Tags Posts tagged with "Attentat, Jendouba,"

Attentat, Jendouba,

par -
0
Suite à l’opération terroriste qui a qui a coûté la vie à trois agents de sûreté et à un citoyen dans la région d’Awled Mannaâ

Suite à l’opération terroriste qui a qui a coûté la vie à trois agents de sûreté et à un citoyen dans la région d’Awled Mannaâ , du gouvernorat de Jendouba, le responsable des affaires juridiques au sein de l’Union Nationale des syndicats des forces de sécurité intérieure, Sahbi Jouini, a imputé aux dirigeants du ministère de l’Intérieur la responsabilité de l’embuscade de Jendouba.

Le syndicaliste a, à ce propos, appelé à la révision de la stratégie de lutte contre le terrorisme, tout en alertant contre le blanchiment du terrorisme, précisant que l’opération de Jendouba ne vient pas en réaction aux événements de Borj Louzir, mais il s’agit plutôt d’un projet terroriste bien délibéré. Et de confirmer qu’elle s’inscrit, dans le cadre d’un projet terroriste prenant pour cible les citoyens.

Pour sa part, Issam Dardouri, président de l’Organisation Tunisienne des Forces de Sécurité et du Citoyen , a fait savoir qu’il s’agit d’une opération de représailles et de vengeance, et ce suite à la victoire des agents de sûreté en matière de la lutte contre le terrorisme et la mort des chefs terroristes dans les dernières événements de Raoued-Plage. Et d’ajouter que cette opération est bien planifiée, ce qui atteste que le terrorisme se développe davantage en Tunisie.

Le président de l’Organisation Tunisienne des Forces de Sécurité et du Citoyen, a en outre, affirmé que les opérations terroristes en Tunisie ressemblent beaucoup au scénario algérien des années quatre-vingt dix. Et d’ajouter qu’il faut continuer à combattre le terrorisme et anticiper les dangers et les éventuels actes de représailles des terroristes qui pourront frapper de nouveau pour venger la mort de leurs chefs.

Une méthode plus sophistiquée utilisée par les terroristes algériens

Pour sa part, Mazen Cherif, l’expert des affaires sécuritaires et responsable du département de la lutte contre le terrorisme dans le Centre tunisien pour l’étude de la sécurité globale, a affirmé que cette opération terroriste est un acte de représailles visant à déstabiliser les agents de sécurité tunisiens. Il a considéré la méthode utilisée dans cette opération est plus sophistiquée et très proche de celles utilisées par les terroristes algériens.

Il convient de rappeler que dimanche 16 févier2014, vers 01h00 du matin, une unité de la Garde nationale s’est dirigée vers la localité de Aouled Manaa à la suite d’informations qui lui sont parvenues, indiquant que des individus ont bloqué la route et procédé à des opérations de vol. Dès l’arrivée de l’unité de la garde nationale, quatre terroristes ont ouvert le feu en direction des agents qui se trouvaient encore à l’intérieur de la voiture tuant les martyrs, les agents de la Garde nationale et le citoyen, tous décédés sur place et blessant un officier et un autre agent de la Garde nationale.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0
Suite à l’opération terroriste qui a qui a coûté la vie à trois agents de sûreté et à un citoyen dans la région d’Awled Mannaâ

Suite à l’opération terroriste qui a qui a coûté la vie à trois agents de sûreté et à un citoyen dans la région d’Awled Mannaâ , du gouvernorat de Jendouba, le responsable des affaires juridiques au sein de l’Union Nationale des syndicats des forces de sécurité intérieure, Sahbi Jouini, a imputé aux dirigeants du ministère de l’Intérieur la responsabilité de l’embuscade de Jendouba.

Le syndicaliste a, à ce propos, appelé à la révision de la stratégie de lutte contre le terrorisme, tout en alertant contre le blanchiment du terrorisme, précisant que l’opération de Jendouba ne vient pas en réaction aux événements de Borj Louzir, mais il s’agit plutôt d’un projet terroriste bien délibéré. Et de confirmer qu’elle s’inscrit, dans le cadre d’un projet terroriste prenant pour cible les citoyens.

Pour sa part, Issam Dardouri, président de l’Organisation Tunisienne des Forces de Sécurité et du Citoyen , a fait savoir qu’il s’agit d’une opération de représailles et de vengeance, et ce suite à la victoire des agents de sûreté en matière de la lutte contre le terrorisme et la mort des chefs terroristes dans les dernières événements de Raoued-Plage. Et d’ajouter que cette opération est bien planifiée, ce qui atteste que le terrorisme se développe davantage en Tunisie.

Le président de l’Organisation Tunisienne des Forces de Sécurité et du Citoyen, a en outre, affirmé que les opérations terroristes en Tunisie ressemblent beaucoup au scénario algérien des années quatre-vingt dix. Et d’ajouter qu’il faut continuer à combattre le terrorisme et anticiper les dangers et les éventuels actes de représailles des terroristes qui pourront frapper de nouveau pour venger la mort de leurs chefs.

Une méthode plus sophistiquée utilisée par les terroristes algériens

Pour sa part, Mazen Cherif, l’expert des affaires sécuritaires et responsable du département de la lutte contre le terrorisme dans le Centre tunisien pour l’étude de la sécurité globale, a affirmé que cette opération terroriste est un acte de représailles visant à déstabiliser les agents de sécurité tunisiens. Il a considéré la méthode utilisée dans cette opération est plus sophistiquée et très proche de celles utilisées par les terroristes algériens.

Il convient de rappeler que dimanche 16 févier2014, vers 01h00 du matin, une unité de la Garde nationale s’est dirigée vers la localité de Aouled Manaa à la suite d’informations qui lui sont parvenues, indiquant que des individus ont bloqué la route et procédé à des opérations de vol. Dès l’arrivée de l’unité de la garde nationale, quatre terroristes ont ouvert le feu en direction des agents qui se trouvaient encore à l’intérieur de la voiture tuant les martyrs, les agents de la Garde nationale et le citoyen, tous décédés sur place et blessant un officier et un autre agent de la Garde nationale.

Nadia Ben Tamansourt

par -
0
Les funérailles des trois martyrs du gouvernorat de Jendouba

Les funérailles des trois martyrs du gouvernorat de Jendouba, victimes de l’agression terroriste, dans la nuit du samedi à dimanche, dans la zone d’Ouled Mannaa, se sont déroulées, lundi.

Celles des martyrs Mohamed Ali Lakti ont eu lieu au cimetière de la cité Ezzahoua de Jendouba, et de l’adjudant chef de la garde nationale Abdelhamid Ghazouani, au cimetière Sidi Ammar, dans la délégation de Fernana. Les obsèques de l’adjudant des services pénitentiaires Issam Mechergui ont eu lieu au cimetière du village Essaada, dans la délégation de Jendouba, alors que celles de l’adjudant de la garde nationale Fakhri Boussaïdi davaient se dérouler dans la localité de Bouherdma, dans l’après-midi.

Des membres de la sécurité nationale, des personnalités politiques, ainsi que les proches des martyrs et de nombreux habitants de la région ont assisté aux cérémonies funèbres où des slogans dénonçant le terrorisme ont été scandés.

par -
0
Le site « Ouhibbouka ya jaich »

Le site « Ouhibbouka ya jaich », vient de mettre en ligne le témoignage d’un lieutenant de la Garde nationale, rescapé de l’attentat qui a visé, aux premières heures de ce dimanche, un véhicule de la Garde nationale, à Jendouba.

Le lieutenant, blessé aux deux jambes, a été admis à l’hôpital des forces de sécurité intérieure de la Marsa.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
La Commission Economique pour l’Afrique (Bureau pour l’Afrique du Nord) et le Secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont tenu hier mardi...

SPORT