Tags Posts tagged with "Antoine Courcelle Labrousse, Tunisie"

Antoine Courcelle Labrousse, Tunisie

par -
0
« Notre objectif est de doubler le portefeuille d’investissement en Tunisie nouvelle d’ici 18 mois. Actuellement on est à 250 millions de dollars et on reste confiant pour l’avenir. C’est le  Représentant

« Notre objectif est de doubler le portefeuille d’investissement en Tunisie nouvelle d’ici 18 mois. Actuellement on est à 250 millions de dollars et on reste confiant pour l’avenir. C’est le Représentant Résident d’International Finance Corporation de la finance (IFC), Antoine Courcelle Labrousse, qui l’a annoncé, dans un entretien à Africanmanager, réaffirmant, par la même occasion, la disposition de cette institution à contribuer à la réalisation des projets en Tunisie.

L’IFC a financé depuis le changement du régime 4 projets dont le coût s’élève à 50 millions de dollars. Ces projets à réaliser concernent également le fonds d’investissement, la santé, la production pétrolière et du gaz ainsi que le commerce extérieur.

Antoine Courcelle Labrousse, qui s’exprimait lors d’une réunion tenue à l’occasion de l’arrivée du premier groupe d’étudiants en MBA d’universités américaines aux fins du recensement des opportunités d’affaires dans la région de Beni Khedach, a affirmé que «’une forte volonté est manifestée quant à la promotion du secteur privé en Tunisie notamment dans une conjoncture délicate et dont la mise en place des projets dans les régions défavorisées demeure une priorité pour lutter contre les inégalités entre les régions surtout celles qui souffrent encore et qui avaient été intentionnellement négligées par le régime de Ben Ali ».

C’est dans cette perspective que s’inscrit le « Programme de Développement Economique des Régions d’Intérieurs » que l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprise est en train de lancer dans dix régions en partenariat avec le MEPI (Middel East Partnership Inititive).

Ce nouveau regard porté sur les opportunités d’affaires par un savoir-faire US en matière d’évaluation d’opportunités et de montage de projet, d’une part, et une connaissance du terrain de la part des diplômés tunisiens, peut mener à des résultats intéressants.

Unr démarche qui va être appuyée par l’IFC en trouvant les bons projets à financier. D’où une meilleure contribution dans la promotion du secteur privé. Un secteur qui confronte encore d’après M. Labrousse, des lacunes.

C’est la raison pour laquelle certaines réformes dans le domaine réglementaire sont nécessaires pour favoriser l’essor des entreprises tunisiennes

A cet égard, le responsable a conseillé le gouvernement de Jebali d’aller à l’avant dans cette optique pour gagner le pari. Profitant de cette occasion, il a appelé les parties concernées à dynamiser le code d’incitation aux investissements. A cela s’ajoute l’importance de simplifier les réglementations administratives et une loi sur la faillite des entreprises aussi précise que possible.

En conclusion, Antoine Courcelle Labrousse s’est déclaré de nouveau confiant quant à l’avenir de la Tunisie notamment avec les atouts dont elle dispose dans divers secteurs économiques et qui sont de nature à lui permettre d’assurer la réussite de son processus de transition démocratique.

Wiem Thebti

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT