Tags Posts tagged with "attentats de bruxelles"

attentats de bruxelles

par -
0

L’arrestation du franco-marocain Salah Abdessalam, 26 ans, considéré comme le 10e membre du groupe terroriste qui a fait un carnage à Paris le 13 novembre dernier, a ouvert la boîte de Pandore. A peine trois jours après son interpellation musclée dans la commune de Molenbeek, dans la capitale belge, d’autres activistes qui avaient manifestement déjà établi leur plan d’attaque sont passés à l’action ce matin du mardi 22 mars 2016. La Belgique découvre brutalement, au petit matin, l’horreur qui avant a frappé au musée du Bardo et à Sousse (en Tunisie), à Paris (France), Istanbul (Turquie), Bamako (Mali), Ouagadougou (Burkina Faso), Londres (Angleterre), Madrid (Espagne), New York (USA)… Et la liste est encore très longue. Pas de doute, le terrorisme est, hélas, le mal de ce 21ème siècle…

On a entendu deux explosions peu avant 08h ce matin à l’aéroport de Bruxelles. La chaîne VRT a fait état de 13 morts et 35 blessés suite à ces détonations qui se sont produites près du comptoir American Airlines. Il y a peu de doute sur le fait qu’il s’agisse de kamikazes. Plus tard, on a enregistré au moins une explosion dans le métro Maelbeek, aux alentours du quartier des institutions européennes. Le bilan parlait d’abord  d’au moins 10 morts pour remonter à 34 morts et 200 blessés, selon un dernier décompte. Mais ce qui s’est passé à Bruxelles ce matin est la chronique d’un carnage annoncé

Les effrayantes découvertes suite à l’arrestation d’Abdeslam

Quand l’homme le plus recherché par les polices d’Europe a été pris, il n’a pas fait de difficulté ; il a tout de suite commencé à déballer son sac devant les enquêteurs. Ses premiers mots ont été : « Je suis content que ce soit terminé. Je n’en pouvais plus », rapporte le journal flamand Het Nieuwsblad. Le lendemain de son arrestation, le samedi 19 mars 2016, au soir, le procureur de la République de Paris, François Molins, a livré un bout des confessions d’Abdeslam devant les enquêteurs belges. Il aurait notamment confié qu’il « voulait se faire exploser au stade de France » le soir des attentats avant de faire « machine arrière », a déclaré Molins.

Néanmoins le procureur de Paris, qui en a vu d’autres, s’arcboute sur la certitude que le prévenu a joué un « rôle central » dans la formation des commandos du 13 novembre et dans l’appui logistique des attentats de Paris. Il aurait aidé un certain nombre de terroristes à s’infiltrer en Europe au terme de nombreux voyages en Italie, en Grèce, en Hongrie, en Allemagne, en Autriche et en France, entre l’été et l’automne 2015. On le soupçonne aussi d’avoir fait l’acquisition du matériel qui a servi à fabriquer les ceintures explosives ; il aurait également loué la voiture dont s’est servi le commando du Bataclan et un appartement en banlieue parisienne. C’est donc un sacré client !

Autre élément qui fait froid dans le dos et dont l’épilogue serait peut-être les événements sanglants de ce matin : Le ministre belge des Affaires étrangères a déclaré dimanche 20 mars 2016 qu’Abdeslam a reconnu devant les enquêteurs qu’il était « prêt à refaire quelque chose à Bruxelles ». Le ministre a ajouté : « Et c’est peut-être la réalité parce que nous avons trouvé beaucoup d’armes, des armes lourdes au cours des premières investigations, et nous avons trouvé un nouveau réseau autour de lui à Bruxelles ».

Questionnés hier lundi 21 mars 2016 sur les développements de l’enquête, le procureur de Paris et le procureur fédéral belge, Frédéric van Leeuw, n’ont pas voulu dévoiler des éléments précis des investigations en cours. Le procureur belge s’est borné à dire : « Nous sommes loin d’avoir terminé le puzzle ». Le carnage de ce matin est assurément un morceau de ce puzzle, avec tous ces complices d’Abdeslam qui sont passés entre les mailles du filet…

Retour sur les événements

13h30 – La chaîne de télévision belge VRT évoque 34 morts au total dans les attaques de ce mardi matin à Bruxelles – 20 à la station de métro Maelbeek et 14 dans les deux explosions à l’aéroport de Zavantem.

13h10 – Des perquisitions sont menées dans la région de Bruxelles : « Des personnes suspectées d’être liées aux attentats sont activement recherchées, y compris par des patrouilles de police en rue », dit la RTBF en citant des sources judiciaires.

12h30 – « Le terrorisme a frappé la Belgique mais c’était l’Europe qui était visée et c’est tout le monde qui est concerné. Nous devons prendre conscience de l’ampleur et de la gravité de la menace terroriste », déclare le président français, François Hollande, depuis le palais de l’Elysée.

11h45 – Le Premier ministre français, Manuel Valls, déclare : « Nous sommes en guerre, nous subissons depuis plusieurs mois en Europe des actes de guerre. Et face à cette guerre, il faut une mobilisation de tous les instants ».

11h40 – Quinze personnes ont perdu la vie dans l’explosion qui s’est produite dans le métro au niveau de la station Maelbeek, dit la régie des transports bruxellois.

11h30 : Le dernier bilan fait état de 21 morts dans les attentats commis ce matin du mardi 22 mars 2016 à Bruxelles, capitale de la Belgique. A rappeler qu’il y a d’abord eu deux explosions déclenchées par des kamikazes à l’aéroport de Zaventem, peu avant 08h. On avait dénombré au moins 11 morts et 35 blessés. Peu une, très forte détonation a été entendue dans le métro Maelbeek ; le trafic a été fortement ralenti. Cette explosion aurait fauché au moins 10 personnes.

La France est sur le qui-vive. Une réunion a lieu en ce moment même au palais de l’Elysée. Bernard Cazeneuve, le ministre français de l’Intérieur, a fait savoir que 1600 policiers et gendarmes de plus ont été déployés sur le territoire français. Il a déclaré à l’occasion qu’il est urgent de renforcer les outils de la lutte antiterroriste à l’échelle européenne.

11h10 – La ville de Bruxelles est complètement paralysée, tous les accès aux gares sont bloqués, toutes les liaisons Eurostar et Thalys sont suspendues.

11h – Un dernier bilan établi par les pompiers belges évoque le chiffre d’au moins 21 morts dont 11 à l’aéroport et une dizaine dans le métro où on a noté « une très grosse explosion ». « La plupart des blessés ont déjà été évacués, la situation est assez chaotique », a précisé le porte-parole des pompiers belges.

09h56 – D’après la chaîne publique VRT, les deux explosions qui se sont produites à l’aéroport de Bruxelles sont des attentats suicides. On parle au moins de 13 morts et 35 blessés, un bilan pas encore confirmé par les autorités.

09h50 – : On a très peu d’éléments sur la ou les explosions qui ont eu lieu dans le métro de Bruxelles.

09h40 – L’explosion dans le métro a eu lieu à la station Maelbeek, à proximité du siège des institutions européennes.

09h35 – Les explosions à l’aéroport ont causé au moins 10 morts et 30 blessés, disent des sources hospitalières sur la chaîne belge RTBF.

09h30 – D’après la RTBF, une explosion aurait eu lieu dans la station de métro bruxelloise de Maelbeek.

09h15 – D’après plusieurs médias belges, les explosions se sont produites aux alentours du comptoir d’enregistrement de la compagnie Amie d’un bilan très lourd, 11 morts et 25 blessés.

08h45 – La police belge annonce un mort et plusieurs blessés.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT