Tags Posts tagged with "attaque grand bassam"

attaque grand bassam

par -
0

D’après SITE, un organise américain qui épie les sites internet islamistes, Aqmi (Al-Qaida au Maghreb islamique) dit être l’auteur de l’assaut sur la station balnéaire de Grand-Bassam, en Cote d’Ivoire, une attaque qui s’est soldée par 16 morts – 14 civils et deux militaires – et 6 terroristes abattus.

Aqmi salue la mémoire de ses « trois héros » qui ont mené cette ttaque et annonce d’autres révélations sur le déroulement de cett opération, selon SITE.

Cette action est la première du genre en Côte d’Ivoire. Le modus operandi est le même que lors de l’attaque de Sousse, en Tunisie, qui avait fait 38 victimes le 26 juin dernier. Les terroristes ont pénétré dans l’hôtel L’Étoile du Sud, un grand établissement très prisé, notamment cette période de l’année, et ont fait feu abondament sur les clients, qui sont pour la plupart des expatriés ou des Occidentaux. Une Française a péri dans l’attaque, les autres victimes sont des Ivoiriens ou des ressortissants de la sous-région.

Aqmi devient une vraie menace régionale

Si la revendication est confirmée, ce serait la troisième grosse attaque de ce type dans la région, et quasiment dans les mêmes conditions. Le 15 janver dernier, le groupe terroriste, avec à sa tête le sanguinaire Mokhtar Belmokhtar, alias Khaled Aboul Abbas, avait frappé dans la capitale burkinabé, Ouagadougou, précisément à l’hôtel Splendid et au restaurant Cappuccino. 29 personnes avaient péri lors de l’attaque, parmi lesquelles six Canadiens, cinq Burkinabè, deux Français, deux Suisses et un Américain.

Un peu avant, le 20 novembre 2015, des combattants d’Aqmi, toujours sous la houlette de Belmokhtar, avaient perpétré un assaut meurtrier dans la capitale malienne, Bamako, à l’hôtel Radisson Blu. 20 personnes y avaient laissé la vie, dont 14 étrangers. Et c’est la même entité qui avait revendiqué la première attaque contre des Occidentaux à Bamako, le 7 mars 2015, au bar-restaurant La Terrasse. Il y avait eu cinq morts (trois Maliens, un Français et un Belge).

Le constat est simple : Aqmi se joue avec une facilité déconcertante des frontières, très poreuses du reste et très mal surveillées, et frappe presque où il veut. Aucun Etat sub-saharien n’est à l’abri d’une incursion djihadiste meurtrière, dans une région où les armées sont sous-équipées, démotivées et où les dirigeants politiques manquent cruellement de volonté pour ferrailler sérieusement contre les groupes terroristes. Les assauts récurrents et sanglants de Boko Haram le prouvent…

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT