Tags Posts tagged with "ambassadeur tunisie"

ambassadeur tunisie

par -
0

L’activisme de la ministre du Tourisme, Selma Elloumi, des opérateurs et des organismes du secteur n’y a rien changé, les visiteurs étrangers boudent toujours la Tunisie et ce, depuis les attaques sanglantes du Bardo et de Sousse. Bon il y a bien les Russes, ces preux voyageurs que les alertes sur la destination Tunisie n’effraient pas le moins du monde, contrairement aux Européens de l’Ouest plus sensibles, on va dire. Mais le fait est que les flux de touristes russes, aussi denses soient-ils, n’arriveront pas à compenser le recul massif sur le front des autres pays émetteurs européens. Alors les autorités tunisiennes multiplient les initiatives pour tenter de ramener des couleurs et de l’ambiance sous le ciel tunisien. La dernière opération en date, aux allures de bouteille jetée à la mer par un naufragé, est une lettre ouverte signée par des citoyens belges et l’ambassadeur de Tunisie à Bruxelles, et adressée au ministre belge des Affaires étrangères. Elle a été publiée par l’Echo, un site de la place.

« Vous avez, Monsieur le Ministre, manifesté à de nombreuses reprises votre solidarité avec le peuple tunisien et votre soutien à la jeune démocratie tunisienne. Or celle-ci souffre d’une décision injustifiée, et injuste, que la Belgique reste seule à appliquer en Europe continentale, qui prive la Tunisie de ressources essentielles et cause un préjudice grave à son tourisme et à son économie tout entière », dit le texte.

Le message est poignant, puissant, avec ce qu’il faut de tonalité compassée, mais il n’est pas sûr que ça suffise à ramener à de meilleurs sentiments les autorités belges, qui ont déconseillé tout voyage vers la Tunisie après le carnage de Sousse qui a déclenché une avalanche d’annulations de voyages déjà planifiés par les tours-opérateurs. Mais ne nous y trompons pas, si on veut bien analyser froidement la situation, ce n’est pas un manque de solidarité de la part du gouvernement belge, il se trouve que les Occidentaux, consubstantiellement, n’ont pas la même perception du danger que les Tunisiens. Si pour les autorités tunisiennes le climat sécuritaire semble plutôt bon en ce moment, et elles ont raison d’y croire vu les efforts faits dernièrement, pour les Belges, les Européens en général, c’est une toute autre affaire. Les images des tragédies du Bardo et Sousse mettront beaucoup de temps à s’effacer de leurs têtes. Et puis ils ont eu d’autres coups durs dernièrement avec les attentats de Bruxelles et de Paris. On n’en déduit pas forcément que cela suffi à tétaniser pour de bon les touristes européens, mais les gouvernements sont obligés d’en tenir compte et de porter à son niveau le plus haut le principe de précaution.

Une méfiance généralisée en Europe

Après l’attaque de Sousse, le Tour-opérateur britannique Thomas Cook a pris la décision d’effacer de ses tablettes la destination la Tunisie jusqu’au 17 mai 2017, chose qui pouvait se comprendre à l’époque vu le lourd tribut qu’avait payé la Grande Bretagne dans cet attentat. Sauf que depuis, la situation pèse beaucoup sur le tourisme tunisien, et les autorités, la ministre du Tourisme en tête, fait des pieds et des mains pour amener le Foreign Office à réviser ses restrictions de voyage.

Même tendance pour le marché allemand, où les réservations pour l’été 2016 sur la Tunisie, l’Egypte et la Turquie ont fondu de 40% en comparaison avec l’an dernier.

En Italie, le groupe Francorosso/Alpitours a a été contraint d’éjecter la Tunisie de ses offres à cause de la baisse de la demande.

Les clignotants étant rouges partout en Europe de l’Ouest, les professionnels tunisiens se sont rabattus sur les marchés algérien et russe pour tenter de sauver les meubles, au moins cette saison, mais c’est pas gagné. Et puis il faudra remettre ça en hiver. Bref, le tourisme tunisien n’est pas tiré d’affaire

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le Maroc s'est hissé à la troisième place des fournisseurs de textile de l'Union européenne. D'après La Vie Eco, l'Association marocaine des industries du...