Tags Posts tagged with "arrestation,"

arrestation,

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communique publié mardi 21 mars 2017, que les unités maritimes de la Garde nationale de Bizerte ont mis en échec, hier lundi, une tentative de franchissement illégal des frontières maritimes sur les côtes de Rafraf en direction de l’Italie.

16 personnes âgées entre 17 et 40 ans ont été arrêtées lors de cette opération.

par -

Une source responsable de la Garde nationale à Mahdia a fait savoir à la TAP que 11 personnes portant la nationalité ivoirienne ont été arrêtées, dimanche 19 mars 2017, alors qu’ils s’apprêtaient à immigrer clandestinement vers les côtes italiennes.

Les personnes arrêtées (4 femmes et 7 hommes) ont été interceptés dans la forêt Ouled Mabrouk (sur les côtes de Melloulech dans le gouvernorat de Mahdia). Elles devaient embarquer clandestinement, demain, lundi vers l’Italie.
Le groupe d’immigrés a été aidé par un intermédiaire, actuellement, en fuite, indique la même source.

par -

Les unités sécuritaires à Menzel Bourguiba (gouvernorat de Bizerte) ont réussi, mercredi 15 mars 2017, à arrêter, deux dealers de drogue spécialisés notamment dans la commercialisation de comprimés stupéfiants, a indiqué une source sécuritaire à l’agence Tap.

Quelques 150 comprimés stupéfiants et une somme d’argent (3 mille 500 dinars) ont été saisis dans la maison de l’un des dealers, a précisé la même source, ajoutant que les deux suspects ont été placés en détention.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué rendu public, ce jeudi 23 février 2017, qu’un réseau spécialisé dans le trafic de pièces archéologiques a été démantelé à Sousse, résultant ainsi l’arrestation de 4 individus.

Ces personnes ont été appréhendées alors qu’elles étaient à bord d’un véhicule portant une immatriculation étrangère où un sac contenant 663 pièces de monnaie anciennes a été trouvé.  5000 euros ont été également saisis chez le conducteur du véhicule, indique la même source.

Le groupe avait l’intention de vendre les pièces. Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -

Les brigades de la police judiciaire relevant du district de la Garde nationale à la Manouba ont arrêté, mercredi 22 février 2017, des malfrats qui avaient brûlé en décembre dernier, le drapeau national à la place des martyrs à Mornaguia.

Une source sécuritaire a indiqué à la TAP dans la région qu’une enquête a été ouverte après que des inconnus ont mis le feu au drapeau national à la place des martyrs en face du siège de la délégation de Mornaguia.

Un suspect a été arrêté, a précisé la même source, rappelant que lors de l’interrogatoire il a reconnu avoir commis ce délit ainsi que deux autres jeunes. Un deuxième suspect a été arrêté et le troisième complice est recherché, selon la même source.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué rendu public ce mardi, l’arrestation durant la seule journée d’hier, lundi 13 février 2017 de 749 personnes recherchées .

Selon le même communiqué, le ministère de l’Intérieur a arrêté 41 personnes pour vol, 18 pour agression et violence et 26 autres pour détention, consommation et commercialisation de stupéfiants.

par -

Les habitants de la délégation de Sened au gouvernorat de Gafsa entament, aujourd’hui, mercredi 25 janvier 2017, une grève générale pour contester l’arrestation de trois jeunes, rapporte Mosaïque Fm.

Ces jeunes ont été arrêtés suite à des manifestations qui ont eu lieu récemment dans la région. Des activistes de la société civile et les parents des jeunes ont lancé cet appel à la grève.

par -

Un dangereux dealer de drogue a été arrêté dimanche 15 janvier 2017 par les unités sécuritaires relevant du district de la sûreté nationale de Kasserine, rapporte Jawhra fm.
Citant des sources sécuritaires, la même source a précisé que ce dernier était en possession d’un kg de cannabis au moment de son interpellation.

par -
Des affrontements ont eu lieu lundi soir

Sept personnes impliquées dans le jet de cocktails Molotov sur la façade des locaux du poste de police de Menzel Jemil, dans le gouvernorat de Bizerte, ont été placés en garde à vue, samedi soir.
L’affaire remonte à mars 2015. Des inconnus avaient alors jeté des cocktails Molotov sur le poste de police de Menzel Jemil, endommageant la façade des locaux.
Les gardés à vue, dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 35 ans, sont originaires de Menzel Jemil et de la localité d’el Azib (délégation de Menzel Jemil), a indiqué une source sécuritaire à l’agence TAP. Des mineurs figurent, également, parmi les personnes interpellées, a-t-il précisé.

par -

Le nombre de détenus dans des affaires terroristes s’élève à environ 1658 personnes, selon les statistiques de la direction générale des Prisons et de la Rééducation dévoilées au journal « Achourouk ».
Toujours selon « Achourouk », la prison de la Mornaguia vient en tête du classement, avec le nombre le plus élevé de détenus terroristes, soit 1178, suivie par celle de Borj Ameri (126) puis la prison de Mornag et enfin la prison de Mannouba, où sont gardées les femmes terroristes les plus dangereuses (64).
Seuls 110 verdicts ont été prononcés dans ces affaires, a ajouté la même source. Et de signaler que 300 terroristes seront libérés au cours de cette année…

par -

Le FBI a arrêté, samedi denier,  un responsable de Volkswagen accusé de complicité d’escroquerie aux Etats-Unis, rapporte le site « Zonebourse ».

Volkswagen avait reconnu en septembre 2015 avoir installé un logiciel permettant de fausser les tests d’émission sur 475.000 voitures américaines dotées d’un moteur diesel 2,0 litres.

Toujours selon la même source, l’action Volkswagen gagne 4,39% à Francfort vers 10h05 GMT, en tête du DAX, en attendant cet accord et après avoir annoncé des résultats commerciaux positifs en fin d’année et fait preuve d’optimisme pour cette année.

par -

Khlifa Chibani, porte-parole de la Garde nationale, a fait savoir hier vendredi 06 janvier 2017, lors d’une conférence de presse, que les services de sécurité ont mis la main, en décembre dernier, sur un fonctionnaire qui était en étroite relation avec les « extrémistes » et les alertait sur les interventions des forces de l’ordre les visant. Khlifa Chibani n’a pas souhaité en dire plus sur la fonction exacte du fonctionnaire, il s’est borné à dire que « son poste lui permettait d’avoir accès » au planning des unités sécuritaire et que « sa relation avec la sûreté (nationale) lui permettait de » tout « savoir » sur les opérations à venir. « C’est confirmé dans ses aveux et dans sa confrontation avec des éléments terroristes», a-t-il ajouté. En d’autres mots, ils ont chopé un gros poisson…
Autre indication importante : c’est le démantèlement d’une cellule dans la localité d’Enfidha (100 km au sud de Tunis), fin décembre, qui a permis aux autorités d’interpeler le fonctionnaire en question.

Par ailleurs Khlifa Chibani a déclaré que 11 cellules terroristes ont été démantelées en décembre.

Un vieux serpent de mer

Les liaisons dangereuses entre sécuritaires et extrémistes ont fréquemment agité la place publique ces dernières années, mais du côté des autorités, c’est souvent silence radio du fait que c’est un sujet très embarrassant, susceptible de discréditer tout l’appareil d’Etat. La Tunisie, qui a déjà mauvaise presse à l’étranger, n’a pas besoin d’en rajouter une louche avec une collision entre agents sécuritaires et extrémistes qui serait très préjudiciable si elle est reconnue officiellement. Mais n’empêche, il y a des affaires qu’on est obligé d’ébruiter, sinon c’est la presse qui s’en charge. Par exemple en septembre 2015, le ministère de l’Intérieur a été contraint de reconnaitre  le licenciement de 110 agents des forces de l’ordre, certains d’entre eux ont été soupçonnés d’avoir des rapports avec des groupes ou idéologies « terroristes ».
Leur éviction est due, suite à des enquêtes, «à des soupçons très sérieux d’appartenance à des organisations terroristes ou à leur sympathie » pour ces groupes, ainsi que pour « activités de contrebande » et « abus de pouvoir », avait indiqué le porte-parole du ministère à l’époque, Walid Louguini. Ces agents faisaient partie de « différents corps : police, Garde nationale (gendarmerie, ndlr), armée, douane ».

par -

Les unités sécuritaires de Sousse ont arrêté, à l’aube de ce jeudi 5 janvier 2017, le chanteur Akram Mag après qu’il a agressé une infirmière à l’hôpital de Farhat Hached.

Une source sécuritaire a assuré à Jawhara FM qu’Akram Mag s’est rendu la nuit dernière à l’hôpital en question en compagnie d’un groupe de filles.
Après avoir agressé l’infirmière, le chanteur a essayé de s’en prendre aux équipements de l’établissement hospitalier.

Selon la même source, Akram Mag est toujours placé en détention, et l’administration de l’hôpital a décidé de porter plainte contre lui.

par -

L’Unité d’enquête et de recherche de la garde nationale de Teboulba (gouvernorat de Monastir) a arrêté mardi soir un individu, en flagrant délit, alors qu’il creusait un tunnel de 8 mètres de profondeur menant à la médina de Teboulba.
Arrêté après être tombé dans un piège tendu par les gardes nationaux, le suspect qui était recherché a avoué être un chasseur de trésors, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur publié mercredi. Des équipements de creusage ont été saisis à cette occasion, indique la même source.
Sur ordre du ministère public, le suspect a été placé en garde à vue, et une information judiciaire a été lancée à son encontre pour « fouilles aux trésors sans autorisation ».
L’enquête se poursuit pour démasquer d’éventuels complices.

par -

Les unités sécuritaires à Jendouba ont arrêté deux personnes accusés de fournir des provisions aux terroristes qui se trouvent au Mont Lahirech à la délégation de Jendouba du nord, rapporte Mosaïque Fm.

Les deux individus ont été transférés devant la brigade nationale de lutte contre le terrorisme. Ils sont aussi suspectés de s’entraîner dans le but de rejoindre ce groupe, indique la même source.

par -

La brigade de la police judiciaire de Gafsa a arrêté, dimanche, un jeune originaire de la Cité Ennour (Gafsa ville) en possession de 5,4 Kg de cannabis et qui avait l’intention de commercialiser ces quantités sur le marché local, a indiqué une source sécuritaire au correspondant de la TAP.
Par ailleurs, une fille originaire de Gafsa a été transférée à Tunis pour comparaitre devant le pôle judicaire antiterroriste pour présomption de liens et contacts, à travers les réseaux sociaux, avec un groupe terroriste à l’étranger, a ajouté la même source.

par -

La brigade de la circulation de la Garde nationale à Bizerte a intercepté deux personnes à bord d’une voiture de provenance de Kasserine vers le Parc de l’Ichkeul, avec en leur possession 10 kg de cannabis, selon une source sécuritaire.
Lors d’un contrôle routier, les deux hommes ont montré un comportement nerveux ce qui a incité les gardes nationaux à fouiller le véhicule où ils ont trouvé 20 plaquettes de résine de cannabis d’un poids total de 10 kg, précise la même source à l’agence TAP.

par -

Les unités de la Garde nationale à Tozeur ont réussi, hier, mercredi 30 novembre 2016, à arrêter huit individus dans un oasis de la région pour consommation et de trafic de stupéfiants, rapporte Mosaïque Fm.

Lors de cette opération, les unités de la Garde nationale ont saisi 5 types de pilules chez les individus arrêtés, indique la même source.

par -

Les unités de la Garde nationale à Hidra, relevant du gouvernorat de Kasserine, ont récemment arrêté une femme âgée de 38 et qui n’avait pas de pièce d’identité.

Elle avait tenté de franchir les frontières algériennes vers la Tunisie, rapporte ce jeudi 24 novembre2016 le journal Asarih.

Interrogée par les unités de la brigade anti-terroriste, elle a avoué qu’elle est algérienne et a été incarcérée en Egypte suite à des accusations d’espionnage pour le compte d’Israël.

En effet, elle a confié qu’elle est actuellement recherchée par la justice algérienne et condamnée à perpétuité pour des affaires d’espionnage et de terrorisme pour le compte du Mossad.

La présumée espionne a révélé qu’elle a voulu se rendre en Tunisie afin de contacter des ONG et obtenir l’asile politique, nous apprend la même source.

par -

Le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub a déclaré, lors de la plénière, du mardi 22 novembre 2016, tenue pour l’adoption du budget de son ministère, que les campagnes sécuritaires organisées durant les 10 premiers mois de l’année 2016 ont permis l’arrestation de 130 mille personnes recherchées.

Le ministre a ajouté, dans une déclaration rapportée par Jawhara Fm que les forces du ministère de l’intérieur collaborent étroitement ensemble à fin de lutter contre le terrorisme et le crime dans le pays.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Poste Tunisienne, Moez Chakchouk, a mis l’accent sur les efforts fournis par l’entreprise pour...

AFRIQUE

SPORT