Tags Posts tagged with "Baghdadi Al-Mahmoudi, Tunisie"

Baghdadi Al-Mahmoudi, Tunisie

par -
0
Un médecin libyen a démenti

Un médecin libyen a démenti, mardi les déclarations der l’avocat français de Baghdadi Al-Mahmoudi, dernier premier ministre Mouammar Kadhafi, affirmant qu’il avait été battu et hospitalisé après avoir été extradé de Tunisie.

« Je démens catégoriquement », a déclaré Hisham al-Atri, qui visite tous les jours le centre de détention dans la banlieue de Tripoli, où est incarcéré Mahmoudi, à l’AFP.

« Je l’examine tous les jours. Il n’y avait pas de traces de coups. Il souffre uniquement du diabète et de rien d’autre, » a-t-il affirmé ajoutant que Mahmoudi a subi un examen médical complet à son arrivée.

« Il était psychologiquement nerveux quand il est arrivé … mais hier et aujourd’hui, il va mieux, » a déclaré Atri.

Le médecin a souligné que les détenus sont examinés tous les jours et que des spécialistes se tiennent prêts pour toute éventualité.

L’avocat français Marcel Ceccaldi a déclaré, lundi, que Mahmoudi avait été battu à son arrivée en Libye et hospitalisé suite à une hémorragie.

« Il s’agit d’une extradition vers un pays voyou par un gouvernement utilisant des méthodes de gangsters », a déclaré Ceccaldi, à Paris.

Le site français Mediapart a signalé que Mahmoudi a été interrogé par Abdelhakim Belhaj, un ancien djihadiste qui a démissionné en mai de son poste de commandant militaire à Tripoli pour se présenter aux prochaines élections à l’assemblée nationale.

Belhaj a catégoriquement nié toute implication dans un tel incident.

«Je ne l’ai pas du tout vu, » a affirmé Belhaj à l’AFP, ajoutant qu’il se trouvait à Benghazi, le dimanche, jour de l’arrivée Mahmudi, et qu’il était retourné à Tripoli, le lundi.

« Je n’ai aucune relation avec lui et je ne veux pas le voir. Je ne suis pas un enquêteur et je n’ai rien à voir avec les prisonniers, » a-t-il souligné.

Les responsables libyens démentent, eux aussi

« Je démens catégoriquement les informations selon lesquelles Baghdadi al-Mahmoudi a été agressé, » a affirmé le vice-ministre libyen de la Justice, Khalifa Achour à l’AFP.

« Il est bien traité en conformité avec les normes internationales et il est impossible qu’un ’ tel acte se produise. Il est dans un endroit sûr et ses gardes ont été soigneusement sélectionnés, » a-t-il ajouté.

L’extradition de Mahmoudi est venue comme une aubaine pour le Conseil national de transition, qui a tenu à prouver qu’il peut mener des procès équitables et sans danger pour les notables de l’ancien régime.

Mais la décision d’extradition a plongé la Tunisie voisine dans une crise politique, car l’extradition a été rejetée par le président Moncef Marzouki, conclut l’AFP.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT