienne.

Dans une interview accordée à Africanmanager, le professeur et chercheur spécialisé dans les groupes islamistes, Alaya Allani, nous a confirmé l’existence de traces d’Al Qaïda au niveau de la façon dont ont été massacrés les 8 soldats tunisiens. « La manière de massacrer les soldats ressemble beaucoup aux crimes commis par Al Qaida. Pour le moment, nous attendons une confirmation officielle de la part du mouvement terroriste. Ce crime atroce traduit une évolution qualitative du terrorisme en Tunisie. Ces opérations terroristes servent un agenda local et étranger, a-t-il affirmé.

Sur un autre volet, le chercheur nous a expliqué que le mouvement Al-Qaïda cible en premier lieu les agents de sécurité et l’armée afin de les déstabiliser moralement. Selon lui, si le gouvernement ne parvient pas à maîtriser la situation, les terroristes vont cibler par la suite les citoyens à travers l’explosion de bombes et de voitures piégées dans les lieux publics.

Une urgence : organiser un congrès national contre le terrorisme

D’après le chercheur, les derniers événements liés au terrorisme ont plongé le pays dans un état de panique et de confusion. « La Tunisie a besoin d’une nouvelle stratégie sécuritaire pour réussir sa phase transitoire démocratique et atteindre les prochaines élections. Donc, il est urgent de mettre en place un gouvernement de salut national, et entamer le dialogue entre les différents partis politiques et les composantes de la société civile.

En effet, et à l’heure actuelle, les Tunisiens sont appelé à collaborer davantage pour mettre fin à toutes les formes de violence et de terrorisme. Les confits à vocation politique entre les différents partis demeurent une occasion propice pour activer les cellules terroristes endormis.

Nous avons, également, besoin de créer une agence de renseignement pour identifier les mouvements des personnes suspectes et d’impliquer les citoyens dans le processus de collecte de l’information.

De même, il est urgent d’organiser, dans les brefs délais, un congrès national contre le terrorisme, auquel devront prendre part les citoyens et les partis politiques.

Répondant à une question sur la responsabilité du gouvernement concernant le déclenchement des actes de terrorisme, Alaya Allani a imputé une grande part de responsabilité dans la recrudescence de ces événements au gouvernement en place. « Une grande polémique a éclaté à maintes reprises sur le laxisme du gouvernement qui n’a pas bien traité ni envisagé de prendre des mesures urgentes et sévères à l’égard des mouvements des islamistes fanatiques qui se trouvent en Tunisie. Ila cité à cet égard l’exemple du gouvernement n’a pas réagi d’une manière efficace pour stopper le fléau de l’envoi des tunisiens au djihad en Syrie. L’indifférence et l’incitation par certaines parties à la violence demeure un facteur clé pour tisser la toile du terrorisme dans notre pays », a-t-il dit.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0
Le professeur d'histoire et expert des groupes terroristes Alaya Allani a insisté sur l'impératif d'organiser un congrès national consacré au terrorisme

Le professeur d’histoire et expert des groupes terroristes Alaya Allani a insisté sur l’impératif d’organiser un congrès national consacré au terrorisme, auquel devront prendre part l’ensemble des Tunisiens et des courants (politiques), et ce , pour débattre sur une stratégie sécuritaire pour la Tunisie .

L’expert a expliqué que les groupes terroristes ont trouvé en Tunisie un climat propice à leur développement, puisque l’Etat est préoccupé par des dossiers autres que sécuritaires.

Alaya Allani, qui appelle le gouvernement à changer de politique, souligne qu’un certain nombre de mosquées sont contrôlées par les courants extrémistes.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Une collision entre deux trains de voyageurs a fait des dizaines de victimes à Boudouaou, dans le nord de l’Algérie.Une personne a été tuée...

SPORT

0
Résultats et buteurs de la 3e journée du championnat de la Ligue 1 professionnelle de football, disputée samedi et dimanche. Poule A . Samedi A Tatatouine US Tatatouine...