Tags Posts tagged with "amnistie"

amnistie

par -

Le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi, n’a pas enterré son idée de réconciliation nationale, jetée sur la place publique en 2014, pour, disait-il, pacifier la Tunisie et jeter les bases d’une démocratie saine. BCE s’apprête à remettre sur la table ce 20 mars, selon des confidences faites à Jeune Afrique par des sources proches de son cabinet, le fameux projet de loi.

La date n’a pas été choisie par hasard puisque le pays va fêter ce jour-là son indépendance. La même source ajoute que cette fois, le président de la République a pris toutes ses précautions en blindant son affaire avec le soutien du président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, qui lui aurait assuré le vote comme un seul homme de tous les députés du mouvement et ce, avant la fin de cette année.

Pour rappel, l’initiative de BCE vise à amnistier des hommes d’affaires et des agents de la fonction publique mouillés dans des pratiques frauduleuses durant le long règne de Ben Ali. Des citoyens épinglés par les autorités pour évasion fiscale sont également concernés. Le but ultime de la manoeuvre, d’après Essebsi : Faire repartir l’investissement, restaurer un climat propice à l’entrepreneuriat et oxygéner les caisses publiques, qui en ont bien besoin. Mais le projet de loi, à peine avalisé par un Conseil des ministres de juillet 2015 et transmis au Parlement pour adoption, avait été copieusement canardé par des formations politiques et une frange importante de la société civile, qui n’y voyaient qu’un moyen de passer à la machine et blanchir des corrompus. Le président a donc été obligé de revoir sa copie, en demandant à son staff d’être plus précis dans la catégorisation des infractions, histoire de ne pas laisser les très gros délinquants passer entre les mailles du Code pénal. On verra si la nouvelle mouture sera agréée par les détracteurs d’hier…

par -

Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé que les négociations entre le régime et les rebelles, prévues pour lundi prochain à Astana, au Kazakhstan, allaient être centrées sur le renforcement du cessez-le-feu, en vigueur depuis fin décembre, rapporte l’AFP.

Les négociations, parrainées par la Turquie qui soutient les rebelles, et par la Russie et l’Iran alliés du régime, doivent s’ouvrir lundi dans la capitale du Kazakhstan. Moscou et Ankara ont imposé un cessez-le feu entre les forces du régime et les rebelles le 30 décembre, qui survit vaille que vaille malgré des accès de violences disparates, notamment près de Damas.

La majorité des groupes rebelles ont annoncé qu’ils participeraient aux pourparlers d’Astana. Le principal, Ahrar al-Cham, a en revanche refusé de s’y joindre, a indiqué la même source.

par -
Le président syrien Bachar al Assad a prêté serment mercredi avant d'entamer un nouveau mandat de sept ans

Selon un communiqué publié ce jeudi 28 juillet 2016, par l’agence arabe syrienne d’information, le président Bachar al-Assad a promulgué le décret législatif N°15 de l’année 2016 portant une amnistie à chaque personne qui a fui la justice et porté l’arme, s’il s’est rendu avec son arme aux autorités judiciaires spécialisées, et à chacun qui libère une personne enlevée de façon sûre et sans rien demander.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères Didier Reynders a rencontré ce 23/3 le Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)...

SPORT