Tags Posts tagged with "Anis, Wahabi, experts comptables, financement"

Anis, Wahabi, experts comptables, financement

par -
0

Pour conférer de la transparence et de l’indépendance  aux prochaines élections, l’Ordre des experts comptables vient de proposer  l’instauration d’un comité d’urgence pour la mise en œuvre d’un système de contrôle de la comptabilité des partis, conformément aux normes internationaux. Le dessein premier en est d’assurer la transparence du financement des partis politiques et des campagnes électorales. Dans ce cadre, Anis Wahabi, membre du comité  nous donne des éclaircissements sur cette structure  et sur les règles de financement des partis. Interview :

Quel est la vocation précise  du  comité d’urgence ?

Le comité d’urgence est composé d’un groupe d’experts comptables. L’objectif fondamental de la création d’un tel comité est d’assurer la transparence du financement des partis politiques et des campagnes électorales. A travers cet organisme, l’expert comptable s’engagera à suivre de près le contrôle des comptes des campagnes électorales.

En quoi consiste le rôle de l’expert comptable dans le contrôle du financement des partis ?

Le rôle des experts comptables est très important pour réussir  la tenue des prochaines élections.Il s’agit de certifier que les sources de financement et le mode de financement des partis politiques respectent le cadre légal. Les dépenses des partis seront également surveillées, pour garantir l’égalité entre tous les acteurs de la scène politique.

Comment contrôler le financement des partis et des élections ?

Nous avons mis en avant un ensemble de mesures et de procédures, garantissant la transparence tant au niveau de sources de financement que de leur destination. Les actions du contrôle du financement des partis politiques concernent en premier lieu la désignation d’un trésorier pour chaque parti, chargé de la tenue de la comptabilité et de la gestion du financement et d’un modèle unique des états financiers, à savoir le bilan, état des résultats, états financiers…outre la soumission des partis politiques au contrôle externe par un auditeur et la mise en place d’un guide des mesures du contrôle interne pour tous les partis.
Egalement, les meures que nous avons envisagées pour le contrôle du financement des campagnes électorales sont axées sur le contrôle des comptes de campagne des candidats aux élections, lesquels devraient ouvrir un seul compte bancaire ainsi que sur la garantie de la publication des comptes de campagne de tous les candidats.

Quel est le rôle de l’Etat dans le financement des partis et les élections?

L’Etat doit prévoir l’interdiction totale des financements provenant de l’étranger et des administrations publiques, ainsi que la sanction des partis qui ne respectent pas la loi ou dont les financements ne sont pas transparents. Je tiens également à rappeler que le paragraphe 52 de la loi exige de chaque parti un compte bancaire  non suspect destiné aux fonds de la campagne électorale.

Il faut que chaque parti soit bien informé des dangers de financement étranger. Les Tunisiens veulent que les élections soient transparentes et indépendantes. Donc,  chaque parti est appelé à accomplir sa mission   d’une manière claire et  transparente.

Que pensez-vous d’un report de la date des élections de la constituante pour le 16 octobre ?

Personnellement, la  date du 16 octobre permettra d’assurer  un bon climat pour l’organisation des élections de la constituante.

Nadia Ben Tamansourt

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT

Le président de la Fédération Tunisienne de Football (FTF)

0
la Confédération africiane de football (CAF) a communiqué jeudi sur son site internet, la liste des 17 arbitres et 21 arbitres assistants, retenus pour...