Tags Posts tagged with "avions"

avions

par -
0

Boeing et Airbus peuvent souffler. En effet les autorités américaines viennent de lever leur véto sur la vente d’avions à l’Iran. Les accords avaient été conclus, mais le ministère américain des Finances avait bloqué toute transaction. L’affaire est d’importance pour Téhéran, qui mise sur ces acquisitions pour faciliter le trafic des investisseurs, réveillant ainsi une économie plombée par des dizaines d’années d’embargo onusien très sévère.

Place donc à des commandes qui se chiffrent à plusieurs milliards de dollars, passées en janvier (Airbus) et en juin (Boeing) par l’exécutif iranien, à destination d’Iran Air.

Dès l’annonce, les actions de Boeing sont montées en flèche hier, d’après le correspondante de RFI à Washington. Il faut dire que la firme américaine a beaucoup à ramasser, avec un contrat portant sur 80 appareils et 29 autres avions en location-vente.

Quant à Airbus, il avait sollicité deux licences auprès des Américains. L’une a été accordée hier, l’autre ne devrait pas tarder, « dans les semaines qui viennent », disent les responsables de l’avionneur européen. Ces licences concernent des moyen-courriers A320 et des long-courriers A330. Fin janvier, l’Iran et Airbus avaient paraphé un protocole d’accord portant sur la livraison de 118 appareils, pour une somme de 10 à 11 milliards de dollars, mais il fallait l’aval des Etats-Unis puisque les appareils sont équipés en partie de composants fabriqués aux USA.

L’Iran n’est pas sorti de l’auberge

Certes avec ces licences, Téhéran fait un grand pas vers la normalisation des liens avec la communauté internationale, mais les ennuis ne sont pas finis pour autant. La presse américaine prédit déjà que les banques pourraient trainer des pieds ou carrément bloquer la concrétisation du contrat de 25 milliards de dollars signé avec Boeing. Et pour cause cette affaire se télescope avec l’agitation électorale aux Etats-Unis, et les républicains, on le sait, voient d’un très mauvais oeil que Boeing fasse des affaires avec Iran Air. Le candidat des républicains, Donald Trump, est même allé jusqu’à brandir la menace de faire exploser l’accord nucléaire conclu avec l’Iran et qui lui a permis d’obtenir la levée des sanctions internationales. Alors les banques américaines sont fébriles et n’aimeraient pas se mettre à dos les républicains en cas de victoire à la présidentielle du 8 novembre 2016. Téhéran devra peut-être attendre, encore, avant de voir les nuages au-dessus de sa tête se dissiper…

par -
0

La Tunisie espère prendre livraison dans les plus brefs délais d’avions de fabrication américaine pour renforcer ses capacités militaires en matière de lutte contre le terrorisme, a annoncé le ministre de la Défense, Farhat Horchani, jeudi, lors de la cérémonie de remise d’équipements militaires US aux forces armées tunisiennes.

Il s’agit d’avions Maules et de véhicules 4X4 Jeep destinés à la reconnaissance et à la surveillance du territoire tunisien qui viennent s’ajouter aux vedettes de la Marine nationale et au matériel de vision nocturne destinés aux trois armées tunisiennes.

par -
0

Tunisair est dotée d’un complexe technique conforme aux normes imposées par les constructeurs d’avions lui permettant ainsi d’être certifiée et reconnue mondialement, aussi bien sur le plan national qu’international, annonce la compagnie aérienne dans un communiqué publié, mercredi. Et d’ajouter qu’elle a déjà entamé son plan de renouvellement de la flotte et a déjà concrétisé la réception de plusieurs nouveaux appareils, « chose qui lui a permis de rajeunir sa flotte et d’améliorer la qualité des services offerts à ses passagers ».
La même source a, par ailleurs, précisé que les avions de Tunisair font l’objet de contrôles périodiques et inopinés de la part des autorités aériennes européennes, qui n’ont jamais soulevé d’écart pouvant mettre en danger la sûreté et la sécurité de ses passagers et équipage.Les explications de la compagnie viennent suite à la  parution récente d’un certain nombre d’articles et de publications sur les réseaux sociaux relatifs à quelques incidents ayant induit des déroutements de vols de la compagnie Nationale.
La directrice centrale de la communication du transporteur national, Amal Bourguiba, a affirmé, dimanche, « qu’aucun incendie ne s’est déclaré à bord de l’avion de TUNISAIR qui a rebroussé chemin samedi, vers l’aéroport de Médine, juste après le décollage de l’appareil, et il n’y a pas eu d’atterrissage forcé, contrairement aux informations véhiculées par certains médias et sites électroniques ».
« La décision du pilote de l’avion est une simple mesure de précaution », a-t-elle ajouté.
La Direction centrale de la communication et des relations extérieures, a, par ailleurs, appelé à procéder à «la vérification systématique des informations communiquées par
des tiers autres que la compagnie nationale, que nous considérons tous comme acquis national et porte-drapeau du pays ».

par -
0
Omar Al-Kouiri

L’armée syrienne a reçu ces derniers jours de son allié russe au moins cinq avions de combat ainsi que des avions de reconnaissance et du matériel militaire pour l’aider à lutter contre le groupe de l’Etat islamique (EI), affirme ce mardi une source militaire.

 «Il s’agit d’armes de défense et d’attaque», notamment «des armes sophistiquées, qui ciblent avec précision, et des missiles téléguidés», a précisé un haut responsable militaire souhaitant garder l’anonymat.

D’après cette source, les avions sont arrivés vendredi dernier dans une base militaire dans la province de Lattaquié, fief du régime d’Assad dans l’ouest du pays. «L’effet des armes russes commence à se faire sentir sur le territoire syrien et l’armée syrienne a commencé à les utiliser dans les villes de Deir Ezzor et de Raqa, particulièrement sur les positions de l’EI», a souligné ce responsable. Un autre responsable a expliqué que l’armée syrienne avait aussi reçu «des radars et des jumelles à infrarouge»

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du Front Populaire Ammar Amroussia a déclaré que les symptômes d’une explosion sociale sont très visibles, notamment avec la montée de la...

AFRIQUE