Tags Posts tagged with "approvisionnement des marchés."

approvisionnement des marchés.

par -

Au cours de la prochaine période et le mois de ramadan, le rythme d’approvisionnement des marchés en légumes, fruits, viandes rouges et blanches, sera régulier selon des rapports du ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.
Un rapport présenté, lundi, lors d’une réunion tenue au siège du département de l’agriculture, révèle que la production actuelle de pomme de terre primeurs atteint entre 27 mille et 30 mille tonnes, précise un communiqué du ministère.
S’agissant de la production de pomme de terre primeurs pour le reste de la période, elle est estimée entre 20 mille et 24 mille tonnes (jusqu’au 20 avril 2017), une quantité qui peut approvisionner le marché de manière régulière.
S’agissant des tomates, les rapports précisent que le rythme d’approvisionnement sera régulier.
Au cours du mois de Ramadan, le marché sera approvisionné des récoltes de production de primeurs (pic de production) dans toutes les zones de production (30 mille tonnes). Des quantités importantes seront disponibles à partir du mois de juin (55 mille tonnes au cours de ce même mois).
Au cours du mois de ramadan qui coïncide avec le pic de production, les marchés seront approvisionnés garce à la récolte de primeurs (23 mille tonnes) outre la production de saison (environ mille tonnes).
S’agissant des fruits, les prévisions tablent sur une hausse de 5% de la récolte de pêche contre une stabilité de production pour les autres variétés.
La production de dattes atteint 242 mille tonnes dont 186 mille tonnes de la variété Deglet Nour.

L’approvisionnement du marché, au cours du mois de ramadan et la période estivale en lait et ses dérivés sera régulier, d’autant plus qu’il coïncide avec la période de pic de production (fixation d’un programme de stock de lait dans la limite de 60 millions de litres).
Les opérations de suivi des marchés ont souligné l’amélioration du niveau de l’offre des bovins et la régression de la demande, ce qui a entraîné une baisse relative des prix.
S’agissant des bovins, une hausse de l’offre a été enregistrée, face à une fluctuation de ses prix. Un programme a été lancé pour l’’importation de 600 tonnes de viandes congelées, dans la limite de 600 tonnes.
Le mois de ramadan représente le pic de production des viandes ovines, néanmoins les autorités pourront recourir à l’importation de quantités de viandes congelées en cas de besoin.
Un programme prévoit l’importation d’environ 500 tonnes de viandes bovines congelées afin de répondre à la demande de la saison touristique.
Pour la viande de poulet, les quantités disponibles au cours du mois de ramadan 2017, sont estimées à environ 12,815 mille tonnes, outre 7,741 mille tonnes de viandes de dindes. Ces quantités pourront répondre aux besoins de consommation.
Le stock d’œufs est estimé à environ 202 millions alors que la moyenne de consommation au cours du mois de ramadan atteint entre 188 et 208 millions d’œufs.

par -

Le ministre du Commerce Mohsen Hassen a annoncé, ce jeudi 19 mai 2016,  que les préparatifs en prévision de Ramadan vont bon train. L’approvisionnement du marché en  produits de base (lait, œufs viandes rouges et blanches, l’huile végétale, dattes …)  sera assuré avec abondance.

Il a affirmé que cette année, l’activité de contrôle économique sera renforcée au cours du mois saint  au niveau de l’ensemble des circuits de production et de distribution afin de garantir la transparence des transactions commerciales, de faire face aux spéculations et opérations de monopole et de garantir la qualité des produits.

Il  a également annoncé que «  au cours du mois de Ramadan, les prix de vente de plusieurs produits de consommation enregistreront  une baisse notable en comparaison avec le mois saint de l’année précédente. Cette mesure sera prise tout en respectant tous les intervenants des différents secteurs.

Sur un autre volet, le ministre du Commerce a annoncé qu’ « un projet de loi relatif à la protection du consommateur tunisien a été élaboré par son département en partenariat avec les différentes parties concernées. Ce projet sera bientôt examiné par les députés  de l’Assemblée des représentants du peuple. Il a pour objectif de protéger et défendre tous les intérêts des consommateurs tunisiens à tous les niveaux et dans tous les secteurs ». a affirmé le ministre.

La subvention de l’huile végétale est de l’ordre de 200 MDT

Evoquant la pénurie en huile végétale qui a été enregistré dans plusieurs gouvernorats du pays , le ministre du Commerce a souligné que « La valeur de la subvention de l’huile végétale est estimée à 200 millions de dinars. L’utilisation d’une grande quantité de l’huile végétale est détournée. Les personnes qui utilisent l ’huile végétale subventionnée à des fins autres que celles fixées portant préjudice au  consommateur ou à l’économie tunisienne, s’exposeront à des sanctions  très sévères. Durant ces derniers jours,  nous avons enregistré une pénurie en huile végétale subventionnée dans plusieurs gouvernorats du pays. Des équipes de contrôle économique seront constamment déployées sur tous les marchés, les points de vente de l’huile pour sévir contre tout genre de dépassement », a-t-il précisé.

Le ministre du Commerce mécontent des services dans les marchés !

D’autre part, le  ministre  s’est dit «  mécontent  des services dans les marchés, les abattoirs, du processus de vente et de distribution de produits de consommation ». Idem pour l’infrastructure des marchés qui est lamentable, a-t-il dit. « Nous sommes tenus de mettre en place un programme visant l’amélioration et la réhabilitation des  marchés et des abattoirs. Il faut aussi lutter contre la prolifération des abattoirs anarchiques qui auront sans doute  de néfastes impacts sur la santé du consommateur », a-t-il dit.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux