Tags Posts tagged with "Bachar el-Assad"

Bachar el-Assad

par -

La Russie et l’Iran, alliés de Bachar el-Assad, et la Turquie, soutien des rebelles, ont adopté jeudi 4 Mai 2017, à Astana le dernier plan russe pour la Syrie visant à créer des zones sécurisées pour instaurer une trêve durable dans plusieurs régions.

C’est en fait une énième tentative pour établir un cessez-le-feu durable dans ce pays ravagé par la guerre depuis 2011.

Selon l’agence Reuters, la signature de l’accord a eu lieu malgré les protestations bruyantes de membres de la délégation de l’opposition syrienne, dont le chef, Mohammad Allouche, a quitté la salle pour marquer sa désapprobation.

Zones sécurisées ou zones dites de « désescalade », ces termes peuvent paraître flous, mais cette idée proposée par Moscou est de mettre en place un arrêt des combats région par région et qui tienne dans la durée. Elles seront placées sous le contrôle de rebelles dits « modérés », a ajouté la même source.

par -

Mongi Rahoui, député du Front populaire et président de la commission des finances à l’ARP, est revenu sur les sujets évoqués par la délégation parlementaire tunisienne et le président syrien, Bachar El Assad.
L’élu, qui faisait partie de cette délégation, a déclaré, dans l’émission «24/7», sur Al Hiwar Ettounsi, que lors de l’entretien, qui a duré une heure, les liens historiques entre les deux pays ont été abordés. « Nous avons parlé de la situation en Syrie. Nous avons aussi évoqué le volet du terrorisme et les moyens de booster le partenariat entre les deux nations pour venir à bout du fléau. Toutefois le chef de l’Etat syrien n’a lancé aucune accusation en direction de quelque partie que ce soit », a précisé Rahoui.

« Bachar El Assad a fait part de ses regrets suite à la rupture des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Syrie, il a qualifié cela d’erreur monumentale qui a nui aux liens entre les deux pays », a conclu le député..

par -
Le président syrien Bachar al Assad a prêté serment mercredi avant d'entamer un nouveau mandat de sept ans

Une série d’attaques à la bombe a causé la mort lundi d’au moins 43 personnes dans plusieurs villes de Syrie, essentiellement contrôlées par le régime, rapporte le site « lepoint.fr ».

L’attentat le plus meurtrier a fait au moins 30 morts et 45 blessés près de Tartous, un fief du régime de Bachar el-Assad qui abrite une base militaire russe. Ces attaques n’ont pas été immédiatement revendiquées, mais ce qu’on sait c’est que le groupe djihadiste Daech avait visé à plusieurs reprises les villes frappées ce lundi.

INTERVIEW

Le PDG de la BIAT, Mohamed Agrebi, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs questions dont principalement la stratégie...

AFRIQUE

La liste des personnalités congolaises sanctionnées par l'Union européenne s'allonge. Le lundi 29 mai 2017, l'UE a officiellement mis 9 responsables de plus dans...

SPORT

Reseaux Sociaux