Tags Posts tagged with "Ali Bongo Ondimba"

Ali Bongo Ondimba

par -
0

Après le vote d’hier samedi 27 août, les électeurs gabonais attendant avec une certaine fébrilité l’annonce du nom de celui qui va présider aux destinées du pays. Les deux camps, celui du président sortant, Ali Bongo Ondimba et de son opposant, Jean Ping, un ancien dignitaire du régime de feu Omar Bongo, revendiquent la victoire et se jettent à la figure des accusations de fraudes.

Ce dimanche après-midi, Jean Ping a fait sensation devant la presse et ses partisans à Libreville en se déclarant vainqueur de la présidentielle, dont les résultats officiels devraient être annoncés ce mardi. « Je suis l’élu. J’attends que le président sortant m’appelle pour me féliciter », a affirmé avec aplomb le challenger d’Ali Bongo Ondimba.

Si Bongo est terrassé, ce serait un séisme politique majeur dans un pays où sa famille règne sans partage depuis des décennies (le papa, El Hadj Omar Bongo Ondimba, de 1967 à sa mort, en 2009 ; et le fils depuis cette date)…

par -
0

La famille Bongo n’a pas l’intention de laisser le pays entre d’autres mains… que les siennes. Après Omar Bongo Odimba, président de la République de 1967 à 2009 (plus de 41 ans), son fils, Ali Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 2009 et qui ferraille actuellement contre ses opposants pour arracher un nouveau mandat en août 2016, voilà que la troisième génération sonne déjà à la porte. En effet la fille aînée d’Ali Bongo, Malika Dossou Bongo Ondimba, a un appétit pour le fauteuil présidentiel. Elle s’est fendue d’un post sur sa page Facebook ce week-end pour le faire savoir.

« Je suis maire depuis deux ans déjà et je ne compte pas m’arrêter (…) car j’ai des ambitions énormes pour le Gabon », dit-elle. Elle a ajouté : « Pourquoi pas une femme présidente de la République du Gabon en 2022 ? Tout sera possible. ». De quoi énerver un peu plus les opposants de son père, dont des dissidents du Parti démocratique gabonais (PDG), la formation au pouvoir, qui ont juré de faire mordre la poussière à Bongo fils à la présidentielle.

Certes la prétendante, qui a à peine 32 ans, devra prendre son mal en patience puisque la première joute électorale à laquelle elle pourrait se présenter devrait être celle de 2023, mais une chose est sûre : Elle s’y prend très tôt et a le temps d’affiner sa stratégie de conquête !

La jeune femme a quelques fait d’armes qui en font une habituée des choux gras de la presse. C’est elle qui a remis au goût du jour le concours de Miss Gabon, qui a monté la structure « Défis de femmes », un précieux secours pour les mères et les familles démunies et depuis 2013, elle est maire adjointe du deuxième arrondissement de la commune d’Akanda pour le PDG. Autant dire que d’ici 2023, elle se sera bien familiarisée avec les leviers du pouvoir, avec certainement d’autres hautes fonctions qui vont jalonner son parcours

Un brillant parcours

Malika Dossou Bongo Ondimba est la fille de la Franco-Gabonaise Annick Aubierge Lafitte Mouvagha, mariée au début des années 1980 à l’actuel président du Gabon. Elle a fait ses études aux États-Unis, à Los Angeles, puis en France, où elle s’est initiée aux arcanes des relations internationales à l’université de La Sorbonne, à Paris. Par la suite elle a été employée à l’Unesco puis à l’ONU, à Genève, avant de mettre le cap sur le pays de papa en 2009. La presse sait très peu de choses de sa vie intime, on sait juste qu’elle est l’épouse de Steve Dossou, le fils de Samuel Dossou, président de Petrolin Group et ex-conseiller spécial d’Omar Bongo Ondimba.

Cette dame est à suivre de très près car c’est ainsi que son père, qui ne payait pas de mine à son retour au pays après ses études et qui n’a jamais fait des étincelles sur la scène politique, s’est retrouvé au sommet du pouvoir, et s’y cramponne depuis, malgré un front de l’opposition qui devient de plus en plus puissant..

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le dernier classement GFCI 20 (Global Financial Centers Index) contient une bonne surprise pour le Maroc. Casablanca Finance City (CFC), en un temps presque...

SPORT