Tags Posts tagged with "Ammar Tlili, BNA, Tunisie"

Ammar Tlili, BNA, Tunisie

par -
0

« En dépit de l’absence de  son premier dirigeant, la Banque Nationale Agricole(BNA)  poursuit son processus de développement grâce à une plateforme qualifiée avec 1600 universitaires dont 710 cadres jouissant  d’une forte expérience et une meilleure expertise » , a  affirmé  Ammar Tlili, le DGA  de la BNA lors de la communication financière tenue, mardi, au siège de la bourse.
En effet, l’activité de la BNA pour 2010 est caractérisée par une croissance soutenue des financements accordés à l’économie, en particulier, pour le financement des investissements et du commerce extérieur. La fidélisation et le démarchage de la clientèle se traduisent par une hausse des dépôts qui ont  atteint 505,3 MD, soit une augmentation de  11.6%

Le renforcement des capitaux propres  s’est effectué conformément aux normes prudentielles. Une progression de 11.8% a été enregistrée au niveau du total bilan, soit 6,316 MD. Pour les créances sur la clientèle, elles affichent une évolution de 21 %, soit  l’équivalent de 5,285MD.

En fait,  la politique de crédits est basée sur la répartition des risques sectoriels tout en veillant  à assurer la stabilité des revenus dans le temps.
Pour les perspectives de développement de la banque, Ammar Tlili a souligné que les prévisions tablent sur une meilleure croissance avec 600 MD d’engagements globaux bruts et 365 MD de dépôts de la clientèle. Dans ce contexte, il a précisé  que les prévisions établis  ont été arrêtées au mois d’octobre de l’année précédente. Pour cela, il y aura une révision pour ces chiffres.

Parlant des engagements sur le clan « BAT » au 23/02/2011, il a relevé qu’ils s’élèvent à 336 MD et représentent 4.8% des engagements de la BNA. Plus de la moitié des crédits, soit 180,6 MD sont accordés sous forme d’engagements par signature (essentiellement crédits documentaires). 37 MD au titre des crédits documentaires ont été réglés et couverts à leurs échéances depuis le début de l’année 2011.

Les financements à l’investissement portent sur un montant de 97,5 MD, soit 29 % du total des concours accordés.

La BNA a participé dans le financement de la création des sociétés avec 50 MD pour Carthage Ciment, 40 MD  pour Orange Tunisie et 11 MD pour Tunisie Sucre. Ces concours sont garantis par des hypothèques ainsi que des nantissements sur FC et matériels, en pari passu avec le pool.

Interrogé sur l’évaluation de la banque vis-à-vis le secteur agricole, le responsable a noté qu’il y a une nette évolution des engagements de financements qui sont passés, en 2008, en déblocage des crédits de 101,5 MD à 132,5MD en 2010. Le recouvrement dépend des conditions climatiques surtout qu’on a une agriculture basée sur la céréaliculture. Malgré tout cela, la BNA fournit plus d’efforts pour recouvrir les créances qui sont  passées de 85,5MD en 2008 à 112,5 MD en 2010, sachant qu’en 2010 et malgré une campagne céréalière médiocre, la banque a pu réaliser un recouvrement totalisant 101MD.

En ce qui concerne la visibilité de la banque, Ammar Tlili qui a rappelé que la BNA est une entreprise publique, a affirmé que l’administration est en train la désignation de son nouveau  PDG.

S’agissant des entreprises installées en  Libye, la banque a commencé le recensement au niveau de son réseau afin d’évaluer les risques subis.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT