Tags Posts tagged with "ambassadeur jordanien, Libye,"

ambassadeur jordanien, Libye,

par -
0
L'ambassadeur jordanien en Libye enlevé en avril à Tripoli a été libéré

L’ambassadeur jordanien en Libye enlevé en avril à Tripoli a été libéré, mardi, et un jihadiste libyen remis en contrepartie alors que rapts et attaques visant les représentations diplomatiques se multiplient en Libye depuis la chute du régime de Kadhafi.

Fawaz al-Aitan est arrivé en fin de matinée à Amman à bord d’un appareil militaire, où il a été accueilli par sa famille et un représentant du roi Abdallah II, le prince Fayçal ibn al-Hussein, selon un correspondant de l’AFP.

Le diplomate qui est apparu fatigué, a déclaré à des journalistes que ses ravisseurs l’avaient « traité humainement » et qu’il pensait qu’il s’agissait de membres de la famille du jihadiste libyen Mohamed Saïd Al-Doursi.

« L’ambassadeur se porte bien », avait déclaré auparavant le ministre des Affaires étrangères Nasser Joudeh à la télévision officielle jordanienne.

M. al-Aitan a été enlevé à la mi-avril et son chauffeur blessé par balles, dans une attaque contre son convoi à Tripoli où les milices font la loi depuis la chute du régime de Kadhafi.

Tripoli n’a pas réagi dans l’immédiat à cet échange. Interrogé par l’AFP, le ministre libyen de la Justice, Salah Al-Marghani n’a pas souhaité s’exprimer.

Mohamed Saïd Al-Doursi, alias Mohamed Al-Noss, avait été condamné en 2007 à la réclusion à perpétuité et était détenu en Jordanie pour son implication présumée dans la planification d’un attentat à l’aéroport d’Amman.

L’affaire de l’enlèvement de l’ambassadeur jordanien ayant trouvé son épilogue, les regards se tournent désormais vers les deux diplomates tunisiens encore entre les mains des ravisseurs qui ont demandé à négocier avec les autorités tunisiennes qui n’accepteraient jamais de négocier sous la pression. « La Tunisie ne négocie pas sous la pression, il y a d’autres moyens qui peuvent être utilisés », avait déclaré le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi

Selon Tunis, les ravisseurs exigent la libération de « terroristes libyens » condamnés à de la prison pour leur implication dans l' »opération terroriste » de Rouhia, près de Jendouba (nord-ouest de la Tunisie). En mai 2011, deux officiers étaient morts au cours de cette opération dans un échange de tirs avec des hommes soupçonnés d’appartenir à Al-Qaïda.

par -
0
La Télévision publique Jordanienne a annoncé

La Télévision publique Jordanienne a annoncé, en citant le ministre des Affaires étrangères Nasser Joudeh, la libération de l’ambassadeur jordanien en Libye, Fawaz Al-Aitan, enlevé en avril à Tripoli. La même source qui ne précise pas les circonstances de cette libération, indique que le diplomate libéré est de retour dans son pays.

Le journal français libération fait état ,dans son site électronique ,d’un accord passé entre la Jordanie et les ravisseurs libyens . Il rapporte, en se référant aux confidences d’ un ministre jordanien qui a requis l’anonymat , que la Jordanie a remis à Tripoli un jihadiste libyen en échange de son diplomate libéré près d’un mois après son enlèvement en Libye.

«La semaine dernière Mohamed Saïd Al-Doursi a été remis aux autorités libyennes conformément à un accord conclu» avec la partie libyenne, a déclaré à l’AFP le ministre chargé des Affaires parlementaires, Khaled al Kalaldah en allusion à l’accord d’extradition qui a permis la libération du diplomate jordanien , indique la même source .

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis (CCI Tunis), Mounir Mouakhar, a souligné la nécessité de créer un électrochoc pour...

AFRIQUE

SPORT