Tags Posts tagged with "Attounsia tv, Sami Fehri"

Attounsia tv, Sami Fehri

par -
0
Le producteur de télévision et directeur de la chaîne Attounsia tv

Le producteur de télévision et directeur de la chaîne Attounsia tv , Sami Fehri, a affirmé à Africanmanager que la descente, mardi, de la brigade des enquêtes de la Douane dans les locaux administratifs de la société de production Cactus et dans les studios d’Attounsia tv s’est soldée uniquement par la saisie de photocopies de factures relatives à 3 ou 4 « guignols », niant, par la même qu’il ait été procédé à la saisie d’équipements audiovisuels et numériques et de documents, comme l’avaient rapporté des médias de la place.

Au demeurant, il a rejeté toutes les accusations lancées à son encontre faisant état d’infractions douanières commises au titre d’opérations d’importation d’équipements d’enregistrement numériques outre des déclaration en douane faites sans l’acquittement de droits de douane ainsi que des infractions à la législation sur les changes.

Sami Fehri, revenant sur les circonstances de la descente des enquêteurs de la douane, il a souligné que ceux-ci sont arrivés à bord de 4×4 et ont bloqué la rue où est situé l’immeuble de Cactus évoquant une séquence hollywoodienne.

Interrogé s’il entend saisir la justice à la suite de cette descente qu’il a qualifiée de « violente », et en référence aux déclarations du ministre des Fiances par intérim, Slim Besbès affirmant que les responsables se la société de production et de la station tv peuvent s’en remettre à la justice s’ils relèvent de des dépassements ou des abus lors de la perquisition, Sami Fehri a souligné que cette question est du ressort de l’administrateur judiciaire , faisant part de son étonnement au sujet de la décision de la douane de viser une entreprise dont l’Etat détient 51% des parts, alors que son manager est celui-là même que l’Etat a nommé à ce poste.

Le directeur de Cactus a ajouté à ce propos qu’il a décidé de ne pas porter plainte contre ceux qui le calomnient à travers les journaux , les chaînes de télévision et autres , notant que « tous ceux qui sont en bisbilles avec moi deviennent célèbres », évoquant le propriétaire de la chaîne Nessma tv qui, a-t-il dit, « chaque fois qu’il s’exprime à travers les médias, il ne me rate pas , ou presque ».

Sur la possibilité d’une transaction avec la Douane, il a souligné qu’il n’y a pas de contentieux ou de litige sur lequel il y a lieu de transiger ajoutant que ce qui a été fait a semé le trouble parmi les annonceurs et pourrait précipiter sa faillite.

Répondant aux accusations dont il est l’objet sur fond de baisse du chiffre d’affaires de la société en 2010 et 2011, Sami Fehri a affirmé que 2010 a été une excellente année pour la Chaîne tv, mais, le CA a enregistré un énorme recul, l’année d’après, à la suite de la rupture consommée entre la Télévision Tunisienne et Cactus . Il n’en a pas moins noté que la situation est en voie d’amélioration au vu des mesures d’audience créditant Attounsia des taux d’audience les plus élevés et des plus fortes recettes publicitaires.

Enfin et s’agissant des informations selon lesquelles Cactus et Attoounsia tv feront l’objet d’un contrôle fiscal approfondi, Sami Fehri a indiqué qu’il n’en a pas été avisé et que, de toutes les façons, les deux entreprises sont soumises, depuis un an et demi, à toutes formes de contrôle.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE

SPORT