Tags Posts tagged with "AXA"

AXA

par -
0

En Afrique, la sécurité génère un business très juteux, pour les raisons que l’on sait. L’assureur français Axa et le britannique Chaucer ont décidé récemment d’exploiter ce filon en montant la société Africa Speciality Risks. Cette nouvelle unité, assez inédite sur le continent, va opérer dans les sinistres et dommages en rapport avec le terrorisme, l’instabilité politique et les révoltes populaires. Axa et Chaucer ont annoncé à Abidjan (Côte d’Ivoire) l’entrée en service d’Africa Speciality Risksson dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). En attendant d’essaimer dans les autres régions de l’Afrique où le boulot ne manque pas !

Cette annonce intervient à peine trois mois après la décision des deux ténors de l’assurance de joindre leurs moyens pour s’implanter en Afrique dans le domaine du risque. Le moins qu’on puisse dire est que Axa et Chaucer n’ont pas trainé, craignant certainement que les concurrents leur grillent la politesse. Africa Speciality Risks, membre du Lloyd’s (marché international d’assurance composé d’assureurs regroupés en syndicats, NDLR), aura son siège social à Londres.

Une fourchette de 25-250 millions de dollars de couvertures

« Nous avons conscience que ce segment est nouveau. C’est pourquoi nous nous donnons dix ans comme objectif pour capter des contrats », a déclaré Boa Jhonson, le directeur général d’Axa Côte d’Ivoire. La nouvelle unité va couvrir des risques sur des biens et activités compris entre 25 à 250 millions de dollars, mais également dans les secteurs de l’énergie, de la construction, de la marine, de l’aviation et du crédit. C’est à l’Île Maurice que toutes les souscriptions seront traitées.

« Nous avons déjà couvert des risques liés au terrorisme sur le continent. Après l’attentat terroriste du centre commercial de Westgate à Nairobi, nous avons payé plus de 120 millions de dollars de dédommagements », confie Edward Lines, responsable chez Chaucer.

D’après les émissaires du groupe à Abidjan, les demandes d’assurances risques en rapport avec la politique ont fait un bond phénoménal au Gabon. Africa Speciality Risks a fait savoir qu’elle réceptionne à peu près 50 demandes par jour pour la couverture de risques politiques, un flux dopé par les craintes liées à l’élection présidentielle d’août, un rendez-vous sous haute tension.

La société a cimenté son affaire en ventilant des directeurs de développement en Côte d’Ivoire, au Maroc, en Afrique du Sud, au Nigeria et à Maurice.

Axa prospère en Afrique !

Pour Axa, l’Afrique est une terre bénie. Depuis deux ans, le français fait feu de tout bois et accumule frénétiquement les acquisitions et les partenariats sur le continent, où il opère dans huit pays (Algérie, Côte d’Ivoire, Égypte, Gabon, Cameroun, Maroc, Nigeria et Sénégal).

En 2014, Axa s’est payé 77% de l’assureur nigérian Mansard Insurance et a acquis l’an dernier 7,15 % du capital du leader africain de la réassurance, African Reinsurance Corporation (Africa Re).

En février dernier, il a scellé un partenariat avec Africa Internet group — l’un des ténors africains du commerce en ligne –, ce qui permet à Axa d’avoir le monopole de la distribution de produits et services d’assurances sur ses différents sites. En 2015, le français a réalisé un bénéfice net de 5,61 milliards d’euros.

par -
0

L’assureur français Axa a fait savoir hier mardi 19 avril qu’il a conclu un partenariat avec le britannique Chaucer pour grossir en Afrique. Il est question d’étoffer les offres en matière d’assurance de spécialités, notamment dans le risque.

Une nouvelle unité verra le jour, « Axa Africa Speciality Risks » ; comme son nom l’indique elle est orientée dans l’assurance de domaines très spécifiques tels que les risques politiques, le secteur de l’énergie et des infrastructures, a dit l’assureur français dans un communiqué.

Cette collaboration commencera d’abord par la mise sur pied d’un syndicat d’assurance commun « qui partagera les contrats signés avec le syndicat d’assurance déjà existant appartenant à Chaucer », précise le texte. Ensuite Axa deviendra « un membre à part entière du Lloyd’s (marché international d’assurance composé d’assureurs regroupés en syndicats, NDLR) en tant que syndicat d’assurance et agent, tout en continuant à collaborer avec Chaucer », ajoute le communiqué

Les deux sociétés envisagent un partenariat qui mise sur les points forts des deux entités. Axa « apporte ses compétences en termes de marketing, son réseau de distribution étendu » et « sa marque » à Chaucer. En retour ce dernier fait profiter au français de sa « réelle expertise de souscription », de sa « longue expérience » dans ce type de partenariat et de « relations bien établies avec ses clients », que ce soit avec les entreprises ou les banques.

Un gros appétit pour l’Afrique

Axa a un gros appétit pour l’Afrique depuis deux ans, où il achète des parts et noue des partenariats à tout-va. C’est déjà le cas dans huit pays – Algérie, Côte d’Ivoire, Egypte, Gabon, Cameroun, Maroc, Nigeria et Sénégal. En 2014, le français s’est payé 77 % de l’assureur nigérian Mansard Insurance et l’an dernier 7,15 % du capital du leader du continent de la réassurance, African Reinsurance Corporation (Africa Re).

En février dernier, Axa a conclu un partenariat avec Africa Internet group, l’un des ténors africains du commerce en ligne. Cela lui ouvre les portes de la distribution exclusive de produits et services d’assurances sur ses différents unités.
Enfin sachez qu’en 2015, l’assureur français a réalisé un bénéfice net de 5,61 milliards d’euros.

par -
1

Africa Internet Group, présent en Tunisie à travers Lamudi et Kaymu annonce qu’AXA prend une participation au capital d’AIG à hauteur de 8%, devenant ainsi un nouvel actionnaire du groupe en Afrique. Dans le cadre de cette transaction , AXA investira 75 millions d’euros.

Un investissement qui permettra à AIG de continuer à développer le secteur du e-commerce en Afrique en créant et boostant des entreprises qui deviendront leaders dans leurs pays. Un capital supplémentaire qui viendra donc renforcer AIG et soutenir sa croissance rapide et continue.

C’est ainsi qu’AXA fait son entrée au tour de la table d’AIG, aux côtés de Rocket Internet et les opérateurs télécoms MTN et Millicom qui conservent la majorité du capital.

Dans le cadre de ce partenariat, AXA deviendra également le fournisseur exclusif de produits et services d’assurance sur les différentes entreprises d’AIG. A ce titre, les entités Africaines d’AXA prévoient de proposer des produits d’assurance sur mesure pour l’ensemble des clients AIG, et au travers de son écosystème de services.

Pour Axa et Africa Internet Group, le continent offre de fortes perspectives de croissance pour les services financiers et les produits d’assurance, soutenues par de solides fondamentaux tels que de faibles taux de pénétration, une classe moyenne émergente, l’urbanisation globale du continent et une population jeune. «Selon nous, les entreprises connectées et les plate-formes de e-commerce vont se développer rapidement en Afrique en raison de l’émergence de la classe moyenne, soutenue par la croissance des taux de pénétration d’internet et du mobile.

L’expertise dans le domaine du commerce en ligne de Rocket Internet, le leadership de MTN en Afrique dans le secteur de la téléphonie mobile grâce à sa vaste couverture géographique, et ce nouveau partenariat avec AXA pour les produits et services d’assurance, nous positionnent idéalement pour continuer à innover et connecter les entreprises à la demande croissante des consommateurs africains.» déclarent Jérémy Hodara et Sacha Poignonnec, co-fondateurs d’Africa Internet Group. « Cette transaction confirme l’engagement de long terme d’AXA en Afrique et marque une nouvelle étape dans notre développement sur ce continent qui regroupe certains des marchés les plus dynamiques et les plus prometteurs au monde dans le domaine de l’assurance. Notre partenariat avec Africa Internet Group nous permettra d’accélérer sensiblement notre développement en ayant accès à leur base de clientèle ainsi qu’à leur technologie innovante dans le domaine du e-commerce. A l’avenir, nous souhaitons contribuer à améliorer l’accès aux solutions d’assurance en Afrique et assurer une protection financière durable à nos clients et à leurs familles », a ajouté́ Denis Duverne, Directeur général délégué d’AXA.

Pour rappel, Lamudi est un portail immobilier mondial, lancé en 2013 et qui se concentre exclusivement sur les marchés émergents. La plate-forme à croissance rapide est actuellement disponible dans 32 pays en Asie , au Moyen- Orient, en Afrique et en Amérique latine.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

0
L’Union africaine, par le biais de l’Académie de leadership de l’Union africaine, organise pour la toute première fois, le 9 décembre 2016, un débat...

SPORT

0
Programme des huitièmes de finale de la coupe de Tunisie de football (2016/2017), prévus mercredi 14 décembre courant. Mercredi 14 décembre (tous les matches à...