Tags Posts tagged with "Ansar al-Chariaa, Cité Ettadhamen,"

Ansar al-Chariaa, Cité Ettadhamen,

par -
0
Des affrontements sanglants ont éclaté

Des affrontements sanglants ont éclaté, dimanche, à partir de midi, entre les forces de l’ordre et les salafistes d’Ansar Achariâa , à la cité Ettadhamen et à Douar Hicher.

En milieu de journée, des heurts ont eu pour théâtre les rues de ce quartier où des centaines de salafistes ont érigé des barricades à l’aide de pneus en feu et jeté des pierres sur les forces de l’ordre.

La police a répliqué avec des tirs de sommation et de gaz lacrymogène, et a déployé des blindés et des bulldozers pour disperser les manifestants et détruire les barricades.

Les salafistes se sont repliés dans le quartier voisin, Intilaka, où les heurts se sont poursuivis vers 13h30 , mais la police semblait avoir pris le dessus.

Loading the player …

jwplayer(« container »).setup({ flashplayer: « /jwplayer/player.swf », file: « /images/videos/citee.flv », height: 270, width: 580 });

« Cinq policiers ont été blessés et transportés dans des hôpitaux de Tunis », a déclaré à l’AFP un officier sur le terrain. D’autres sources ont indiqué qu’un citoyen aurait été atteint par arme blanche, à l’intérieur de la cité, et plusieurs éléments salafistes, ont été arrêtés.

Les  » Ansar Al Chariaa  » cherchaient à tenir un rassemblement » coûte que coûte « , dans ces quartiers populaires, avant de d’afficher leur volonté de quitter ces quartiers pour se diriger vers le centre- ville, et éventuellement, l’avenue Bourguiba.

Les partisans de  » Ansar Al Chariaa  » ont ajouté à leur revendication principale de tenir leur rassemblement dans la banlieue de Tunis, la réclamation de libérer le porte-parole de leur mouvement, Seifeddine Raies, arrêté dimanche à l’aube, à Kairouan.

Son interpellation a été, sitôt annoncée par l’organisation salafiste jihadiste sur sa page Facebook, puis confirmée par une source sécuritaire interrogée par l’AFP.

« Il a été interpellé à l’aube, alors qu’il faisait un footing devant les policiers », a indiqué la source policière, qui a qualifié son comportement de « provocation ».

Selon une habitante d’Ettadhamen, citée par l’AFP, un grand nombre de militants d’Ansar Ashariaa circulaient en fin de matinée dans ce quartier populaire, certains armés de bâtons et d’autres d’armes blanches, en brandissant la bannière noire du mouvement.

Ce quartier avait déjà été, la semaine dernière, le théâtre d’affrontements après que la police a empêché l’installation de tentes de prédication.

La page Facebook des partisans d’Abou Iyadh en Tunisie et dans le monde , indique q’un congrès a été organisé à Ben Guerdène , ce qui révèle que la stratégie des Ansar Chariaa n’est pas tant de tenir un congrès que de défier les autorités et les déconcentrer pour desserrer l’étau autour des djihadistes de Chaambi .

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT

0
Désignation des arbitres qui dirigeront les rencontres de la deuxième journée du championnat de la Nationale A de handball, prévue ce samedi: Samedi 1er octobre: Salle...