Tags Posts tagged with "appel"

appel

par -
0

L’UGTT de Gafsa invite les protestataires de la Compagnie de phosphate Gafsa (CPG) dans tous les centres de production à donner du temps au gouvernement pour répondre à leurs demandes et solutionner le problème du retard en matière de développement dans la région, rapporte Mosaïque FM ce samedi 3 septembre.
La centrale syndicale appelle également à reprendre le travail à la CPG afin d’éviter l’effondrement de la société, ce qui porterait atteinte aux intérêts de la région et de la Tunisie. Toutefois elle a mis en garde les autorités contre la minimisation des doléances des habitants de la région.

par -
0

Apple a corrigé jeudi soir trois failles de sécurité qui permettaient de pirater et d’espionner n’importe quel iPhone à distance, rapporte le site de la chaîne de télévision «Europe1 »

La faille a été découverte par les sociétés spécialisées dans la sécurité Citizen Lab et Lookout. Alertée par Ahmed Mansoor, un activiste défenseur des droits de l’homme des Emirats arabes unis, Citizen Lab, une entité de l’université de Toronto spécialisée en cybersécurité, a commencé à enquêter sur un message suspect avec Lookout, a précisé la même source.

par -
0

Seize députés n’étaient pas présents, vendredi, à l’ouverture de la séance plénière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), consacrée au vote de confiance au gouvernement Chahed a noté l’association Al Bawsala.
 » La plénière consacrée au vote de confiance entérinant la composition de la nouvelle équipe gouvernementale a débuté, vendredi, à 9H45 avec la présence 178 députés sur un total de 217 « , précise l’association sur sa page  » Facebook « .
Le nombre de députés présents à la plénière est passé à 182 à 10h45 avant de baisser à 82, une heure plus tard.  » Trois absences sont justifiées « , indique l’association.
Al Bawsala publie régulièrement des statistiques sur le taux de présence des députés au sein de l’Assemblée des Représentants du Peuple.

par -
0

Le chef d’Al Qaïda, Ayman Al Zaouahiri, a appelé ses combattants à enlever des Occidentaux pour les échanger contre des djihadistes emprisonnés.
Dans un enregistrement audio mis en ligne dimanche 24 Juillet 2016, par le centre américain de surveillance des sites djihadistes, SITE, il a souligné que ces enlèvements vont se poursuivre jusqu’à la libération de tous les musulmans incarcérés dans les prisons des croisés et apostats.

par -
0

L’ex-chef du gouvernement, Mehdi Jomaa, était hier mardi 05 juillet l’une des attractions de l’IMD de Lausanne, l’une des Business Schools les plus réputées au monde en matière notamment de formation de haut vol pour les cadres dirigeants. Jomaa a plaidé la cause de la Tunisie, en soulignant au passage que son bagage de dirigeant d’entreprise lui a été d’un précieux secours pour aider la Tunisie à dépasser la crise politique (de janvier 2014 à février 2015).

Il était l’invité d’honneur, au même titre que l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, pour partager son expérience avec les 450 business leaders en provenance du monde entier pour prendre part au programme de leadership « Orchestrating Winning Performance ».

Jomaa a fait part de ses regrets quant aux orientations du nouveau gouvernement, qui n’a pas su embrayer sur les acquis et atteindre certains des buts fixés par son équipe, notamment dans le domaine économique. Toutefois il a déclaré qu’il a foi en l’avenir. « C’est aujourd’hui qu’il faut investir en Tunisie, pas plus tard », a déclaré l’ex-chef du gouvernement. « Avec un haut niveau d’éducation, y compris des femmes, un état laïc et une armée républicaine, le temps est désormais venu pour un vote de confiance. Investir en Tunisie aujourd’hui permet de donner un bon départ à la démocratie », a-t-il ajouté.

Par ailleurs il a souligné que les jeunes de moins de 25 ans constituent 40% de la population et seront le levier du développement de la Tunisie. « Ce sont les jeunes en quête d’opportunités qui ont fait la révolution (…). On leur a donné un nouvel espoir et un esprit patriotique. Nous devons maintenant tenir notre promesse en nous consacrant à l’organisation et à la productivité afin de pouvoir façonner un avenir qui concerne tout le monde et, en particulier, les jeunes », a-t-il conclu.

par -
0

La députée Fatma Mseddi a appelé ce mardi 21 juin 2016 à réviser les nominations et à reconnaitre l’existence de la corruption.

Pour elle, cette démarche est importante pour que les autorités ne contribuent pas à la création d’une industrie du terrorisme.

Fatma Mseddi a par ailleurs affirmé que l’application de la loi exige une forte volonté politique.

La prise de position de la députée intervient à l’occasion de la tenue d’une séance plénière consacrée à l’affaire Brahmi et Belaid.

par -
0

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a annoncé dimanche qu’il suivait « avec inquiétude les graves développements et les incidents sanglants » dans la ville de Douz et leur cortège d’actes de violence entre les habitants de Douz et ceux de Kalaâ qui ont fait deux morts et des dizaines de blessés et part et d’autre.

Sur sa page facebook, il a appelé les habitants de la région  et ses sages à mettre fin à cette sédition dont les  jeunes servent de brandon, et à avoir recours à la justice pour résoudre les conflits, faire prévaloir la raison et préserver les biens publics et privés.

par -
0

Le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption Chawki Tabib a appelé à la nécessité de constituer un front national de lutte contre la corruption qui associe partis, société civile, organisations nationales, gouvernement, parlement et pouvoir judiciaire.

Dans une déclaration en marge de la conférence organisée samedi par le mouvement Wafa sur la lutte contre la corruption, Tabib a indiqué que l’Instance mènera prochainement une campagne de sensibilisation pour mobiliser tous les pans de la société tunisienne dans le combat contre la corruption.

Il y a lieu également, a-t-il ajouté, de réaliser l’audit des rapports élaborés par les instances de contrôle et la cour des comptes durant les trois dernières années pour vérifier si les dossiers qui y figurent ont fait l’objet de poursuites judiciaires.

Le secrétaire général du mouvement Wafa, Abderraouf Ayadi a relevé que la conférence se veut une occasion pour réfléchir sur les questions prioritaires dont en premier lieu la lutte contre la corruption qui prend de l’ampleur de l’avis de l’instance anticorruption et menace certains acquis démocratiques de la révolution.

Ayadi a appelé à la nécessité de trouver un dénominateur commun entre partis, organisations et syndicats pour lutter contre la corruption et réformer les institutions, réaffirmant son opposition au projet de réconciliation économique et financière lancé par le président de la République.

Le mouvement Wafa a lancé à cette occasion une charte de lutte contre la corruption visant à mobiliser tous les efforts pour venir à bout de la corruption.

par -
0
Houcine Abbassi

Le secrétaire générale de l’UGTT, Houcine Abassi, n’a pas tardé à répondre à l’appel lancé hier vendredi par le président d’Ennadhda, Rached Ghannouchi, pour une trêve sociale afin d’éviter à l’économie tunisienne le naufrage. C’était lors de l’ouverture du 10e congrès du mouvement.

Le leader de la centrale syndicale a déclaré sur Shems FM ce samedi 21 mai 2016 que l’UGTT n’a rien contre le principe d’une trêve sociale, mais il y a des préalables pour que ce soit possible.

Comprenez par là que le syndicat n’est pas dans les dispositions pour décréter une trêve sociale et qu’il préférè plutôt regarder du côté des chantiers qui ne sont pas encore achevés… ou les demandes sociales en suspens… ou le verre à moitié vide. C’est selon. D’ailleurs Abassi a pointé du doigt le fait que le gouvernement train les pieds pour appliquer les accords déjà signés et les engagements pris dans le secteur public.

par -
0
La chaîne sportive qatarie

La commission nationale d’appel, réunie vendredi, a confirmé la sanction de trois matches à huis clos infligée par la Ligue nationale de football à l’Etoile du Sahel.

La ligue avait infligé à l’Etoile du Sahel trois matches sans public suite aux incidents survenus lors du match face au Stade Tunisien, comptant pour la 22ème journée du championnat de la ligue 1.

Cette sanction est assortie d’une amende de 2000 dinars.

La formation sahélienne a disputé jusqu’à présent un seul match à huis clos, face à la JS Kairouan, pour le compte de la 24ème journée.

par -
0
La justice tunisienne vient de décider de se saisir des affaires financières de l’Association de la Sécurité Routière (ASR). Selon nos informations

Les autorités tunisiennes doivent agir contre l’impunité face aux violations des droits de l’homme et renforcer les droits des victimes dans les procédures pénales, a souligné, vendredi, la Commission internationale de juristes, basée à Genève.

Dans un rapport intitulé « Justice illusoire, poursuite de l’impunité en Tunisie », la commission a appelé les autorités à engager des réformes politiques et juridiques pour garantir aux victimes le droit à la réparation.

« Cinq ans après la chute du régime de Ben Ali, des obstacles juridiques et politiques entravent toujours le recours à la réparation des victimes », écrit l’ONG sur son site Internet.

En dépit de plusieurs procès intentés devant les tribunaux tunisiens, particulièrement devant les tribunaux militaires, ces « procédures ne remplissent pas les obligations de la Tunisie conformément au droit international relatif à la poursuite des crimes, déplore l’organisation.

Le rapport relève plusieurs lacunes de la loi tunisienne citant notamment, le manque d’indépendance de la justice, l’insuffisance de définitions des crimes dans la loi, et l’octroi de larges prérogatives aux procureurs de la République pour écarter certains procès sans donner de raisons.

Plusieurs recommandations ont été avancées dans le rapport visant notamment à renforcer la lutte contre l’impunité en Tunisie notamment la répartition des compétences dans les juridictions, le renforcement des moyens et la protection des victimes et des témoins.

par -
0
Des sources informées citées pat l’hebdomadaire Al Mousawar

Le fils d’Oussama Ben Laden, âgé de 23 ans, marche sur les pas de son père, abattu par les forces spéciales américaines au Pakistan il y a cinq ans. Dans une allocution qui rappelle la tragique épopée de l’ancien leader d’Al Qaida, Hamza Ben Laden, le fils préféré selon les services de renseignements américains, a invité les djihadistes en Syrie à serrer les rangs. Il a déclaré au passage que le combat dans ce pays sinistré par des années de conflit est un prélude à la « libération de la Palestine ».

« La nation islamique doit se concentrer sur le djihad en Syrie et sur l’unification des rangs des moujahidine là-bas », a dit Hamza dans un message audio publié sur Internet.
« Il n’y a plus d’excuses pour ceux qui persistent à vouloir la division et les disputes, maintenant que le monde entier s’est mobilisé contre les musulmans », a-t-il affirmé, sans pour autant citer nommément les groupes djihadistes qu’ils voudraient voir sous la même bannière.

Maintenant si on regarde les rapports de force sur le terrain, la branche d’Al-Qaida en Syrie, le Front al-Nosra, contrôle encore de gros morceaux du territoire syrien, et de nombreux groupes islamistes et salafistes lui ont fait allégeance. En face il y a l’organisation de l’Etat islamique (EI), adversaire déclaré d’al-Nosra, qui règne lui aussi sur une grande partie de la Syrie. Donc même s’il ne les évoque pas clairement, Hamza Ben Laden doit forcément s’adresser à ces deux groupes rivaux…

Un appel dicté par la mauvaise passe des djihadistes

On ne connait pas la date exacte de l’enregistrement du message du fils d’Oussama Ben Laden, mais ce qu’on sait c’est qu’il a été publié après un discours de l’actuel chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, qui incite lui aussi à l’union des djihadistes en Syrie, tout en dénonçant la posture et les actions de Daech.
« L’unité aujourd’hui est une question de vie et de mort », a dit Zawahiri dans un message audio publié samedi dernier sur internet, d’après le groupe de surveillance des sites islamistes.

Il est vrai que les djihadistes reculent sur le terrain face à l’intensification des bombardements alliés, de plus en plus efficaces. Et puis il y a la main des forces russes, qui a permis au régime syrien de reprendre des couleurs et de reconquérir des pans entiers du territoire. C’est ce qui explique sans doute l’activisme d’al-Zawahiri et de Hamza Ben Laden.

par -
0

Un magistrat vient de semer la consternation parmi ses pairs en lançant sur sa page facebook un appel aux « foules populaires » les incitant à prendre d’assaut les domiciles confisqués pour en expulser les occupants et à s’emparer des postes de sécurité et des sièges des responsables politiques qui font obstacle à l’exécution des décisions judiciaires ordonnant l’expulsion des familles des propriétés confisquées.

De très nombreux juges ont appelé l’inspection générale du ministère de la Justice à ce saisir de ce dossier qualifié de « grave ».

Selon des sources judiciaires citées lundi par l’hebdomadaire « Al Mousawar », l’appel de ce magistrat a provoqué une onde de choc chez la communauté des juges d’autant plus que « l’initiative » du magistrat séditieux a trouvé grâce aux yeux d’un procureur de la République près un tribunal.

Les magistrats y ont vu un « tournant très dangereux » porteur d’incitations au désordre et à la désobéissance civile, d’autant  que les citoyens sont appelés à occuper les postes de sécurité.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview accordée à Africanmanager, le directeur général de la promotion des petites et moyennes entreprises auprès du ministère de l’Industrie, Sadok Bejja,...

AFRIQUE

0
Le Maroc s'est hissé à la troisième place des fournisseurs de textile de l'Union européenne. D'après La Vie Eco, l'Association marocaine des industries du...