Tags Posts tagged with "allemagne"

allemagne

par -

Les autorités allemandes ont décidé d’interdire à la vente la poupée connectée Cayla, invoquant un risque contre la protection de la vie privée du fait du logiciel intégré dans le jouet, rapporte Reuters.

Ce logiciel intégré à la poupée, créée par la compagnie américaine Genesis Toys, permet aux enfants de discuter avec Cayla.

Selon le chercheur Stefan Hessel, qui a alerté l’Agence des réseaux, des pirates informatiques pourraient écouter et discuter avec les enfants jouant avec la poupée Cayla.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès du distributeur du jouet en Allemagne, Vivid GmbH.

Sur son site français, le distributeur de la poupée assure que de nombreuses mesures de protection ont été mises en place pour que les enfants puissent jouer avec Cayla en toute sécurité, nous explique Reuters.

par -

La chancelière allemande Angela Merkel est attendue demain, lundi 20 février 2017, à Alger pour une visite officielle de deux jours, deuxième du genre après celle effectuée en 2008. La question migratoire dominera les discussions, rapporte l’econews.com

Durant cette visite, la chancelière se réunira le premier jour avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal et sera reçue le mardi, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Les questions qui seront abordées auront trait notamment à l’émigration et la lutte contre le terrorisme. Il est à préciser que le gouvernement d’Angela Merkel exerce des pressions sur les gouvernements du Grand Maghreb pour accueillir leurs ressortissants expulsés d’Allemagne et ce suite aux différentes attaques terroristes commises sur le sol allemand, rapporte la même source.

par -

Le vice-président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), Hichem Elloumi, a affirmé lors de son passage, ce jeudi 16 février 2017, sur Express Fm, que la visite du chef du gouvernement, Youssef Chahed, en Allemagne constitue une grande avancée dans les relations bilatérales entre la Tunisie et le monde occidental.

« L’image véhiculée sur la Tunisie est négative, surtout après l’attentat de Berlin commis par un Tunisien (Anis Amri) », a déclaré Hichem Elloumi à la même source.

Concernant la coopération entre la Tunisie et l’Allemagne, le vice-président de l’UTICA a souligné que le volume total des échanges commerciaux entre les deux pays s’élève à 3 milliards d’euros : « L’Allemagne est un partenaire économique important de la Tunisie, son importance grandissante peut s’expliquer par le volume des investissements qui a atteint le milliard d’euros ».

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a annoncé dans une interview accordée au journal allemand  » Frankfurter Allgemeine Zeitung », que l’état d’urgence, décrété depuis l’année 2015 dans le pays, devrait être levé d’ici à trois mois.

Il est à rappeler à ce propos que Youssef Chahed a entamé, mardi 14 février 2017, une visite officielle de deux jours à la république d’Allemagne fédérale.
Le chef du gouvernement a été accompagné des ministres de l’Investissement et de la Coopération internationale, Fadhel Abdelkefi, de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari, de l’Intérieur, Hédi Mejdoub et du secrétaire d’État chargé des Tunisiens à l’étranger, Radhouane Ayara.

par -

Le ministre de l’Enseignement Supérieur Slim Khalbous a annoncé qu’un nouveau consulat tunisien en Allemagne verra le jour bientôt à Bonn.

Selon Mosaïque fm, ce consulat permettra d’encadrer près de 3000 étudiants tunisiens qui se trouvent en Allemagne et qui font face à des difficultés administratives.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a entamé aujourd’hui, mardi 14 février 2017 une visite officielle de deux jours à la république d’Allemagne fédérale.
Au cours de cette visite, sur invitation de la Chancelière Angela Merkel, le chef du gouvernement sera accompagné des ministres de l’Investissement et de la Coopération internationale, Fadhel Abdelkefi, de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari, de l’Intérieur, Hédi Mejdoub et du secrétaire d’État chargé des Tunisiens à l’étranger, Radhouane Ayara. Sans oublier une délégation d’hommes et femmes d’affaires avec à leur tête Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA.

Cette visite vise le renforcement de la coopération entre les deux pays notamment sécuritaire et économique. Chahed doit aussi examiner avec les responsables allemands, la situation des demandeurs d’asile et surtout ceux qui sont suspectés d’avoir des liens avec le terrorisme.

Lors de cette visite, le chef du gouvernement effectuera des entretiens avec les acteurs et les décideurs politiques et économiques dont en premier lieu la Chancelière Angela Merkel avec qui il aura un déjeuner de travail après une rencontre avec la chaîne ZDF le matin du 14 février à 7h15 du matin, une entrevue avec le ministre allemande des Finances et le président fédéral.

Il aura également des entretiens avec le ministre de l’Enseignement et celui des Affaires étrangères avant d’avoir un dîner avec les hommes d’affaires allemands et leurs homologues tunisiens.

par -

Selon l’agence Reuters, la croissance économique de l’Allemagne a gagné un peu en dynamisme au quatrième trimestre, remontant à 0,4%, a indiqué mardi l’Office fédéral des statistiques Destatis, confirmant par ailleurs la croissance de 1,9% pour l’ensemble de l’année.

Mi-janvier, Destatis avait estimé à environ 0,5%, en données corrigées, la progression du Produit intérieur brut (PIB) de la première économie européenne au quatrième trimestre, après un ralentissement à l’été, avec une croissance limitée à 0,1% au troisième trimestre, faisant suite à 0,5% au deuxième trimestre et 0,7% au premier.

par -

L’Allemagne a désigné ce dimanche 12 février 2017, comme chef d’État son ancien chef de la diplomatie Frank-Walter Steinmeier, déjà présenté par la presse comme un « anti-Trump » après avoir multiplié les critiques à l’égard du président américain. La fonction de président en Allemagne est surtout honorifique, mais elle a valeur d’autorité morale du pays, rapporte Lepoint.fr

Le responsable social-démocrate de 61 ans a été élu par 75 % des voix par une assemblée de quelque 1 240 grands électeurs, parlementaires des deux chambres pour la plupart ainsi que quelques représentants de la société civile. Dans son premier discours de président, il s’est gardé de faire directement référence à la situation aux États-Unis. Mais il a appelé à « défendre » la « démocratie et la liberté » au moment où elles sont mises en cause, indique la même source.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, mettra le cap sur l’Allemagne ce mardi 14 février 2017 pour s’entretenir avec la chancelière Angela Merkel, nous apprend Mosaïque FM ce samedi 11 février. La radio ajoute que plusieurs sujets importants seront mis sur la table, dont l’épineux problème des réfugiés tunisiens et le combat contre le terrorisme…

Ces questions sont devenues centrales depuis l’attentat de Berlin, le 19 décembre 2016 (qui avait causé 12 morts et 56 blessés), commis par un ressortissant tunisien, Anis Amri…

par -

Selon des données dévoilées lundi 6 février 2017 par le journal allemand Die Welet, 116 demandeurs d’asile tunisiens ont été expulsés en 2016, contre 17 en 2015.

S’agissant des autres pays du Maghreb, 119 Marocains ont été renvoyés en 2016 contre 61 en 2015

Pour les Algériens, 169 personnes ont été expulsées en 2016 contre 57 en 2015

La même source ajoute que 1515 demandeurs d’asile tunisiens devaient quitter le sol allemand en 2016 contre 3784 pour les Algériens et 3736 pour les Marocains

Ces expulsions ont été accélérées notamment après l’appel de la chancelière allemande Angela Merkel à reconduire chez eux rapidement les demandeurs d’asile déboutés, a précisé la même source.

par -

La crise économique ? On connait pas en Allemagne. En effet l’excédent des comptes courants du pays a établi un nouveau record en 2016 : 297 milliards de dollars (278 milliards d’euros). L’Allemagne fait même mieux que la Chine, qu’on croyait être le champion toutes catégories du commerce mondial, a fait savoir ce lundi 30 janvier l’institut d’études économiques munichois IFO, rapporte l’agence Reuters.

Du coup Berlin a un problème, et un gros : Cette somme colossale est montée jusqu’à 8,6% du produit intérieur brut (PIB), presque trois points de plus que le maximum autorisé par la Commission européenne. Les autres pays, qui accusent l’Allemagne de faire son beurre avec l’Union européenne, en profitant grandement de l’élimination des barrières douanières, vont redoubler d’ardeur. Déjà en 2015, les Allemands avaient affolé les compteurs avec un excédent courant de 271 milliards de dollars, que dire de cette année!

Pour tenter de faire bonne figure et dégonfler le front des détracteurs, Berlin avait promis de dépenser une partie de ce pactole en soutenant le demande intérieure, notamment en créant en 2015 un salaire minimum national et en acceptant, enfin, de revoir à la hausse les pensions de retraite.

Le gouvernement a également desserré les cordons de la bourse pour financer des réseaux routiers, des infrastructures numériques ainsi que l’accueil et l’intégration des demandeurs d’asile, tout en maintenant le sacro-saint équilibre budgétaire.

Dépenser plus pour que les autres pays vous laissent tranquille, un comble dans une économie mondialisée qui n’est pas au meilleur de sa forme!

par -

Le gouvernement allemand a décidé mercredi d’abolir le crime de lèse-majesté, qui était tombé en désuétude avant que le président turc Tayyip Recep Erdogan ne l’utilise
l’an dernier contre un humoriste allemand.

Selon les données publiées sur le Figaro, la décision adoptée en conseil des ministres devra être adoptée par les députés du Bundestag. L’insulte contre un dirigeant étranger
restera punissable, mais au même titre qu’une insulte contre tout autre personne.

En l’état, l’article 103 du « Strafgesetzbuch » prévoit jusqu’à trois ans d’emprisonnement pour insulte à l’encontre d’un membre d’un gouvernement étranger. Il appartient à la
chancellerie fédérale d’autoriser les poursuites, a ajouté la même source.

par -

Cette année, l’Allemagne accueillera le premier événement privé exclusivement dédié au renforcement des liens commerciaux et des investissements entre l’Allemagne et le continent africain. Le forum économique Allemagne-Afrique (www.GermanyAfrica.com), qui se tiendra le 23 mars 2017 à Francfort, repose sur la vague d’intérêt du gouvernement allemand et des entreprises allemandes pour accroître leur engagement auprès des pays africains. En octobre dernier, la chancelière allemande a effectué une visite de 3 jours au Mali, au Niger et en Éthiopie, en assurant que l’Afrique serait un interlocuteur majeur de sa présidence du G20, qui a débuté en décembre 2016.

Malgré ses transactions commerciales annuelles d’un montant de 60 milliards de dollars avec l’Afrique, l’Allemagne traîne derrière d’autres pays qui ont déployé davantage d’efforts pour saisir des opportunités commerciales. Le forum Allemagne-Afrique cherchera à familiariser les entreprises allemandes avec le continent et à diversifier leurs placements. Sur les 10 milliards de dollars d’investissements allemands sur le continent chaque année, 90 pour cent se concentrent sur seulement trois pays : l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Algérie.

« Il existe un consensus sur le fait que l’Afrique reste mûre pour le Mittelstand allemand. Les entreprises montrent déjà un grand intérêt dans des endroits où leurs compétences et leurs technologies peuvent apporter de la valeur », a indiqué Charles Huber, député et membre du Comité de coopération économique et de développement de la République d’Allemagne, et orateur dans le cadre du forum. « Le besoin de l’Allemagne de toucher de nouveaux marchés coïncide avec les indicateurs économiques de plus en plus sains de nombreux pays africains, notamment la croissance de la classe moyenne, la meilleure stabilité politique et l’envie de développer la fabrication au niveau national. L’Afrique apprécie particulièrement l’éthique du travail, la précision et la fiabilité allemandes. »

Il est largement convenu que l’Afrique reste mûre pour les investissements allemands, depuis les petites entreprises naissantes jusqu’aux géants industriels couvrant l’ensemble du spectre économique. Les entreprises du Mittelstand allemand montrent déjà un intérêt dans des endroits où leurs compétences et leurs technologies peuvent apporter de la valeur. L’Allemagne a fortement besoin de toucher de nouveaux marchés, tandis que leurs entreprises ne réalisent que 2 pour cent de leurs activités en Afrique.

La nécessité de resserrer les liens commerciaux et d’investissement entre l’Allemagne et l’Afrique n’a jamais été aussi grande. Six des 10 économies bénéficiant de la croissance la plus rapide au monde se trouvent en Afrique et le continent devrait devenir la région à la croissance la plus rapide au monde jusqu’en 2040. Le forum Allemagne-Afrique cherche à « combler le fossé » en facilitant le dialogue, les relations d’affaires et les échanges commerciaux et politiques dynamiques.

« Il existe déjà une base solide de relations commerciales entre le Nigeria et l’Allemagne et il est donc logique de les développer », a déclaré l’honorable Okechukwu E. Enelamah, ministre de l’industrie, du commerce et des investissements du Nigeria, qui participera à l’événement. « Le Nigeria est la plus grande économie d’Afrique, l’une de ses démocraties les plus stables et dispose d’un climat favorable aux entreprises. « Et que ce soit dans la construction, la fabrication ou la technologie, les entreprises allemandes portent un héritage d’innovation et de savoir-faire qui peut fournir une valeur inestimable aux deux parties ».

Sont déjà confirmés comme orateurs dans le cadre du forum économique Allemagne-Afrique : Charles Huber, député et membre du Comité allemand de coopération économique et de développement ; Okechukwu E. Enelamah, honorable ministre de l’industrie, du commerce et des investissements du Nigeria ; S. E. Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des mines et des hydrocarbures de la Guinée équatoriale ; et Carole Kariuki, PDG de l’Alliance du secteur privé du Kenya.

par -

Le JT du 20 H de la chaîne France 2 du lundi 9 janvier 2017 a aussi mis en exergue la sèche réponse de l’Allemagne en réponse à une banderole brandie lors de la manifestation de dimanche dernier contre le retour des Djihadistes. S’adressant à Angela Merkel, le message est le suivant : « la Tunisie n’est pas la poubelle de l’Allemagne». L’Allemagne est soupçonnée d’utiliser l’aide en tant que moyen de pression sur le gouvernement tunisien pour accélérer les mouvements de rapatriement. Et la chaîne de faire réagir le ministre de l’Intérieur allemand, qui a affirmé que «c’est de la responsabilité de chaque pays de reprendre ses citoyens, qu’il les trouve à son goût ou non». Selon France 2, les «pays qui font preuve de mauvaise volonté pour recevoir leurs citoyens expulsés, pourraient perdre le bénéfice de l’aide au développement. C’est le cas Anis Amri qui a tout changé».

Et la chaîne publique française de faire noter que 27,2 % est le taux de réponse du gouvernement tunisien aux demandes de rapatriement des Tunisiens expulsés de France (contre 17,9 % pour le Bangladesh, 15,5 % pour l’Egypte et 4,3 % pour le Gabon), a indiqué hier soir la chaine France 2 dans son journal de 20H, où la chaîne a consacré une partie à cette question. Ce faisant, la chaîne française, même si elle ne l’a pas clairement dit, n’était pas loin de le laisser penser, en mettant l’accent sur le faible taux de réponse tunisien aux demandes françaises de rapatriement. La France emboitera-t-elle le pas à l’Allemagne ?

 

par -

«Ceux qui ne coopèrent pas suffisamment ne peuvent pas espérer bénéficier de notre aide au développement », a estimé le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel, également président du parti social-démocrate, dans une interview accordée, le week-end dernier, au magazine Der Spiegel.

Manifestement, le vice-chancelier allemand parlait de la Tunisie, il y a quelques semaines, accusée de manque de coopération dans le dossier du rapatriement du terroriste tunisien auteur de l’attentat de Berlin et abattu par la suite en Italie.Une coopération qui ne semble pas encore, manifestement, s’installer entre la Tunisie et l’Allemagne, dont les ministres de la Justice et de l’Intérieur doivent prochainement se rencontrer.

Anticipant cette rencontre, le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, a affirmé dimanche dernier : «Je vais faire des propositions très concrètes afin d’élargir la possibilité de placement en rétention des personnes classées dangereuses en vue de leur expulsion».

par -

Selon les informations rapportées par « Reuters », les commandes dans l’industrie ont baissé plus nettement que prévu en novembre en raison d’une demande faible dans le pays et à l’exportation.

Le ministère de l’Economie allemand a indiqué que ces commandes, qui marquent une pause après leur forte hausse du mois précédent, ont ainsi diminué de 2,5% en novembre, leur plus forte baisse mensuelle depuis novembre 2014 et alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un recul de 2,3% d’un mois sur l’autre.

En outre, le rythme d’augmentation des commandes d’octobre a été révisé en hausse par rapport à ce qui avait été initialement donné, à 5,0% au lieu de 4,9%. Il s’agit de la plus forte hausse mensuelle depuis juillet 2014.

Toujours selon la même source, les commandes en provenance de l’Allemagne ont baissé de 2,8% en novembre tandis que celles en provenance de l’étranger ont diminué de 2,3%, avec une demande des pays de la zone euro en baisse de 2,7%.

par -

Une convention financière a été signée mercredi 28 décembre 2016 entre la Tunisie et l’Allemagne, au siège du ministère des Affaires étrangères, rapporte Jawhara Fm.

En vertu de cette convention, la Tunisie profitera de crédits d’une valeur totale de 30,2 millions d’euros, indique la même source.

Ces crédits serviront au développement de la gestion et de l’exploitation des ressources en eau, notamment dans les régions intérieures.

par -

L’abattage de près de 77.000 volailles est en cours en Allemagne après la découverte de la souche de grippe aviaire hautement contagieuse H5N8 dans trois élevages de Basse-Saxe, région majeure de production, rapporte Reuters.

Dans trois fermes d’élevage où le virus H5N8 a été décelé ainsi que dans trois autres qui ont été en contact avec elles, l’abattage de 55.000 volailles a débuté au cours du week-end de Noël et devait prendre fin ce mardi, a déclaré le ministère de l’Agriculture du Land de Basse-Saxe, indique la même source.

Un autre cas de H5N8 a été confirmé mardi dans une quatrième ferme de Basse-Saxe, dans la région d’Oldenbourg, où 22.000 dindes doivent être abattues, a ajouté le ministère un peu plus tard.

D’après la même source, le virus H5N8 a été découvert chez plus de 500 oiseaux sauvages ces dernières semaines en Allemagne. Les cas détectés dans les élevages sont restés beaucoup plus rares.

par -

Ce 25 décembre, ce sont pas moins de 54 000 personnes qui sont évacuées de la ville d’Augsbourg, dans le sud de l’Allemagne, après qu’une bombe britannique datant de la Seconde Guerre mondiale a été découverte. Pour procéder au désamorçage, les autorités ont donc décidé d’éloigner les habitants afin de faciliter le travail de l’«Entschärfungsdienst» (service de déminage), rapporte le site francais.rt

Débutée dans la matinée, l’évacuation nécessite la mobilisation de 900 policiers au total : ce sera la plus importante entreprise de désamorçage depuis 1945. Plusieurs images circulant sur les réseaux sociaux montre l’ampleur des mesures prises pour cette occasion exceptionnelle, indique la même source.

La bombe en question, pesant environ 1,8 tonne, avait été exhumé le 20 décembre dernier dans le cadre de travaux de forage réalisés dans cette paisible ville de Bavière. Le périmètre de sécurité, lui, s’étend sur plus de 1,5 kilomètre autour des lieux.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Le sort des banques publiques, les difficultés auxquelles elles font face et le dernier rapport de Fitch Rating ont été les principales questions soulevés...

AFRIQUE

L'Afrique, l'avionneur européen Airbus y croit, beaucoup. Il a dévoilé à Kigali, capitale du Rwanda, ses prévisions de croissance des commandes d’appareils neufs sur...

SPORT