Tags Posts tagged with "Bahreïn"

Bahreïn

par -
0

La Tunisie a succédé au Bahreïn à la présidence du conseil de la Ligue arabe dans sa 146ème  session jusqu’à mars 2017 et ce lors de la séance d’ouverture de la réunion ordinaire ministérielle tenue au siège de la Ligue au Caire, en présence du secrétaire général et des ministres arabes des Affaires étrangères.
Présidant la réunion, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a souligné « l’engagement de la Tunisie en tant que présidente de cette session dans les circonstances exceptionnelles que vit le monde arabe, à servir les causes de la nation arabe, à consolider la solidarité arabe, une des constantes de la politique extérieure de la Tunisie, à œuvrer à la réforme de la ligue et à relever le rendement de l’action arabe commune ».

Réitérant la position constante de la Tunisie à l’égard de la cause arabe, Khemaies Jhinaoui a souligné que celle-ci « restera en tête des priorités de la présidence tunisienne qui œuvrera de concert avec les autres pays arabes et en coordination avec les partenaires internationaux à mettre fin à l’état de léthargie et contribuer à relancer les efforts et initiatives en vue de relancer le processus de paix afin de permettre au peuple palestinien de recouvrer ses droits légitimes et établir son État indépendant ».

par -
0

La Tunisie a succédé au Bahreïn à la présidence du conseil de la Ligue arabe dans sa 146e session jusqu’à mars 2017 lors de la séance d’ouverture de la réunion ordinaire ministérielle tenue au siège de la ligue au Caire, en présence du secrétaire général et des ministres arabes des affaires étrangères.
Présidant la réunion, le ministre des affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a souligné « l’engagement de la Tunisie en tant que présidente de cette session dans les circonstances exceptionnelles que vit le monde arabe, à servir les causes de la nation arabe, à consolider la solidarité arabe, une des constantes de la politique extérieure de la Tunisie, à œuvrer à la réforme de la ligue et à relever le rendement de l’action arabe commune ».
« Nous appelons les pays membres à redoubler d’efforts pour contribuer à servir les causes arabes, relever l’action arabe commune au niveau des défis et des enjeux afin de réaliser les aspirations des peuples arabes pour la sécurité et l’essor », a-t-il affirmé.
Réitérant la position constante de la Tunisie à l’égard de la cause arabe, Khemaies Jhinaoui a souligné que celle-ci « restera en tête des priorité de la présidence tunisienne qui œuvrera de concert avec les autres pays arabes et en coordination avec les partenaires internationaux à mettre fin à l’état de léthargie et contribuer à relancer les efforts et initiatives en vue de relancer le processus de paix afin de permettre au peuple tunisien de recouvrer ses droits légitimes et établir son Etat indépendant ».
Le ministre des A.E a relevé d’autre part « la nécessité d’intensifier les efforts arabes et internationaux pour aider les frères libyens à surmonter leurs divergences et opter pour le dialogue et le consensus afin de parachever les autres étapes de l’accord politique, préserver l’unité de la Libye et sa souveraineté et restaurer la sécurité et la stabilité dans le pays ».
« Nous appelons à un soutien du gouvernement d’unité nationale afin qu’il puisse mener à bien ses missions et lutter contre le terrorisme qui menace les pays voisins de la Libye et toute la région », a-t-il ajouté, selon un communiqué du ministère des A.E.
A ce propos, la délégation tunisienne a présenté une proposition portant sur « le renforcement du rôle de la Ligue arabe et des pays voisins dans le soutien au conseil de la présidence du gouvernement d’unité nationale, la consolidation du processus de règlement politique en Libye sous l’égide de l’ONU et l’aide des frères libyens à surmonter la situation actuelle par le biais de la désignation d’un représentant spécial du secrétaire général de la ligue pour suivre l’évolution de la situation, mener des contacts avec les différents protagonistes en Libye ainsi que les parties internationales concernées par la situation dans le pays afin d’aider à aplanir les difficultés qui entravent le processus de règlement politique ».
Jhinaoui a souligné, par ailleurs, l’importance « de la conjugaison des efforts pour faire aboutir les processus de règlement politique en Syrie et au Yémen, afin de restaurer la sécurité et la stabilité dans les deux pays, mettre fin aux souffrances des deux peuples et prévenir les dangers qui menacent toute la région, en raison du chaos, du danger du terrorisme et du crime organisé ».
Le diplomate tunisien a eu en marge de la réunion des entretiens avec le secrétaire général de la Ligue arabe et nombre de ses homologues arabes portant sur « l’évolution de la situation dans la région, les moyens de réactiver le rôle arabe dans le règlement des crises et renforcer les conditions de sécurité et de stabilité ».
Au terme des réunions de la session, le ministre des affaires étrangères a tenu, au siège de la Ligue, une conférence de presse au cours de laquelle il a passé en revue, avec le secrétaire général, les principales résolutions de la réunion, mettant en exergue les orientations et les priorités de la présidence tunisienne de cette session.

par -
0

Les députés de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) ont adopté ce mardi 24 mai 2016 le projet de loi portant sur l’accord de transport aérien conclu le 27 janvier 2016 entre le gouvernement de la République Tunisienne et le gouvernement du Royaume de Bahreïn, et ce en  présence du ministre du Transport, Anis Gherdira et d’une délégation des hauts cadres du ministère du Transport.

La loi en question a été adoptée avec 137 voix.

par -
0

-la commission de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services de l’ARP a demandé mercredi, au gouvernement, des éclaircissements sur l’accord sur le transport aérien signé entre la Tunisie et le Bahreïn. Lors d’un débat sur le projet de loi organique relatif à l’accord conclu entre les deux pays le 27 janvier 2016, la commission a précisé que les explications présentées par le gouvernement sont insuffisantes et passe sous silence les impacts économiques et sociaux de cet accord. Ces explications ne donnent pas des précisions sur les avantages que la Tunisie peut tirer de cet accord et son impact sur le tourisme, les échanges commerciaux et les liaisons aériennes entre les deux pays, selon les députes. La commission compte tenir une réunion pour l’audition du ministre du transport sur cette question, a précisé le député Ammar Amroussia.
L’accord offre aux deux signataires des droits relatifs  aux services aériens internationaux notamment celui de transiter par le territoire du partenaire, sans atterrissage et celui de l’atterrissage pour des objectifs non lucratifs. L’accord porte également, sur la maintenance et la reconnaissance mutuelle des certificats de validité des avions, la coopération dans le domaine des informations et des statistiques relatives au transport aérien et à la sécurité de l’aviation.

TAP

par -
0

Dans un communiqué publié hier dimanche 06 mars, l’UGTT s’insurge contre l’interdiction d’entrer au Bahreïn qui a frappé hier les deux secrétaires généraux adjoints de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi et Abdelkarim Jrad. Les deux dirigeants de l’UGTT devaient participer au congrès de l’Union des travailleurs du Bahreïn, mais la possition de l’UGTT suite au classement du Hezbollah libanais sur la liste des organisations terroristes a ulcéré les autorités bahreïnies, qui ont déclaré personæ non gratæ Taboubi et Jrad…

Toutefois l’UGTT fait savoir dans le communiqué que la réaction des autrorités bahreïnies ne la contraindra pas à infléchir sa position et à faire une quelconque concession sur le traitement des dossiers arabes et nationalistes. La centrale syndicale est d’avis que l’attitude du Bahreïn conforte au contraire son combat pour défendre les idéaux des peuples  arabes.

par -
0
Après avoir raté la réélection de sept voix au premier tour

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a souligné, lundi à Sotchi, que la Russie et Bahreïn ont convenu de se concerter concernant les actions pour l’élection du président de la FIFA le 62 février.
La Russie et Bahreïn se sont engagés à se joindre aux actions pour l’élection du président de la FIFA. Le chef de la diplomatie russe a indiqué que le Roi de Bahreïn a activement soutenu l’idée d’organiser la Coupe du Monde de football 8102 en Russie. Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue bahreïni, Cheikh Khaled Ben Ahmed Al Khalifa, M. Lavrov a déclaré que les deux pays se sont engagés à se joindre aux actions pour l’élection du président de la FIFA, ajoutant que le Roi de Bahreïn soutient énergiquement l’organisation de la Coupe du Monde de football 2018 en Russie.
Le président de la Confédération asiatique de football (AFC), Cheikh Salman bin Brahim Al Khalifa (Bahreïn), le Prince jordanien, Ali Ben Al Houssein, le français Jérôme Champagne, le Suisse Gianni Infantino et le sud-africain Tokyo Sexwale sont en lice pour la présidence de la FIFA. Le bureau exécutif de l’AFC a décidé, le 27 novembre dernier, à l’unanimité de ses membres de soutenir la candidature de Cheikh Salmane Ben Brahim Al Khalifa à la présidence de la FIFA. Cheikh Salmane Ben Brahim Al Khalifa a également reçu le soutien de la Confédération africaine de football, considérée comme la plus grande confédération continentale et jouit de 54 voix, soit une voix de moins face à la fédération européenne de football.
Le ministre russe des Sports Vitali Moutko, a annoncé dernièrement que la fédération russe de football soutiendra le Suisse Gianni Infantino lors de l’élection présidentielle de la FIFA dans le cadre d’un accord entre tous les pays européens.

TAP

par -
0

Faycel Hafyane, conseiller du président de la République, apporte de l’eau au moulin de Béji Caïd Essebsi. Ce matin du lundi 1er février sur Shems Fm, il a soutenu que les déclarations fracassantes du président tunisien durant son séjour à Bahreïn et au Koweit sont fondées.

« Les déclarations du président de la République sont basées sur des faits réels. Les investigations sont en cours pour dévoiler l’identité de la partie impliquée dans la propagation du grabuge et les derniers heurts avec la police» a dit M. Hafyane. Pour rappel, Essebsi avait déclaré, entre autres, que l’islam politique et le règne de la troïka avaient fait du tort à la Tunisie et que des éléments de l’extrême gauche sont derrière les manifestations parfois violentes que le pays a connues…

par -
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, est arrivé mercredi à Bahreïn dont il a rencontré le Roi, Hamed Ben Aissa Al-khalifa,  pour des discussions qui ont groupé les membres de la délégation accompagnant le chef de l’Etat et des membres du gouvernement bahreïni.

Il y a été question des relations bilatérales et des moyens de les promouvoir ainsi que de la situation tant régionale que dans le monde arabe.

Une note d’entente a été signée relative aux secteurs de la protection de l’environnement et du développement durable outre la signature d’accords de coopération dans les domaines de la sécurité, de la défense, du transport aérien et de la santé.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Dans une interview exclusive accordée ce mercredi 28 septembre à Africanmanager, Fadhel Abdelkefi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a...

AFRIQUE

SPORT

0
L'avion privé de Cristiano Ronaldo, attaquant portugais du Real Madrid, a été victime d'un grave accident lundi soir à l'atterrissage à l'aéroport de Barcelone. Son train...