Tags Posts tagged with "automobile"

automobile

par -

Selon les chiffres publiés jeudi par l’Association des constructeurs européens d’automobiles, le marché automobile européen a très bien entamé l’année 2017 avec un bond de 10,1% des ventes de voitures.

 Cette hausse a porté les ventes à 1.203.958 unités dans l’ensemble des pays de l’Union européenne et de l’Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège et Suisse).Dans la seule Union européenne, la croissance de 10,2% des ventes le mois dernier est la plus forte enregistrée pour un mois de janvier depuis 2008

En 2016, le marché automobile européen a progressé de 6,5% et atteint son plus haut niveau depuis neuf ans mais les constructeurs s’attendent à un net ralentissement cette année avec une croissance de 1% seulement, précise l’ACEA.

par -
Le groupe PSA apportera les deux tiers de l’investissement initial de 100 millions d’euros prévu en Inde dans le cadre de deux accords de coentreprise signés avec le conglomérat CK Birla, selon « Reuters ».
Une première coentreprise, détenue majoritairement par PSA, sera formée avec HMFCL, société du groupe CK Birla, et s’occupera de l’assemblage et de la distribution des voitures du groupe français en Inde d’ici 2020.
Une deuxième, cette fois à parité avec une autre société de CK Birla, Avtec, fabriquera des moteurs.
Toujours selon Reuters, ce projet devrait permettre de créer environ 1500 emplois dans l’Etat de Tamil Nadu, le plus au sud de l’Inde.

par -
La compagnie Ford a décidé en 2017 de relooker sa très populaire Mustang, avec un restylage qui a notamment touché l’avant de la sportive américaine, laquelle bénéficie d’une nouvelle identité visuelle grâce à des optiques retouchées et des entrées d’air revisitées, rapporte le site « zone numérique ».
La nouvelle Ford Mustang se pare d’un bloc EcoBoost 2.3L et d’un V8 5.0L en fonction de la version choisie.Pour l’occasion, Ford a décidé de mettre au placard la déclinaison V6 3.7L.
Elle est équipée d’un large écran de 12″ en guise de combiné d’instrumentation. Sur la planche de bord, on retrouve un écran tactile qui permet de son côté d’accéder notamment à tous les services SYNC Connect.
A l’instar de la version Coupé, cette Ford Mustang découvrable profitera des nouvelles livrées ajoutées au catalogue du modèle, à savoir Royal Crimson, Kona Blue et Orange Fury, a précisé la même source.

par -

Les Sea Bubbles, des voitures électriques volantes, seront mises en service en mars prochain sur la Seine, à Paris, rapporte le site « ouest-france.fr ».

Les premiers véhicules Sea Bubble seront testés dans la capitale à partir de février 2017. Ils seront mis en service pour le grand public à compter du mois de mars.

Équipé de deux moteurs électriques, ces véhicules s’élèvent au-dessus des flots grâce à ses deux foils, des lames immergées pareilles à celles qui équipent certains navires du Vendée Globe. Sa vitesse de pointe est de 18 km/h, a ajouté la même source.

par -

Le géant Ford a annoncé qu’il ne construira pas de nouvelle usine au Mexique, contrairement à ce qu’il avait annoncé en avril 2016, nous apprend « RFI ».

Cette nouvelle survient au moment où Donald Trump s’en prend maintenant à General Motors, qui fabrique, entre autres, sa nouvelle Chevrolet Cruze au Mexique.

A noter que cette usine, qui représentait un investissement de 1,6 milliard, promettait de créer 2 800 emplois, localement. À la place, Ford s’engage à investir 700 millions de dollars au Michigan, afin de bonifier ses installations actuelles, dans le but de procéder à la fabrication de véhicules électriques et autonomes. Aux États-Unis, c’est ainsi 700 emplois qui seront créés.

par -

TransVet, concessionnaire officiel de la marque automobile BAIC en Tunisie et Vivo Energy Tunisie, la société qui distribue et commercialise les produits Shell, ont organisé mardi 27 décembre 2016 une cérémonie pour annoncer la signature d’une convention de partenariat entre les deux parties et l’inauguration officielle du premier showroom de la marque automobile chinoise.

Cette convention a été signée pour cinq ans, incluant des tarifs privilégiés pour les lubrifiants Shell et une participation de Vivo Energy Tunisie à l’investissement relatif à l’équipement de l’atelier de service d’entretien TransVet.

Elle prévoit aussi une coordination pour la communication et le marketing, et s’accompagne d’un support en formation des équipes SAV de BAIC et ce, à travers l’académie de formation sur les lubrifiants Shell.

Baic Showroom

A cette occasion, Jamel Mokadem, directeur général de la société TransVet, concessionnaire officiel de BAIC en Tunisie, s’est dit très fier de conclure un partenariat stratégique avec le groupe Shell et a également exprimé sa joie pour l’inauguration officielle du premier showroom BAIC, qui se situe à l’avenue Kheireddine Pacha, à Tunis. Il occupe 450 m², exposant ainsi les SUV Kenbo S2 et Kenbo S3 ainsi que la nouvelle Kenbo S6, qui signera son arrivée en Tunisie au cours de l’année 2017.

A noter que le service-après-vente des véhicules BAIC sera assuré sur un site de 3000m² situé à Mégrine, selon les normes mises en place par le constructeur.

On rappelle que la marque chinoise BAIC a récemment exposé, lors d’une conférence de presse tenue à Soukra, ses trois modèles pour répondre aux attentes spécifiques du consommateur tunisien. Il s’agit de deux SUV, la Kenbo S2 et la Kenbo S3, et très prochainement la Kenbo S6.

Les véhicules BAIC seront proposés dans leur version la plus complète et la plus compétitive du segment et bénéficieront d’une garantie de 4 ans (ou 100.000 km), ce qui constitue un gage de confiance à même de rassurer les clients.

On note également que le groupe chinois a produit 2.401.000 véhicules en 2014, a réalisé 46.09 milliards de dollars de chiffre d’affaires, se classant à la 5e place des constructeurs automobiles chinois. Quant à ses usines de production, elles sont réparties sur toute la Chine et emploient plus de 130 000 personnes.

Une réunion à eu lieu lundi 26 décembre 2016, entre le ministre du commerce et de l’industrie, Zied Laadhari, et la chambre syndicale des concessionnaires (CSC).
Au menu, le refus du ministère du Commerce d’appliquer un accord trouvé avec les concessionnaires en septembre dernier pour la redistribution d’un peu plus de 2300 voitures non importées dans le cadre du contingent 2016, entre 9 autres concessionnaires ayant déjà écoulé leur stock (voir notre article).
Selon Mehdi Mahjoub, porte parole de la CSC qui intervenait lundi sur une chaîne TV à l’issue de cette réunion, un compromis aurait été trouvé avec le ministère pour débloquer la situation d’au moins trois concessionnaires qui auraient déjà commandé leurs parts des voitures redistribuées et dont les bateaux transportant les véhicules importées auraient été  refoulés ou bloqués.
Le problème reste cependant entier, dans le sens où le ministre pourrait décider d’imputer les importations des 3 concessionnaires sur le quota de 2017 qui n’est pas encore fixé.
Les 6 autres concessionnaires attendront donc, non pas la décision du ministre du commerce, mais du chef du gouvernement. On ne sait pas si c’est de sa propre décision ou sur demande de la Primature, mais Zied Laadhari, se serait dessaisi du dossier et aurait jeté la balle dans le camp de Youssef Chahed auquel la CSC aurait déjà envoyé un courrier d’explication.

par -

«A l’occasion du lancement en Tunisie de la nouvelle marque automobile chinoise Baic, Jamel Mokadem, Directeur Général de la société Trans-Vet, concessionnaire officiel de BAIC Y X, tient, ce jeudi 22 décembre 2016, une conférence de presse pour présenter les modèles de la marque». C’est ce que dit l’invitation pour cet évènement, qui officialise en fait l’entrée du groupe Doghri dans le domaine de la concession de voitures.

Jamel Mokadem, qui était à la tête de «Tunisie Portes» et qui est actuellement l’un des leader du montage des motocycles en Tunisie, est partenaire avec le groupe Doghri. Ce dernier a en effet, pour un investissement de 4,5 MDT, monté la société «Motors Holding » où Mokadem est actionnaire à hauteur de 40%. Cette holding, présidée par le patriarche Houcine Doghri et dirigée par son fils Mehdi, avait auparavant racheté les société « Tran-Vet », qui est le concessionnaire de la nouvelle marque automobile Baic Y X et dirigée par Mokadem. Mais aussi les sociétés ITC (Industrie Tunisienne des Camions) et Tunicam.

Baic sera ainsi le 3ème concessionnaire chinois en Tunisie.  Beijing Automotive (BAIC) est un constructeur automobile chinois qui fabrique des camions et des voitures sous son nom et via des coentreprises avec Hyundai et Mercedes-Benz. C’est le cinquième constructeur automobile chinois, avec une production de 2,410 millions de véhicules en 2014. Il est numéro un pour les camions légers, et numéro quatre pour les poids lourds. BAIC avait aussi remporté le prix de la voiture de l’année 2014-2015 au Car Award Group, une organisation d’éditeurs automobiles venant des médias les plus prestigieux.

par -

Nous crayons savoir, de source sûre, que la concession pour la Tunisie de Volvo camions aurait été finalement transférée à Khaled Haddad. L’homme d’affaire est déjà à la tête de la société  «Nordinc Machinery ». Sur le site de l’entreprise, on peut lire que «Nordic Machinery est le concessionnaire exclusif des produits Volvo Construction Equipement en Tunisie. L’entreprise distribue et supporte l’ensemble de la gamme du constructeur suédois de machines de bâtiment et de travaux publics allant des Chargeuses sur pneus, aux Pelles hydrauliques sur chenilles et sur pneus, aux Tombereaux articulés, aux Tractopelles, aux Niveleuses, aux Compacteurs et aux machines Compactes et les Finisseurs de routes ». Elle vient donc de compléter la gamme Volvo par les camions de la même marque

par -

Un nouveau concessionnaire automobile a déjà commencé à vendre sur le marché tunisien. Il s’agit en effet de la marque «Morris Garage». La concession a été accordée à Mahdi, fils de Béchir Tamarzist et qui est à la tête de Meninx Holding. Le nouveau concessionnaire de MG est un constructeur de voitures de sport britannique fondé en 1924 et dont la marque appartient depuis 2007 au constructeur chinois SAIC ; il s’est déjà installé dans les anciens locaux de Volvo à la Charguia.

par -

Le parc tunisien des véhicules légers (VL = VP + VU) a augmenté de 2.920 nouvelles unités en novembre 2016, dont plus de 22 mille sur le marché parallèle qui représente désormais 28,16 % du total des ventes. Sur le marché officiel, les ventes ont augmenté de 13,60 %, boostées par les banques qui se mettent presque toutes à offrir des conditions concurrentielles pour l’achat de véhicules neufs.

Sur ce marché à la fin du 11ème mois de l’exercice, c’est la marque sud-coréenne Kia qui trône en première place avec un total de ventes de 4.830 voitures (12,7 % du marché). L’allemande Volkswagen lui emboîte le pas avec 4.349 unités vendues. Renault n’est qu’à la 3ème place des meilleures ventes, suivie de Hyundai du groupe Alpha Ford et de Peugeot reléguée à la 5ème position des meilleures ventes de VP. Côté VU (Véhicules utilitaires), c’est le groupe Loukil avec sa société Afrique Auto qui domine le marché (5.511 nouvelles immatriculations), loin devant Citroën (16,7 % du marché) et encore plus loin devant Peugeot (1.528 immatriculations), qui n’a que 8,9 % du marché. On notera, côté Pick-Up, le coude à coude entre TATA et Mahindra qui ont, respectivement, des PDM (Part de marché) de 5,8 % et 5,1 %.

Sur les 26 marques, européennes et asiatiques qui se vendent en Tunisie, sept au moins font toujours figure de parents pauvres et ne peuvent se prévaloir que d’une PDM à peine au-dessus de zéro (notamment les nouvelles venues chinoises), dans un marché tunisien qui reste dominé par les marques européennes. En effet, ce sont les 5 marques allemandes du concessionnaire Ennakl qui  occupent la 1ère place du marché, suivies par Afrique Auto portée par son Pick-Up phare. Avec ses deux marques, Artes n’occupe que la 3ème place, suivi par Aures du groupe Loukil, City Car et la Stafim qui n’est qu’à la 5ème place.

AM (Source : Chiffres ATTT)

 

par -

La société marocaine « Afrique Câble » a obtenu la validation de ses batteries automobiles par Renault. Elles seront montées sur les véhicules assemblés au Maroc, une première.

L’entreprise a investi 9 millions d’euros dans un atelier de recyclage de plomb à Casablanca, rapporte le site d’information marocain « L’usine nouvelle ».

Renault avec ses sites de Tanger et Casablanca devrait produire 348 000 véhicules cette année. Pour Afrique câbles ce marché devrait représenter un volume d’environ 200 000 unités par an, soit un doublement de l’actuelle production du site casablancais. Ce dernier fabrique déjà des batteries, notamment sous la marque Electra pour le marché de rechange, a ajouté la même source.

par -

Kia toujours au top du marché des véhicules particuliers jusqu’à fin octobre. Au terme des 10 premiers mois de cette année, Kia enregistre une hausse de 38.4% de ses immatriculations par rapport à la même période de 2015 et consolide ainsi sa première position sur le marché des véhicules particuliers. Les immatriculations cumulées de Kia ont atteint 4573, loin devant le deuxième (+892 unités) et le troisième (+902 unités), lui permettant d’avoir une part de marché de 13,6%.

Sur le marché des véhicules légers, les chiffres de Kia sont toujours au vert, avec une hausse des immatriculations de 39,4% et une part de marché de 9,3% contre 7.6% en 2015, ce qui permet à Kia de se positionner à la 4ème position, à seulement 300 unités du premier.

par -

Le Groupe Zouari a organisé, hier vendredi 19 novembre 2016, une cérémonie marquant le lancement des bus du constructeur chinois King Long sur le marché tunisien.

Lors de son allocation, Hafedh Zouari, président et fondateur du groupe Zouari, a affirmé que « les bus King Long se tailleront une place de choix sur le marché Tunisien. Ils se distinguent par une prise en compte réelle des spécificités du marché et offrent un compromis intéressant entre performance, fiabilité, durabilité, confort et technologie « , a-t-il dit.

Pour sa part l’ambassadeur de la République Populaire de Chine en Tunisie, Mme Bian Yanhua, s’est félicitée de ce nouveau partenariat tuniso-chinois et a affirmé que la commercialisation de l’une des plus célèbres marques de l’industrie du bus en Chine n’est que le reflet du développement de la coopération entre la Tunisie et la Chine et la consolidation des relations d’amitié entre les deux pays.

Elle a également ajouté que les relations tuniso-chinoises enregistrent une évolution remarquable grâce aux différentes coopérations entre les deux pays dans différents domaines.

img_1508Medicars sera en mesure de fabriquer et commercialiser des bus répondant aux standards européens et aux normes du code de la route en Tunisie, avec la possibilité d’offrir aux clients une multitude d’options quant aux choix de la chaîne cinématique et des équipements de carrosserie, et un prix beaucoup plus abordable que celui proposé par les autres fabricants.

Cette filiale, dédiée depuis 2013, date de son lancement, à la production de véhicules utilitaires légers tels que les pick-up Mahindra, s’est lancée en 2015/2016 dans l’assemblage des camions de la marque Hyundai de 3,5 et 7,8 tonnes (2015/16).

Avec un investissement estimé à 8 millions de dinars, cette unité de production de carrossages de bus, dont la date de démarrage est prévue pour la fin 2017, produira 150 bus par an et permettra la création de 150 nouveaux emplois.

Plus de 200.000 bus King Long vendus en Chine

King Long est classé premier constructeur mondial de bus toutes catégories, avec plus de 200.000 bus vendus en Chine ces deux dernières années et trois unités de production s’étalant sur une surface totale de 800 000 mètres carrés.

Il est présent sur les 5 continents dont 12 pays de l’Union Européenne tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie et la France.

Le groupe Zouari lancera bientôt la nouvelle unité d’assemblage du géant chinois King Long « Dragon Doré », premier constructeur mondial de bus.

La société King Long United Automotive Industry Co est un constructeur de petits véhicules utilitaires, autobus et autocars dont le siège social est situé à Xiamen, dans la province de Fujian .

King Long produit annuellement 25 mille bus et autocars ainsi que 30 mille minivans. Le groupe chionis         a enregistré, au cours des deux dernières années, la vente de plus de 200 mille bus en Chine.

On signale également que le Groupe Zouari est l’un des principaux de la Tunisie spécialisés, depuis 1984, dans la distribution de pièces de rechange.

Nous y reviendrons.

par -

Le parc des voitures en Tunisie s’agrandit, annuellement, à raison de 70 à 80 mille véhicules, selon une analyse effectuée par l’intermédiaire en bourse MAC SA, se référant aux statistiques de l’Agence Technique des Transports Terrestres  » ATTT ».
Le taux de motorisation de la Tunisie s’élève à 9,1% (soit un véhicule pour 11 habitants) contre 11% en Turquie, 20,3% en Roumanie et 48,2% en France.
La demande pour les véhicules légers a toujours été largement supérieure à l’offre en dépit de la hausse des prix des véhicules importés (suite à la dépréciation du dinar tunisien face à l’euro et au dollar) ainsi que la progression continue du prix du carburant, a fait savoir l’analyse, indiquant que le secteur fournit aux caisses de l’Etat au moins 100 millions de dinars par an avec sa taille actuelle.
Les véhicules légers (VL) circulant en Tunisie proviennent des marchés officiel et parallèle, ce dernier étant composé des entités réalisant des revenus en dehors des circuits officiels des concessionnaires automobiles par la ré-immatriculation des véhicules.
En totalité, les ventes de VL issues des marchés précités ont augmenté de 6,4%, entre la période 2011-2015, passant de 63 925 unités à 82 011 VL vendus.
L’étude a rappelé que le marché automobile en Tunisie est soumis à un ensemble d’autorisations (cahier de charges, agrément concessionnaire délivré par le ministère du Commerce) ainsi qu’au système des quotas, « alors qu’il devrait être un marché ouvert comme n’importe quel secteur économique en Tunisie », recommande l’étude.
Le marché officiel des véhicules légers :
Le segment tant officiel que parallèle des véhicules légers représente la plus grosse part du marché automobile en Tunisie avec environ 96% des ventes totales, sachant qu’à lui seul, le marché officiel des VL constitue environ les deux tiers des ventes annuelles.
Les principaux acteurs du marché officiel sont les concessionnaires automobiles (marché des premières immatriculations), lesquels comptent une vingtaine d’intervenants officiels qui commercialisent plus de trente marques en Tunisie et offrent au moins 10 mille emplois directs.
Les ventes des véhicules neufs sont en progression continue sur les trois dernières années, malgré la morosité économique.
Entre la période 2011- 2015, la progression des ventes des concessionnaires automobiles tunisiens s’est établie à 4,7%, passant de 45 075 VL en 2011 à 49 54 203 VL en 2015. Par rapport à 2014, la progression des ventes était légère, soit seulement 1,6%.
La baisse des quotas d’importation des véhicules neufs a profité au marché parallèle:
La baisse des quotas d’importation des véhicules neufs (1ères immatriculations) en 2011 a profité au marché parallèle, d’après l’étude.
Selon les chiffres de l’ATTT, les ré-immatriculations ont augmenté de 10,2% sur la même période 2011-2015 pour atteindre les 27 808 véhicules, en 2015 contre 18 850 véhicules en 2011.
Ce marché parallèle a atteint son pic historique durant la période 2012-2013, accaparant ainsi près de 36% des véhicules mis en circulation sur le marché tunisien.
L’accroissement de la part de marché du circuit parallèle s’explique, a indiqué l’étude, par les restrictions à l’importation des véhicules neufs, la limitation de l’offre des concessionnaires agréés qui ne satisfait pas l’ensemble de la demande, la hausse du nombre des Tunisiens qui sont à la recherche de la parfaite combinaison entre véhicule  » bonne occasion  » et  » prix intéressant « , surtout après la révolution, période marquée par la baisse du pouvoir d’achat du ménage tunisien, le relèvement en juillet 2012 de l’âge maximal des véhicules d’occasion importés de 3 ans à 5 ans, l’avantage en matière de paiement de droits et taxes accordés aux Tunisiens résidents à l’étranger pour l’importation de véhicules (un premier véhicule en franchise totale et un second véhicule avec un droit de douane de 25%), le changement des habitudes de consommation chez les européens qui se tournent vers des automobiles plus  » écolos  » et se débarrassent en conséquence, des anciens véhicules dits  » plus polluants  » à des prix raisonnables.
Les marques européennes sont les plus vendues en Tunisie
Les marques européennes restent les plus vendues en Tunisie et accaparent près de 60% du marché. Ceci étant, ces dernières années, les marques asiatiques commencent à s’assurer des parts de plus en plus importantes vu le rapport qualité/prix offert qui répond de mieux en mieux aux attentes du Tunisien, toujours selon l’étude.
Le classement par marque fait apparaître Citroen comme la marque des véhicules légers la plus vendue en 2015, pour la deuxième année consécutive.
En effet, la société AURES Auto (filiale de la holding UADH) concessionnaire officiel de la marque Citroen a réussi à consolider sa place de leader en 2015 avec 6 731 VL vendus, soit une part de marché (PDM) de 12,4%.
La marque allemande Volswagen vient au deuxième rang suite à la commercialisation de 5 433 VL en 2015 avec une PDM de 10%), suivie par la marque française Peugeot (9,7% de PDM) alors que la marque Renault se trouve à la 4ème place.
Concernant les marques sud-coréennes, KIA vient de se hisser à la 5ème place alors que la marque HYUNDAI se trouve toujours à la 8ème place.
Repenser le secteur pour une meilleure dynamique:
D’après l’analyse financière de MAC SA, l’essor du secteur viendra de sa libéralisation, du fait que les opérateurs du marché réclament la libéralisation du secteur des véhicules légers comme c’est le cas pour les véhicules industriels en 2012, pour encourager les concessionnaires à fournir de meilleurs services, à étendre leurs réseaux, à créer de l’emploi et à développer l’économie.
Selon les professionnels, l’ouverture du marché ne peut qu’améliorer la concurrence, l’investissement et les impôts collectés.
Le secteur automobile reste accablé doublement par le système de quota et la prolifération du marché parallèle qui fournit, à lui seul, le tiers des besoins annuels du marché.
La réorganisation du marché parallèle, en l’intégrant dans l’officiel permettra, selon les spécialistes, de doubler facilement les recettes de l’Etat en provenance de ce secteur, d’encourager l’investissement et de créer de l’emploi.

par -

Toyota Motor envisage de produire à grande échelle des voitures électriques disposant d’une grande autonomie et qui arriveraient sur le marché autour de 2020, rapporte ce mardi 8 novembre 2016 l’agence Reuters.

En ajoutant des véhicules électriques longue distance à sa gamme de produits, Toyota romprait avec son parti pris en faveur de voitures hybrides et de véhicules à piles à combustible à hydrogène, qu’il considérait jusqu’ici comme les meilleures alternatives aux voitures traditionnelles.

Toyota mettra en place une équipe début 2017 destinée à développer une voiture électrique disposant d’une autonomie de plus de 300 kilomètres, ajoutant qu’il vise une mise sur le marché en 2020 au Japon, ainsi qu’en Californie et en Chine.

Toyota n’a ni confirmé ni démenti cette information. Dans une réponse envoyée par courriel, le constructeur affirme qu’il continue à concevoir diverses technologies tournées vers les économies d’énergie, y compris les véhicules électriques. Elle s’est engagée à ce que toutes ses voitures soient pratiquement à pollution nulle d’ici 2050, rapporte l’agence d’information internationale Reuters.

par -

Le Centre de promotion des exportations (Cepex) a organisé en octobre dernier, une journée tuniso-ivoirienne de partenariat et des rencontres B to B, en collaboration avec la CCI-Côte d’Ivoire.

C’est Un événement qui avait pour objectif de booster les échanges commerciaux entre la Tunisie et la Côte d’Ivoire.

Selon les informations rapportées par le site « Al Wihda.info », la représentante du Cepex, Najoua Riffi, a déclaré lors de cet événement que « le marché ivoirien est porteur, elle a indiqué qu’Abidjan devrait constituer une porte d’entrée des opérateurs Tunisiens vers la sous-région ouest-africaine. Outre les rencontres B to B, les hommes d’affaires tunisiens procéderont à des visites d’entreprises automobiles et de celles opérant dans le domaine du transport, en plus des visites institutionnelles « ,  a-t-elle affirmé.

Les composants automobiles sont les accumulateurs (batteries, plaques et couvercles pour batterie), les circuits imprimés, cartes électroniques, les fils, les faisceaux de câbles, les équipements de carrosserie, les équipements moteurs, les organes d’échappement, etc.

Selon les statistiques, le parc automobile en Côte d’Ivoire compte environ 600 000 véhicules, dont 75% d’occasions. Le projet de renouvellement du parc automobile porte sur l’acquisition de 50 000 véhicules sur 5 ans. Le secteur de l’automobile crée plus de 1500 emplois directs et indirects. Il faut noter que les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et la Tunisie connaissent une hausse de 8% sur la période 2010-2015. Les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et la Tunisie connaissent une hausse de 8% sur la période 2010-2015, a rapporté la même source.

par -

La représentante du Centre de promotion des exportations (Cepex), Najoua Riffi, a déclaré lors d’une journée tuniso-ivoirienne de partenariat organisée le mois dernier, en Côte d’Ivoire, que la Tunisie est le premier pays méditerranéen du sud en termes d’exportation des composants automobiles vers l’Union européenne et le deuxième producteur en Afrique, rapporte le site d’information « Al Wihda.info ».

par -

La forte progression de la production indienne, couplée aux problèmes locaux de la Corée du Sud, ont permis au pays de rentrer dans le top 5 mondial avec 2,57 millions de voitures sorties des usines depuis le début de l’année, rapporte ce mardi 27 septembre 2016, « la Tribune.fr ».

La Corée du Sud a finalement laissé sa place à l’Inde. Depuis le début de l’année, le match de la production était jusqu’ici dominé par Séoul, avec respectivement 2.195.843 voitures produites contre 2.186.655 pour New Delhi.

Mais l’Inde a rattrapé son retard en juillet, produisant 32.562 véhicules de plus (388.356 sur le mois) que la Corée du Sud, portant ainsi son total produit depuis le début de l’année à 2,57 millions d’unités contre 2,55 millions pour Séoul, selon le dernier rapport de la Korea Automobile Manufacturers Association (Kama), publié le 25 septembre et repris par le site Business Korea.

D’après la même source , l’an passé, le pays avait produit 4,55 millions de voitures (+0,7% sur un an), contre 4,12 millions pour l’Inde (+7,3%). À titre de comparaison, la production mondiale a gagné 1,1%, à 90,78 millions de véhicules.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

Achraf Ayadi, expert financier résident en France a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points. il a parlé de...

AFRIQUE

La chancelière allemande Angela Merkel est attendue demain, lundi 20 février 2017, à Alger pour une visite officielle de deux jours, deuxième du genre...

SPORT