Tags Posts tagged with "« Arab Youth Survey »"

« Arab Youth Survey »

par -
0

« Arab Youth Survey », le sondage annuel de l’agence de relations publiques Burson-Marsteller sur la jeunesse du monde arabe, publié ce mardi 12 avril 2016, est à regarder de près en ces temps d’amalgame entre musulmans et extrémistes, notamment en Occident, à la faveur des atrocités commises par les djihadistes. Ce qu’on a appris essentiellement dans cette enquête de masse est que Daech n’a pas la côté auprès de la jeunesse arabe. Ils sont 78% à avoir répondu « non » à la formule « Si l’EI n’utilisait pas tant de violence, je le soutiendrais. » C’est un rejet massif, sans ambiguïté et qui donne le pouls de la jeunesse arabe qui finalement, s’il est besoin de le rappeler, a les mêmes aspirations que toutes les franges jeunes de la planète. Par ailleurs c’est un chiffre en nette hausse puisque l’année dernière 60% déclaraient leur aversion pour Daech. A croire que les horreurs que l’Etat islamique a commises depuis sont contreproductives.

Autres enseignements dans le même sens : 77% se déclarent « inquiets » (dont 50% « très inquiets ») de l’avancée des idées de l’Etat islamique. 50% sont d’avis que le premier danger pour le Moyen-Orient est la montée du groupe djihadiste. Pour 24% des jeunes sondés, c’est le marasme sur le front de l’emploi et des opportunités de travail qui explique essentiellement le ralliement des citoyens à la cause de Daech ; 25% sont très catégoriques et rétorquent que rien à leurs yeux ne justifie qu’on rejoigne l’EI.

D’autres conclusions de taille

Les autres résultats du sondage ne sont pas moins intéressants. En effet la majorité des jeunes interrogés déclarent que les dissensions entre sunnites et chiites se sont aggravées et qu’elles sont une source majeure de tensions dans la région.

Questionnés sur l’Iran, les jeunes de l’Irak, du Liban et de la Palestine perçoivent l’Iran comme leur meilleur soutien ; alors que pour ceux des pays du Golfe, ce sont, sans surprise, les Etats-Unis. Grosso modo, l’Iran c’est l’ami des pays qui souffrent, le défenseur de la veuve et de l’orphelin, aux yeux des jeunes arabes du moins, alors que les nations du Golfe, les nanties, sont du côté du pays de ‘l’oncle Sam’. C’est une lecture de la réalité géopolitique qui est loin d’être fantaisiste…

Par contre grosse désillusion sur le printemps arabe. Ils était 72% en 2012 à penser que le monde arabe était dans une meilleure posture grâce au Printemps arabe, ce chiffre a fondu jusqu’à 36%. Pour 53% des jeunes arabes sondés, la stabilité de nos jours passe avant la démocratisation. N’empêche, 67% déclarent que les leaders du monde arabe devraient se soucier plus des droits de l’homme et deux tiers, des deux sexes, pensent qu’ils devraient mettre le curseur sur les droits de la femme.

Enfin sachez que les jeunes arabes sont plus portés sur internet que les médias plus traditionnels pour recevoir les flux d’actualité, comme toutes les jeunesses du monde quoi…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT